Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Un complexe en partie sous-marin pour le Village Tahitien ?



PAPEETE, 11 décembre 2017 - L'espace de Outumaoro continue d'intéresser les investisseurs. Parmi les projets qui pourraient être présentés au gouvernement pour l'appel à projets du Village Tahitien, celui nommé Ruāhatu Park comprend un toboggan géant qui atterrit dans le lagon, une vague artificielle pour les surfeurs et une salle de conférence immergée dans le lagon ! Les porteurs du projet cherchent maintenant à recueillir l'avis du public.

Le projet de Village Tahitien de Outumaoro est à l'étude. Dans notre journal du 6 décembre, nous vous présentions la consultation publique de Tahiti Nui Aménagement de Développement (TNAD) pour quatre lots hôteliers et deux lots pour des résidences en condominium. Les entrepreneurs ont jusqu'au 15 février 2018 pour présenter leurs projets pour ces six premiers lots. Ensuite, 10 autres lots seront ouverts aux projets.
Plusieurs investisseurs locaux et internationaux sont sur les rangs pour intégrer le Village Tahitien, qui sera le plus grand chantier de développement touristique de l'histoire de l'île de Tahiti. Nous avions réussi à entrer en contact avec l'un des postulants éventuels lors d’une Interview réalisée le 12 novembre dernier, qui présentait un projet très original, à moitié sur terre, et à moitié… sous la mer.

Ce projet se nomme Ruāhatu Park. Parmi ses particularités, les architectes ont donc prévu des tours d'observation sous-marine : "Elles seront ballastées et non pas ancrées au lagon, donc elles flotteront depuis la surface, en étant fixées aux bâtiments sol, et n'auront pas d'impact sur l'écosystème marin" explique Olivier Archambaud. Il a imaginé le projet en collaboration avec un architecte spécialiste des reconstructions récifale et des constructions marines, ainsi que d'autres spécialistes des technologies sous-marines regroupés au sein de l'association Human Underwater Society (HUS). "L'idée est vraiment de construire quelque chose d'inédit dans le monde, un Futuroscope de l'eau !" explique l'entrepreneur, également en contact avec la Cité de la Mer de Cherbourg pour élaborer ce projet.

Ce Ruāhatu Park inclut en particulier une "Cité des sciences sous-marines" qui comprend des bâtiments immergés, une salle de conférence, une exposition permanente pour présenter les technologies sous-marines (comme la culture des perles ou les parcs à poissons, mais aussi les technologies du futur) et un restaurant sous-marin… Le but est de créer une vraie attraction touristique en plus du complexe immobilier. Toutes ces activités seraient ouvertes aux locaux, soit gratuitement soit à des tarifs préférentiels. La cité prévoit aussi dans sa partie émergée de contenir un cinéma à 360°, un toboggan se jetant dans le lagon, une vague artificielle, un centre de santé et bien-être… Le tout est adossé à un complexe hôtelier trois ou quatre étoiles et un réseau de boutiques dans le thème aquatique.

Créer un pôle d'activité touristique et technologique

"Il y aura même une grande garderie !" nous confiait Olivier Archambaud en nous présentant le projet. Il insistait tout de même sur le fait que le modèle d'entreprise imaginé pour le projet nécessite absolument de pouvoir disposer d’une parcelle suffisante pour accueillir l’ensemble du projet : "nous avons étudié 8 terrains différents et jusqu’à présent, seul Outumaoro correspond aux critères d’implantation. Il est à l'abri des cyclones, avec une eau claire pour permettre l'observation sous-marine et au cœur d’un centre touristique pour drainer un flux important de visiteurs. Nous avons vu que le Pays souhaitait développer le tourisme à une autre échelle, et ce projet est idéal pour ça. La Polynésie française est déjà la destination de référence pour la plongée sous-marine, et le Ruāhatu Park pourrait devenir un vrai leader d'activité !"

Si le projet est maintenant bien ficelé, ses soutiens ne veulent pas aller plus loin sans d'abord "recueillir l'avis du gouvernement et surtout de la population sur le projet. Vous trouverez un résumé du projet sur le site humanunderwatersociety.org, et vous pouvez laisser vos commentaires sur notre page Facebook Human Underwater Society."

Projet grand public à Outumaoro et centre de recherche à Taravao

Ruāhatu est le nom du dieu-poisson qui règne sur les océans dans la mythologie polynésienne. Pas surprenant donc que ce soit lui qui prête son nom au projet imaginé par les plongeurs de l'association Human Underwater Society (HUS). Vous vous en souvenez, cette association tahitienne regroupe des ingénieurs, architectes, entrepreneurs et entreprises innovantes du monde entier autour d'un amour pour la plongée et des technologies sous-marines. Elle fait la promotion de la création d'une nouvelle filière en Polynésie depuis quatre ans, qui passe par la création d'un pôle de formation et de recherche et développement consacré aux technologies sous-marines en Polynésie, associé à une "Cité des sciences sous-marines" qui serait en partie construite sous l'eau.

Ce projet au long cours est donc en bonne voie, mais désormais séparé en deux plus petits projets qui avancent indépendamment. Ruāhatu Park combinera un projet hôtelier avec la Cité des technologies sous-marines ouverte à tous, la salle d'exposition et de conférences immergée dans le lagon et le centre de santé/bien-être. Le centre de recherche et développement, avec son FabLab et son centre de formations spécialisées dans les technologies marines et sous-marines, se positionnera pour intégrer une zone plus adaptée, comme la zone bio-marine de Faratea.


Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Lundi 11 Décembre 2017 à 12:03 | Lu 3876 fois






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 22 Octobre 2018 - 15:07 Déjà dix groupes inscrits pour le Upa Nui

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués