Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Ice : le groupe de touristes polynésiens retenu à Los Angeles arrive mercredi matin



PAPEETE, 12 juin 2017 - Le groupe des 10 touristes polynésiens victimes de l'arrestation de leur guide à Los Angeles, samedi soir, dans le cadre d'une affaire de trafic d'ice est attendu à Faa'a mercredi matin.

Ils ont entre 18 et 25 ans et découvraient les Etats-Unis lors d'un séjour organisé. Dans la nuit de samedi à dimanche, ce groupe de 10 personnes a été retenu pour être entendu par la police, au moment d'embarquer pour le voyage retour vers Tahiti.

Leur guide touristique, Yannick Mai, est soupçonné par la justice américaine de participer à un trafic d'ice entre les Etats-Unis et Tahiti. Depuis le début de l’année, des chiens renifleurs contrôlent aléatoirement les bagages des voyageurs en cours d’embarquement. Et c’est lors d’un de ces contrôles inopinés que la Transportation security administration (TSA) aurait découvert la présence de méthamphétamine dans les bagages du groupe de Tahitiens, samedi soir. "J’ai entendu parler de 2 kg", a annoncé Christopher Kozely, le consul honoraire des Etats-Unis en Polynésie française. "Il y aurait plusieurs pochettes de la taille d’un poing".

Selon les informations relayées par la presse locale, dimanche, au moment d’embarquer sur leur vol Air France pour revenir au fenua, leur organisateur s’est fait arrêter par la police aux frontières après que les chiens de la STA aient flairé des stupéfiants dans ses bagages.

Yannick Mai, ses deux filles et son assistante de même que le groupe de dix touristes ont tous été débarqués pour être entendus pendant plusieurs heures par la police aux frontières. Mis hors de cause les 10 touristes polynésiens ont été relâchés dans la nuit. "Ils n’avaient pas de carte de crédit. Lorsqu’ils ont été relâchés par la police, vers 2 heures du matin, ils ne savaient pas où aller. Ils ont dormi par terre dans les couloirs de l’aéroport", informe Christopher Kozely.

Tôt dimanche matin, le consul honoraire des Etats-Unis en Polynésie française a été contacté par la mère d’un des membres du groupe de Tahitiens. En collaboration avec la compagnie Air France, un hébergement a été organisé pour les 10 voyageurs victimes de cette affaire. Et ce, jusqu'à ce qu'ils puissent embarquer pour Tahiti. Le groupe est attendu sur le vol Air France de 5 heures, mercredi matin.

L’organisateur du voyage, Yannick Mai, soupçonné d’être à l’origine de ce trafic a été interpellé sur le sol américain, puis incarcéré samedi, de même que son assistante et l'une de ses filles. Tous trois pourraient être jugés aux Etats-Unis d’ici 3 mois et risquent jusqu’à 10 ans de prison.

"La seule chose que j’espère, c’est que la fille soit relâchée, si elle n’a rien à voir avec l’affaire". Selon Christopher Kozely, Yannick Mai serait titulaire de la double nationalité, franco-américaine. Si tel est le cas, "ce sera un problème pour lui", estime le consul US en Polynésie. "Il n’a aucune chance d’être extradé en tant que citoyen Français".

Rédigé par JPV le Lundi 12 Juin 2017 à 10:11 | Lu 13230 fois





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 16 Décembre 2017 - 17:03 Aérien : Air France s'aligne sur la baisse des prix

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance