Tahiti Infos

Territoriales 2013 : le détail des neuf listes validées par l’Etat


Le tirage au sort officiel a déterminé l'ordre des listes. Ci-dessus, les têtes de listes pour chacun des neuf formations politiques officiellement candidates au scrutin du 21 avril prochain.
Le tirage au sort officiel a déterminé l'ordre des listes. Ci-dessus, les têtes de listes pour chacun des neuf formations politiques officiellement candidates au scrutin du 21 avril prochain.
PAPEETE, jeudi 28 mars 2013 – L’arrêté du haut-commissaire ( HC n° 442) validant l’inscription des neuf listes candidates aux élections Territoriales 2013 est publié dans la matinée, au journal officiel de la Polynésie française.

Un tirage au sort, réalisé mercredi 27 mars par le haut-commissariat, a défini l'ordre de préséance employé pour l'ensemble des opérations du scrutin (notamment ordre d'affichage sur les panneaux électoraux et ordre de mise en place des bulletins de vote, le jour de l'élection dans tous les bureaux de Polynésie). Nous avons respecté cette hiérarchie (dans le sens de la lecture) pour concevoir l'illustration ci-dessus.

La campagne officielle pour le premier tour de ce scrutin débute mardi 2 avril 0 heure et s’achève samedi 20 avril à minuit.

Le premier tour de l’élection des représentants à l’Assemblée de Polynésie française est planifié de 8 heures à 18 heures, dimanche 21 avril.

Les représentants à l’APF sont élus pour cinq ans au suffrage universel direct. Le scrutin de liste se tient au sein d’une circonscription unique, composée de huit sections.

Les bulletins de vote seront au format A4 et mentionneront l’identité des 73 colistiers présentés par chaque parti. Le jour du vote, tout bulletin comportant une rature ou un ajout quelconque sera considéré comme nul au dépouillement.

Si une liste obtient la majorité absolue des suffrages exprimés (au moins 50% des voix plus un vote) le 21 avril, 19 sièges lui sont attribués sous forme de prime majoritaire (15 sièges pour les 4 sections des îles de la Société et 4 sièges pour les 4 sections couvrant le reste du territoire).

Les 38 sièges restants sont ensuite répartis par section, à la représentation proportionnelle entre toutes les listes ayant totalisé plus de 5% des suffrages exprimés.

> Lire aussi : Loi électorale : comprendre les enjeux du nouveau mode de scrutin

Dans le cas contraire, en l’absence d’une liste totalisant une majorité absolue des suffrages exprimés le 21 avril, un deuxième tour est programmé le dimanche 5 mai auquel peuvent participer toutes les listes ayant reçu plus de 12,5% des suffrages exprimés le 21 avril.

Dans cette hypothèse, les candidats ayant totalisé plus de 5% des suffrages au premier tour ont la possibilité de fusionner avec l’une des listes qualifiées pour le second tour. Les listes ainsi recomposées doivent être déclarées avant le mardi 23 avril 18 heures, à la DRCL.

Le 5 mai, la prime majoritaire est accordée suivant la même répartition que décrite ci-dessus, à la liste arrivée en tête, c'est à dire avec la majorité simple des suffrages exprimés. Les 38 sièges restant sont ensuite répartis par section à la représentation proportionnelle, selon la règle de la plus forte moyenne.



Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 28 Mars 2013 à 09:37 | Lu 6301 fois