Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Trafic d'ice : l'affaire Mai-Marlier en correctionnelle cette semaine



PAPEETE, 20 août 2018 - Douze personnes sont citées à comparaître cette semaine dans le cadre du procès en correctionnelle de l’affaire Mai-Marlier, qui s'ouvre mercredi au palais de justice de Papeete. La justice s'apprête à instruire à l'audience l'un des plus importants dossiers de trafic d’ice démantelé à Tahiti.

Le procès en correctionnelle des 12 prévenus de l’affaire Mai-Marlier doit être instruit à l’audience cette semaine à Papeete, du 22 au 24 août. Prévenus pour les délits d'importation illicite, détention, transport, cession illicite d'ice, d'association de malfaiteurs, de complicité de ces délits ou de blanchiment d'argent, tous sont soupçonnés d’avoir pris part entre février et septembre 2017, à divers titres, à l’un des plus importants réseaux de trafic d’ice mis à jour entre Los Angeles et Tahiti. Il nous importe cependant de rappeler de suite que toute personne est présumée innocente tant que sa culpabilité n'a pas été établie par un tribunal et que tous les recours devant les juridictions compétentes n'ont pas été épuisés.

Cela étant précisé, rappelons que cette affaire avait été portée au-devant de l’actualité le 10 juin 2017, après l’interpellation à l’aéroport international de Los Angeles du guide touristique Yannick Mai et de deux complices, dont sa propre fille. Durant la procédure d’embarquement sur un vol Air France en partance pour Tahiti, les agents de la sécurité aéroportuaire venaient de faire la découverte d’un chargement de 3,72 kg d’ice dissimulé dans leurs bagages.

Le "Parrain" et "El Chapo"

A Tahiti pourtant, les limiers de la section de recherches enquêtaient sur des soupçons de trafic d’ice depuis quelques semaines déjà. En mai, ils venaient d’interpeller, dans le cadre d’une enquête sur commission rogatoire, un dealer en possession de 5,5 grammes d’ice, près d’un gramme de cocaïne, de la résine de cannabis, 442 000 francs en espèces et divers équipements de revendeur de drogue. Entendu en garde à vue, l’homme avait fini par avouer qu’il se fournissait auprès d’un individu dénommé "Jumeau", travaillant pour le compte d’un certain Moerani Marlier. Et c’est en s’intéressant aux agissements et aux relations de ce dernier que les enquêteurs ont fini par mettre à jour ce qui apparaît comme l’un des trois plus importants réseaux de trafic d’ice démantelé localement.

Les enquêteurs découvrent que Moerani Marlier, surnommé le "Boss" voire "El Chapo", semble à la tête d’un conséquent trafic de drogue à Tahiti et à Moorea. Grand consommateur d’ice, l'individu mène grand train dans des hôtels étoilés, loue trois habitations entre Tahiti et Moorea, roule en voitures de luxe.

Il ressort aussi de l’enquête que si le rôle de Marlier est d’écouler la drogue au fenua en s’appuyant sur un réseau de revendeurs et la complicité d'une dizaine de personnes, c’est Yannick Mai, dénommé "Le Parrain", guide touristique, qui se charge des opérations d’importation. Ce dernier profite de nombreux voyages aux Etats-Unis, sous couvert de sa société de charter, pour transporter la drogue et l’introduire à Tahiti. Plusieurs kilos seront écoulés sur le territoire entre février et avril 2017.

Trafic juteux

Le trafic est très lucratif, selon certaines constatations faites par les enquêteurs : achetée au prix de gros à 7000 dollars US le kilo aux Etats-Unis, la méthamphétamine est écoulée à Tahiti jusqu'à 140 000 Fcfp le gramme, au détail. Aussi, rapidement après l’arrestation de Yannick Mai par la police américaine, puis son incarcération sur place, le réseau local tente de se reconstituer une source d’approvisionnement. Au moins une tentative d’importation de 3 kg d’ice sera organisée en septembre. Finalement, 1,2 kg seront saisis début septembre sur une mule en provenance de Los Angeles. Moerani Marlier est interpellé le jour-même. Il est maintenu en détention provisoire depuis le 8 septembre 2017.

C’est d’ailleurs par le biais de cette ultime tentative d’importation que l’on voit apparaître dans le dossier l’ex-huissier Patrick Rey, ainsi que sa femme, Hina. L’homme aurait apporté son concours au trafic en achetant des billets d’avion, en accompagnant les mules et en assistant à plusieurs rendez-vous avec Moerani Marlier.

Plusieurs interpellations, mises en examen et mesures privatives de liberté seront prononcées de septembre 2017 à mars 2018 dans le cadre de ce dossier d’importation d’ice en Polynésie française. Yannick Mai, Moerani Marlier, Patrick Rey, sa femme et huit complices doivent comparaître devant le tribunal correctionnel du 22 au 24 août prochains. Les plus impliqués encourent jusqu’à dix ans de prison. Yannick Mai, est actuellement sous le coup d’un mandat d’arrêt émis par la justice française. Sa double nationalité franco-américaine lui vaut d’être détenu depuis juin 2017 aux Etats-Unis.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Lundi 20 Août 2018 à 10:01 | Lu 5822 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Novembre 2018 - 15:28 Grand jeu concours Happy XMAS 2018 !

Mardi 20 Novembre 2018 - 15:03 Une augmentation des prix du tabac début 2019

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués