Tahiti Infos

Délinquance en 2015 : +10% d'atteintes aux biens, +6,7% d'atteintes aux personnes


Le haut commissaire a demandé au président du Pays de réunir tous les acteurs de la prévention de la délinquance d'ici la fin de l'année.
Le haut commissaire a demandé au président du Pays de réunir tous les acteurs de la prévention de la délinquance d'ici la fin de l'année.
PUNAAUIA, le 19 octobre 2015. A l'occasion du séminaire annuel des commandants de brigade de gendarmerie qui se déroulait ce lundi à Punaauia au lycée hôtelier, le haut-commissaire a fait état d'une augmentation sensible de la délinquance.

Selon Lionel Beffre, la tendance amorcée en 2014 s'est confirmée et la Polynésie française bien qu'encore très largement épargnée voit aussi les faits de délinquance progresser sur son territoire. Les principaux indicateurs de la délinquance affichent, mi octobre, une hausse par rapport à la même période en 2014. "Les Atteintes Volontaires à l’Intégrité Physique (AVIP) sont en augmentation de 6,7% représentant 129 faits de plus qu’en 2014, et les Atteintes Aux Biens (AAB) en augmentation de près de 10% représentant 492 faits de plus qu’en 2014" précisait Lionel Beffre dans son allocution. Au point que même si le volume global de la délinquance en faits constatés reste relativement faible, " il n’en est pas moins que cette hausse n’est pas à prendre à la légère. Elle est, au contraire, à prendre très au sérieux, avec lucidité". D'autant que l’accroissement de la délinquance des mineurs, s’accentue.

Pour faire face à cette évolution, le haut commissaire espère une intervention collégiale "en amont, afin de traiter les causes de la délinquance : décrochage scolaire, défaillance de l’autorité parentale, addictions aux drogues ou à l’alcool, désœuvrement, précarité sociale. Un rôle que l'Etat "ne peut assumer seul, mais pour lequel il peut et doit jouer un rôle moteur d’initiatives et de propositions". Pour le haut commissaire, "l’heure est venue de déployer et d’afficher une réelle politique de prévention de la délinquance". Lionel Beffre a ainsi demandé au président de la Polynésie française de "réunir l’ensemble des acteurs de la prévention avant la fin de l’année".

Rédigé par Mireille Loubet le Lundi 19 Octobre 2015 à 17:39 | Lu 1093 fois