Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Octobre 2015 dans le rétro : des frais de bouche de Bruno Marty à l'élection de Putai Taae, nouveau maire de Papara



C'était le 29 octobre : 2,2 millions de frais de bouche, Bruno Marty en garde à vue

Me Mourad Mikou (à g.) et son client Bruno Marty arrivent au tribunal et s'apprêtent à demander un délai pour préparer leur défense.
Me Mourad Mikou (à g.) et son client Bruno Marty arrivent au tribunal et s'apprêtent à demander un délai pour préparer leur défense.
Le directeur général de la SEM Laboratoire des travaux publics, soupçonné de détournement de fonds publics, devait être jugé dans la foulée. Mais son procès n'aura lieu que le 14 janvier 2016.

La justice soupçonne Bruno Marty d'avoir détourné, en 2014, près de 2,2 millions de francs des caisses de la SEM Laboratoire des travaux publics pour payer des notes de restaurants, essentiellement. Des frais de bouche et des retraits d'espèces "injustifiés" et "à des fins personnelles" estime le parquet, au débit de la carte bancaire Gold rattachée à la direction générale de la société. Les faits avaient été dénoncés par le commissaire aux comptes de la SEM dans un rapport communiqué au procureur de la République qui avait ouvert une enquête en juillet.

Bruno Marty, par la voix de son avocat Me Mikou, s'était défendu de toute intention malhonnête : "Il y a un certain nombre de dépenses pour lesquelles mon client n'a pas pu présenter de justificatifs, raison pour laquelle il s'est, de lui-même, engagé au remboursement de cette somme. Il en a d'ailleurs déjà remboursé la moitié". Un prélèvement de 200 000 francs par mois sur son salaire avait en effet été décidé par l'entreprise depuis l'ouverture de l'enquête au mois de juillet.

Bruno Marty avait sollicité un délai pour préparer sa défense, un droit que le tribunal ne peut refuser au prévenu dans ce type de procédure. Le dossier avait donc été reporté, et la date du 14 janvier 2016 arrêtée. Bruno Marty comparaîtra libre de toute contrainte ce jour-là.

C'était le 12 octobre : le procès Sofipac, où l'histoire d'une phénoménale fraude à la défisc'

Le jugement sera rendu le 19 janvier 2016.
Le jugement sera rendu le 19 janvier 2016.
Le plus gros procès de fraude à la défiscalisation s'était ouvert le 12 octobre. Entre novembre 2006 et décembre 2009, la Société financière du Pacifique (Sofipac) de William Bernier avait procédé au montage administratif et financier de 311 dossiers de défiscalisation pour une escroquerie pharaonique chiffrée à plus de 3,8 milliards de Fcfp.

Le parquet avait requis 7 ans de prison ferme avec mandat de dépôt, 100 millions de francs d'amende et la saisie des actifs de William Bernier, présenté comme la tête pensante du dispositif.

Le procès avait été suspendu le 15 octobre après que cet ancien banquier de 71 ans, sonné par ces réquisitions, ait tenté de mettre fin à ses jours en s'entaillant les veines et la gorge. Hors de danger mais toujours hospitalisé, il était absent pour entendre son conseil plaider "son manque de rigueur", "sa négligence" et "son laxisme" dans la gestion de ses affaires, mais en aucun cas "la préméditation" ni "la volonté de commettre des actes aussi graves". Le jugement sera rendu le 19 janvier 2016.

C'était le 21 octobre : le rond-point du Pacifique a vécu

Le rond-point du Pacifique, avec ses drapeaux flottants, n'est plus qu'un souvenir depuis le mois d'octobre.
Le rond-point du Pacifique, avec ses drapeaux flottants, n'est plus qu'un souvenir depuis le mois d'octobre.
Finis les drapeaux flottants du giratoire du Pacifique, fini le parterre vert. Les travaux sur ce rond-point sensible pour la circulation automobile sur le front de mer de Papeete ont débuté le 21 octobre.

La circulation sur place sera quasiment inchangée jusqu'en janvier 2016… jusqu'à ce que le rond-point du Pacifique soit effectivement démoli ! C'est seulement ensuite que l'on aura donc droit à des feux tricolores provisoires pour venir réguler le flot de véhicules sur ce carrefour. Les travaux vont durer au total cinq mois jusqu'au 15 mars prochain. D'ici là 20 à 25 personnes vont travailler de nuit sur ce chantier évalué à 200 millions de Fcfp.

C'était le 25 octobre : Putai Taae était élu tavana de Papara

Edouard Fritch était venu féliciter le nouveau tavana de Papara, membre de Tapura à l'assemblée de Polynésie.
Edouard Fritch était venu féliciter le nouveau tavana de Papara, membre de Tapura à l'assemblée de Polynésie.
La liste A Here ia Papara menée par Putai Taae remporte le 25 octobre, et avec une avance confortable, le second tour des élections municipales de Papara.

Putai Taae l'avait emporté avec un total de 2290 voix, contre 1669 voix à sa poursuivante Béatrice Le Gayic. Cette élection avait pris des allures de test politique entre la liste de Putai Taae, membre du groupe Tapura d'Edouard Fritch, et Béatrice Le Gayic soutenue par Gaston Flosse.

