Tahiti Infos

Fin du couvre-feu, pass sanitaire en vue


Tahiti, le 15 novembre 2021 - L’État et le Pays ont annoncé lundi lors d’une allocution commune, la levée du couvre-feu dès mardi 0 heure et l’instauration d’un pass sanitaire en Polynésie à partir du 1er décembre, pour une durée indéterminée.
 
Au regard d’une "situation maîtrisée et rassurante aujourd’hui", un nouvel allègement des mesures de restriction de circulation en Polynésie française était attendu, "mais pas un retour complet à la normale", a relativisé le haut-commissaire Dominique Sorain, lundi lors d’une allocution commune avec le président Fritch. Avec un taux d’incidence de 10 pour 100 000 habitants mesuré sur l’ensemble du territoire, une circulation épidémique ramenée depuis maintenant trois semaines À un niveau comparable à celle d’avant la vague de Delta, une pression résiduelle sur les services hospitaliers, les autorités de l’État et du Pays annoncent deux changements majeurs.
 
D’une part, le couvre-feu est levé à partir de mardi 0 heure, avec la sortie de la Polynésie française de l’état d’urgence sanitaire. La mesure était encore en place de 23 heures à 4 heures dans les îles de l’archipel de la Société. Le couvre-feu ne peut plus être instauré de manière durable qu’avec un accord de Paris. Parallèlement, les rassemblements en extérieur dans les lieux publics sont autorisés jusqu’à 100 personnes, contre 50 jusqu’à présent. Les veillées sont autorisées jusqu’à 30 personnes et les cérémonies funéraires jusqu’à 50 personnes.
 
Une alternative au confinement
 
D’autre part, un pass sanitaire est mis en place à partir du 1er décembre pour accéder à certains lieux, activités ou manifestation pour les usagers de plus de 12 ans et deux mois. Dès la semaine précédente, la mesure de contrôle sanitaire sera en vigueur à partir du 22 novembre pour les déplacements maritimes ou aériens au départ de Tahiti à destination des îles autres que Moorea.
 
"L’objectif que je partage avec le président Édouard Fritch est limpide, a défendu le haut-commissaire : nous utiliserons massivement le pass pour éviter de devoir reconfiner la Polynésie française. C’est une alternative au confinement."
 
À partir de décembre, le pass sanitaire sera ainsi obligatoire pour entrer en discothèque. Sa mise en place permet la reprise d’activité des dancings. Elle était interdite depuis mars 2020. Les événements culturels et festifs en intérieur ou extérieur, les événements sportifs, les concerts, les fêtes foraines, les foires expositions et les salons professionnels seront de même accessibles moyennant un pass. Cette certification sera également imposée aux visiteurs dans les cliniques et hôpitaux et aux patients en soin programmés.
 
En contrepartie de l’entrée en vigueur du pass sanitaire, les jauges sont levées pour les événements et établissements où il devient obligatoire.

Vacciné, testé ou immunisé
 
Un pass sanitaire à ne pas confondre avec un pass vaccinal. En effet, trois possibilités sont offertes pour en bénéficier : Pouvoir attester d'un schéma vaccinal complet, disposer d'un certificat de test antigénique de moins de 72 heures ou d’un certificat de test positif d'au moins 11 jours et de moins de 6 mois valant preuve de rétablissement. Certificat vaccinal, test covid de moins de 72 heures ou preuve de rétablissement suite à une infection récente devront être traduits par un QR Code identifiable au moyen de l’application TousAntiCovid Verif.

>> Lire aussi : #TousAntiCovid : le QR code opérationnel dès aujourd'hui en Polynésie  

Les contrôles seront sous la responsabilité des exploitants ou des organisateurs d’événement. Des contrôles complémentaires de police et de gendarmerie seront réalisés, "avec un objectif pédagogique dans les premiers temps" a indiqué Dominique Sorain, "puis sous l’angle de la sanction si cela se révèle nécessaire par la suite".
 
Une nouvelle fois, Dominique Sorain et Édouard Fritch ont longuement insisté pour appeler à se faire vacciner, lundi. Depuis bientôt deux mois, le rythme des injections est à la traine avec autour de 1 000 premières doses inoculées par semaine. À ce jour, à peine plus de 56% des Polynésiens sont vaccinés alors que le seuil d’immunité collective a été fixé lundi à 85%, par Édouard Fritch.

​Mesures toujours en vigueur

- Le port du masque sera toujours obligatoire dans tous les établissements recevant du public, les transports publics, les rassemblements, dans les établissements scolaires. Mais ne sera plus obligatoire en extérieur.
 
- Le protocole de restauration (huit par table, interdiction des activités dansantes, port du masque lors des déplacements) sera maintenu dans les établissements non soumis au pass sanitaire, c’est-à-dire l’ensemble des restaurants et bars et lors des compétitions sportives.
 
- Les mesures de jauge, qui limitent le nombre de personnes susceptibles d’être rassemblées dans l’ensemble des établissements recevant du public, sont reconduites dans les lieux où elles s’appliquent actuellement, dès lors qu'ils ne sont pas soumis au pass sanitaire. Par exemple, le public dans les établissements sportifs ou les salles de réunion devra toujours respecter un siège sur deux.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Lundi 15 Novembre 2021 à 19:52 | Lu 4090 fois