Tahiti Infos

Oscar Temaru pour l'obligation vaccinale et le pass sanitaire


Tahiti, le 18 octobre 2021 - Oscar Temaru appelle les militants Tavini à se joindre aux cortèges qui marcheront contre l’obligation vaccinale samedi, à l’appel du collectif Nuna’a a ti’a. Mais tant sur l’obligation vaccinale que sur le pass sanitaire, les positions du leader indépendantiste détonnent.
 
> Lire aussi : Le Tavini prend le train des manifs en marche    

Favorable à l’obligation vaccinale…

Au Tavini, certains ont voté pour, d’autre contre”, a constaté lundi Oscar Temaru, à propos de la loi sur l’obligation vaccinale promulguée fin août dernier trois jours après son adoption à Tarahoi. Pour sa part, le leader indépendantiste assure qu’il aurait “certainement” voté pour, a-t-il déclaré “c’est ma position”. Une question de sécurité sanitaire pour la destination touristique Tahiti et ses îles défend-il : “Il faut tout faire pour assurer aux visiteurs de notre pays qu'il y a la sécurité chez nous”.
Le texte a été adopté le 20 août avec les voix des groupes Tapura, Tahoera’a et le soutien des élues Tavini Sylviane Tevahitua et Minarii Galenon. Les six autres élus souverainistes s’étaient prononcés contre, à l’instar des trois non-inscrits, Nicole Sanquer, Nuihau Laurey et Félix Tokoragi. “Il nous faut trouver les arguments pour convaincre”, explique aujourd’hui le leader du Tavini Huiraatira. “Et ce n'est pas les arguments qui manquent.”
Le président du Tavini Huiraatira a perdu son siège de représentant à l’assemblée le 26 octobre 2018, suite à une condamnation à un an d’inéligibilité prononcée par le Conseil d’État après le rejet des comptes de campagne de son parti aux élections territoriales de 2018.

… et pour le pass sanitaire

Avec la demande d’abrogation de la loi sur l’obligation vaccinale et le soutien au Dr Théron, c’est l’un des trois points de revendication de la marche organisée samedi par le collectif Nuna’a a ti’a : l’opposition à la mise en place d’un pass sanitaire en Polynésie française. Là aussi, Oscar Temaru a donné une position distincte lundi. Si “il faut essayer de convaincre d'abord”, le président du Tavini Huiraatira estime la mise en place d’un tel dispositif souhaitable ici. Toujours pour une question d’image de la destination : “Notre première ressource, c'est le tourisme. Il fait que l'on fasse le marketing de notre pays en assurant à tous nos visiteurs éventuels que la sécurité sanitaire est garantie ici”, parce qu’“il y a des plages à Rarotoa (îles Cook, Ndlr) et aux Fidji aussi”.
Oscar Temaru s’est dit “sur la même longueur d'onde que le FLNKS”, au sujet du pass sanitaire. Le dispositif est applicable en Nouvelle-Calédonie depuis le 11 octobre. Il a été élaboré par le gouvernement de l’indépendantiste Louis Mapou.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Lundi 18 Octobre 2021 à 19:41 | Lu 3693 fois