Interrogé d'emblée sur les premières actions qu'il envisageait de mener, le tavana api avait déclaré vouloir "d'abord faire un audit et en fonction de ce qu'on trouvera au niveau des finances, on commencera vraiment à travailler. Il nous faut d'abord savoir exactement où en est la commune".

C'était le 11 octobre : L'actu en image

Octobre 2015 dans le rétro : des frais de bouche de Bruno Marty à l'élection de Putai Taae, nouveau maire de Papara
Après avoir terminé 2e lors de l'édition 2014 avec 16 secondes de retard sur Edt Va'a, Shell Va'a a dominé la Moloka'i Hoe 2015 le 11 octobre devant une centaine de pirogues. Shell a pu renouer avec la victoire en alignant une équipe jeune, fraichement remodelée. Les clubs tahitiens ont de nouveau brillé à Hawai’i en plaçant 3 pirogues sur le podium : Shell Va’a, Air Tahiti et Team Opt.

C'était le dessin du jour et du mois, de Munoz


C'était aussi en octobre, et en bref

1er octobre : Les auto-videurs tolérés pour la Hawaiki Nui Va'a
C’est une petite révolution qui touche le monde du va’a et qui pourrait s’installer durablement. Les auto-videurs (systèmes de pompage automatique d’eau) sont provisoirement tolérés dans les V6 par la Fédération Tahitienne de Va’a. L'eau se vide en même temps que la pirogue avance libérant les rameurs du pénible travail d'écopage.

5 octobre : La CTC épingle l'OPT, une fois de plus
Absence de stratégie de développement, gestion peu guidée par le souci de performance, une masse salariale en constante augmentation, le mammouth OPT encore trop cornaqué par le politique s’enlise peu à peu dans un environnement dorénavant concurrentiel, constatait le rapport d’observations sur la période 2008-2013, publié le 5 octobre par la Chambre territoriale des comptes. L'évolution du résultat consolidé du groupe a chuté de 90 % sur la période.

17 octobre : Une ado de 17 ans violée dans les toilettes publiques plage Matira
C'est la mère de la victime qui a donné l'alerte, s'inquiétant du temps que mettait sa fille à passer son maillot de bain. L'agresseur, 38 ans, a rapidement été interpellé par les gendarmes avant d'être mis en examen par un juge à Tahiti et placé en détention provisoire.

19 octobre : la délinquance en augmentation
Le haut-commissaire Lionel Beffre, en visite au séminaire annuel des commandants de brigade de gendarmerie à Punaauia, fait état d'une augmentation sensible de la délinquance. Les atteintes aux biens sont en hausse de 10 % en 2014, et les atteintes aux personnes augmentent de 6,7 %. Les mineurs mis en cause sont aussi plus nombreux.

22 octobre : Les bons chiffres du CHPF en 2014
Les élus territoriaux adoptent le 22 octobre le compte administratif 2014 du Centre hospitalier de la Polynésie française. Un exercice qui se termine avec résultat excédentaire de 673 millions Fcfp. Malgré cela, l'hôpital fait toujours face à une trésorerie tendue en raison, notamment, du déficit du régime de solidarité (RSPF).

22 octobre : Le papa scalpe le petit ami de sa fille
Un militaire de 42 ans du régiment d'infanterie de marine du Pacifique-Polynésie écope de 4 mois de prison avec sursis en comparution immédiate, pour avoir menacé de mort et humilié le petit ami de sa fille à Hitia'a o Te Ra. Armé d'un coupe-coupe, il avait rattrapé le petit copain sur le chemin de l'église, l'a mis à terre, lui a placé le sabre derrière l'oreille et lui a coupé les cheveux qu'il a accrochera ensuite… au rétroviseur de sa voiture.

24 octobre : Un policier hospitalisé après une agression en intervention
Le fonctionnaire de la DSP avait reçu plusieurs coups de poings au visage, lui fracturant la face, alors qu'il intervenait pour mettre fin à une rixe alcoolisée à Aorai Tini Hau, samedi 24 octobre à 23 h à Pirae. Son agresseur avait écopé de 6 mois de prison ferme quelques jours plus tard en comparution immédiate. Il avait reconnu l'avoir frappé parce qu'il était policier.

LES CHIFFRES DU MOIS

8000 : Une estimation de la population d'anguilles qui pourrait vivre actuellement dans la rivière Papenoo.

6 : En nombre d'années, le délai que se donne la commune de Moorea pour passer au tout-eau potable.

350 : Le nombre de requêtes en indemnisation déposées par des détenus contre leurs conditions de détention à Nuutania.

LES PHRASES DU MOIS

"Est-ce qu'on ne se fout pas de la tête du monde ?",
Yves Doudoute, à propos du projet Ecopark à Papenoo et de son impact sur l'environnement.

"Je suis aujourd'hui à la merci des vautours",
Jean-Louis Gregori, sur la vente du golf de Moorea

"Ce n'est pas normal qu'aujourd'hui, des gens qui ont travaillé 10, 15, 20 ans à Moruroa, on ait encore des questions à leur poser sur l'origine de leur cancer",
Edouard Fritch, en mission au ministère de la Santé à Paris.

Rédigé par Raphaël Pierre le Mercredi 30 Décembre 2015 à 13:24 | Lu 1092 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués