Tahiti Infos

Zone rouge : Plus aucun motif impérieux ni quarantaine pour la Polynésie


Tahiti, le 18 janvier 2022 – Depuis le 14 janvier, les conditions d'entrée en Polynésie française pour les voyageurs en provenance de pays en zone rouge ont été mises à jour. Ainsi, tous les voyageurs vaccinés arrivant depuis une zone rouge, y compris du Royaume-Uni et des États-Unis, ne sont plus soumis à la quarantaine ni à un motif impérieux pour se rendre au fenua.
 
Tahiti Tourisme a diffusé vendredi dernier les nouvelles conditions d'entrée en Polynésie française pour les voyageurs en provenance de pays en zone rouge, applicables depuis le 14 janvier 2022. Ces voyageurs, s'ils sont vaccinés, ne seront plus soumis aux motifs impérieux ni à la quarantaine. Une décision qui concerne également désormais les voyageurs en provenance du Royaume-Uni, pour qui était exigé jusqu'ici un motif impérieux quel que soit le statut vaccinal des voyageurs.
 
Pour le cas précis des voyageurs en provenance des États-Unis, des dispositions particulières avaient déjà été mises en place par l'État et le Pays dès le 3 janvier, lorsque la France avait placé les États-Unis en zone "rouge". Le haut-commissariat avait alors expliqué que la Polynésie française était un "cas particulier" et que les textes étaient entrain d'être mis à jour. C'était chose faite depuis le 7 janvier, date à laquelle il a été "convenu que les voyageurs vaccinés en provenance des États-Unis uniquement et des pays de la zone orange ne seront plus soumis au motif impérieux et n'auront plus de quarantaine". À présent cette décision a été étendue à l'ensemble des pays de la zone rouge.

Lire aussi : États-Unis en zone rouge, le casse-tête juridique au fenua

Les pays en zone rouge au 14 janvier 2022 : 
Afghanistan, Afrique du Sud, Biélorussie, Botswana, Eswatini, États-Unis, Géorgie, Île Maurice, Lesotho, Malawi, Moldavie, Monténégro, Mozambique, Namibie, Nigéria, Pakistan, République démocratique du Congo, Royaume-Uni, Russie, Suriname, Tanzanie, Turquie, Ukraine, Zambie, Zimbabwe.

Rédigé par Julie Barnac le Mardi 18 Janvier 2022 à 12:08 | Lu 4478 fois