Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Fritch demande la désignation des prochains membres du CESC



Fritch demande la désignation des prochains membres du CESC
PAPEETE, le 19 janvier 2018. Le président du Pays a officiellement demandé mercredi à la société civile de désigner ses représentants au Conseil économique, social et culturel.


Début janvier, la CSTP-FO avait déposé une requête demandant au juge des référés du tribunal d’enjoindre au président de la Polynésie française d’inviter les groupements professionnels, les syndicats, les organismes et les associations à désigner leurs représentants au Conseil économique, social et culturel et à lui faire connaitre leurs noms dans un délai de 45 jours.

En effet, le mandat des représentants de la société civile au sein de la quatrième institution du Pays arrive à échéance en cette fin de semaine. Pour la CSTP-FO, il y avait donc "urgence" à agir.

Mais finalement, mercredi, le président de la Polynésie française a invité les organisations concernées à désigner leurs représentants.

La demande du syndicat est donc "devenue sans objet. Il n’y a, dès lors, pas lieu d’y statuer", a constaté ce vendredi le tribunal administratif.

A l'issue de la rencontre mardi matin avec les syndicats de salariés, Edouard Fritch avait précisé que la redistribution des sièges au CESC serait reportée de deux ans, pour être en place pour le renouvellement prévu en 2020. Il donnait ainsi une suite favorable à leurs demandes de retirer le projet de délibération modifiant la composition de la quatrième institution du Pays.

Le Conseil économique, social et culturel (CESC) avait donné la semaine dernière un avis défavorable au projet de délibération.

La redistribution des sièges prévoyait notamment le passage de trois collèges à quatre. Le collège Développement étant ajouté aux collèges des salariés, des entrepreneurs et travailleurs indépendants et Vie collective.

Dans le collège des salariés, Il fallait noter que la CSTP-FO ne devait avoir, après ces modifications, que trois sièges au lieu de cinq. La CSIP et A Ti'a i Mua perdait aussi un fauteuil passant de trois sièges à deux.


Rédigé par Mélanie Thomas le Vendredi 19 Janvier 2018 à 15:29 | Lu 986 fois





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 13 Décembre 2018 - 12:20 Carnet de voyage - Dans les cimetières de Rimatara

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués