Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Putai Taae officiellement démis de ses fonctions à Papara



PAPEETE, 15 mai 2019 - Les arrêtés notifiant la démission d'office du conseil municipal de Papara à Putai Taae, Charles Villierme et Jean Torohia ont été transmis. Au sein du conseil municipal les camps Benvenuti et Sanford rivalisent d'influence pour se constituer une majorité et une option sur la mairie.

L’arrêté notifiant à Putai Taae sa démission d’office du conseil municipal de Papara a été remis mardi en fin de journée à l’ancien édile, et mercredi à Charles Villierme et Jean Torohia.

Concernant l’avenir de Putai Taae en qualité de représentant à l’assemblée de la Polynésie française, le Haut-commissariat précise qu’une "décision doit être rendue dans les prochains jours". Une "analyse juridique" est actuellement en cours à Paris, comme l'a révélé Tahiti Infos ce dimanche, pour estimer l'influence de l'article 109 du statut d'autonomie  sur le sort de l'élu à Tarahoi.

A Papara, c’est Béatrice Peyrissaguet, la première adjointe du maire déchu, qui est chargée de l’intérim et de la gestion des affaires courantes, en attendant l’élection d’un nouveau maire. Au nombre des dossiers urgents, elle est notamment en charge de la préparation des opérations électorales pour le scrutin des Européennes qui se tient dans 10 jours.

Après la transmission, mardi en fin de journée, de l’arrêté du haut-commissaire notifiant à Putai Taae la perte de son mandat d’élu et donc de maire, c'est aussi elle qui est chargée de convoquer le conseil municipal pour l'élection du prochain maire. Ce conseil municipal doit se tenir sous 25 jours et le 8 juin au plus tard.

Tractations

Ce conseil municipal devra être au complet à cette date. Le code électoral prévoit que la démission d’office des trois élus de Papara (Putai Taae, Jean Torohia, Charles Villierme) par suite de leur condamnation en correctionnelle à des peines d’inéligibilité applicables immédiatement, déclenche leur remplacement par les candidats venant sur la liste A Here ia Papara immédiatement après le dernier élu. Ces suivants de liste sont Yolande Choune, Rono Kokovi et Hugoline Teriipaia.

​Pour l’instant, deux candidats briguent le poste de maire avec quelques chances de l’emporter pour terminer la mandature municipale : Jean-Louis Benvenuti et Ralph Sanford. Le prochain maire de Papara devra avoir rassemblé derrière lui au moins 17 conseillers sur les 33 élus de la commune.

Jean-Louis Benvenuti, pour l'heure deuxième adjoint, cherche à agglomérer autour du bloc de 6 élus qui le suivent la douzaine d’élus restés fidèles à l’ancien maire au sein du conseil municipal. Cela pourrait lui ouvrir la voie vers une courte majorité de 17 conseillers. Dans le cas contraire, sans accord avec Putai Taae, l’abstention de la demi-douzaine d’élus qui le suivent donnerait un avantage certain au camp Sanford.

Dans le camp des dissidents de la majorité, conduits par Ralph Sanford et Gaston Tunoa, on affirme avoir obtenu l’assurance d’être soutenus par 17 conseillers dont 11 élus de la liste A Here ia Papara et deux des trois suivants de liste appelés à monter prochainement au conseil municipal.

Mais dans les deux camps, on le sait : ces dynamiques et promesses de soutiens sont sujettes à changement d’ici le 8 juin, au plus tard, et la tenue du conseil municipal qui devra élire le nouveau maire de Papara et ses neuf adjoints.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mercredi 15 Mai 2019 à 11:07 | Lu 2082 fois

Tags : PAPARA





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Septembre 2019 - 17:47 Les thons plongent, les prix grimpent

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués