Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



L’opposition critique sur les « bons indicateurs » du DOB



Papeete, le 24 octobre 2019 – La commission de l’Economie et des Finances s’est réunie jeudi pour examiner le projet de débat d’orientation budgétaire (DOB) pour 2020, qui sera débattu mardi à l’assemblée. Tavini et Tahoeraa remettent une nouvelle fois en question les « bons indicateurs » économiques présentés par le gouvernement.
 
Les élus de l’assemblée ont examiné toute la journée de jeudi en commission de l’Economie et des Finances le projet de débat d’orientation budgétaire (DOB) préparé par le gouvernement et dévoilé dans ses grandes lignes par Tahiti Infos la semaine dernière.
   
Chacun des ministres est venu exposer sa vision synthétique du débat d’orientation budgétaire et de la politique envisagée par le gouvernement, avec le soutien de la majorité Tapura à l’assemblée. L’opposition a fait part de ses premières remarques, sans surprises assez critiques, malgré une reconnaissance assez partagée de la « qualité des réponses apportées, notamment par le vice-président », explique le représentant Tavini, Moetai Brotherson. Dans cet exercice, c’est une nouvelle fois le président du groupe indépendantiste, Anthony Géros, qui a décortiqué les grandes lignes du DOB. Et une fois de plus, le Tavini a dénoncé la trop grande satisfaction du gouvernement au regard des indicateurs économiques de la Polynésie française. « Chaque ministre est venu faire de l’autosatisfaction et nous indiquer finalement que tout allait bien dans tous les domaines. C’est à se demander pourquoi il y a encore des gens sous le seuil de pauvreté », commente Moetai Brotherson.
 
Mais le député et représentant bleu ciel explique également qu’un des aspects du DOB a particulièrement retenu l’attention du groupe indépendantiste : « Je pense que la principale innovation cette année, c’est l’articulation du DOB autour du Schéma d’aménagement général (SAGE). Et là on a pas mal d’interrogations, parce qu’il y a tout de même des points d’articulation du SAGE avec les PGA, la question de la répartition des compétences entre les communes, le Pays et l’Etat... » Pour Moetai Brotherson : « cette nouvelle conception du SAGE, qui entérine une programmation pluriannuelle et même sur plusieurs mandats, pose question si la majorité n’était pas reconduite aux prochaines territoriales. En quoi le SAGE engagerait la future majorité ? On attend des réponses là dessus pour savoir précisément quelle est le caractère réellement contraignant du SAGE et quel est son impact sur tous les prochains budgets qui seront conçus à partir de cette année. »
 
Du côté du Tahoeraa, le représentant Geffry Salmon tacle lui aussi l’exercice d’autosatisfaction du gouvernement sur des indicateurs économiques pourtant au beau fixe. « Les indicateurs sont bons, mais notre approche de l’économie est assez différente de celle du gouvernement. On s’interroge sur le fait de savoir si cette croissance est vraiment inclusive, si elle bénéficie à tous ou si elle laisse certaines personnes démunies au bord du chemin », explique l’élu orange. « Il y a une fracture sociale entre ceux qui ont un emploi et ceux qui n’en ont pas. Notre approche sur ce point est un peu moins libérale que celle de la majorité »
 
Le DOB sera examiné mardi en séance plénière à l’assemblée.

Rédigé par Antoine Samoyeau le Jeudi 24 Octobre 2019 à 20:01 | Lu 1420 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 3 Juillet 2020 - 10:32 Plan de départ proposé à Air Tahiti Nui

Vendredi 3 Juillet 2020 - 10:11 Les palmes académiques à Yannick Lefoc

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus