Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Deux jours de procès pour le cambrioleur qui avait tué un papy de 83 ans à Pirae



Le jeune homme aujourd’hui âgé de 24 ans est maintenu en détention provisoire depuis le 11 janvier 2017. (Photo d’archives).
Le jeune homme aujourd’hui âgé de 24 ans est maintenu en détention provisoire depuis le 11 janvier 2017. (Photo d’archives).
PAPEETE, 14 juin 2019 - Lors d’un cambriolage en décembre 2016, Lewis Opuu avait été surpris par l'octogénaire propriétaire des lieux et l'avait tabassé. Le vieil homme était mort quelques jours plus tard des suites de ses blessures. Le procès aux assises de l'auteur de cette agression aura lieu les 27 et 28 juin prochains.

C'est l'autre affaire très médiatisée de la session d'assises qui s'ouvre mardi pour deux semaines au Palais de justice de Papeete. L’instruction à l’audience du procès de Lewis Opuu occupera les magistrats de la cour d’assises de Papeete sur deux journées, les 27 et 28 juin. Cet homme de 24 ans est accusé de tentative d’assassinat. Il encourt une peine de réclusion à perpétuité, pour vol avec violence ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Lors d’un cambriolage qui avait dérapé, le 21 décembre 2016 sur les hauteurs de Pirae, Lewis Opuu avait tabassé le papy de 83 ans qui tentait de s’interposer. Frappé au visage, à coups de poings et de pieds, l’homme avait été laissé inconscient. C’est sa femme qui l’avait découvert dans une mare de sang, de retour au domicile. Lors de l’admission du vieil homme en soins intensifs, le médecin avait constaté plusieurs plaies, des ecchymoses, et surtout une fracture très inquiétante du rachis cervical.

Originaire de Hitia'a O Te Ra, le cambrioleur âgé de 21 ans à l’époque des faits, s'était rendu en ville avec un compère, dans le but avoué de commettre des cambriolages. Après avoir visité une première maison située dans le quartier Aute 3, à Pirae, pour y voler du linge et du matériel multimédia, le jeune homme avait poursuivi par le cambriolage de la villa voisine, celle de la victime.

Lors de son interpellation, le 9 janvier 2017, il avait reconnu avoir frappé le vieillard, tout en précisant qu’il ignorait l’avoir tué. Fin juin, il comparaîtra détenu à son procès aux assises avec le risque d’être renvoyé en détention avec la peine maximale.

En bref, les autres affaires instruites en audiences publiques

>> Lire aussi : Le quadragénaire qui voulait décapiter sa mère jugé aux assises

Le conflit conjugal sanglant finit aux assises

La cour d’assises de Papeete doit juger, jeudi et vendredi, un conflit conjugal qui avait fini dans un bain de sang en octobre 2017 à Punaauia.
Prosper Vaerea comparaîtra détenu ce jeudi à son procès aux assises qui sera instruit sur deux jours. Il est placé sous mandat de dépôt depuis le 24 octobre 2017. Il encourt une peine de réclusion criminelle de 30 ans. Cet homme de 33 ans est accusé de l’assassinat du compagnon de son ex-femme et de tentative d’assassinat sur cette dernière, âgée de 30 ans. Furieux, il s’était présenté au domicile du couple, le 22 octobre 2017 à Punaauia, avec un couteau et l’intention de poignarder tout le monde. Il était passé à l’acte sur le nouveau compagnon de son ex. Le coup de couteau avait atteint le cœur du jeune homme de 27 ans en lui fracturant le sternum. Il avait tenté de mettre fin aux jours de son ex-compagne en la poignardant au cou. Elle avait survécu.
Elle s'est constituée partie civile au procès qui s’ouvre jeudi, de même que la mère de son défunt compagnon.


Coup de poing mortel pour une boite de paka

En ouverture de deuxième semaine, la session d’assises débutera lundi prochain par le procès de Herehei Tchoung, 26 ans.
Le 22 avril 2016, lors d’une rixe familiale pour une boite de cannabis, le jeune homme avait décoché un coup de poing fatal à son oncle, Alfred.
 En ce vendredi d'avril, dans la commune de Taiarapu-est à Tahiti, une violente rixe éclate lorsque Herenui se rend au domicile de son oncle, un quinquagénaire qui réside dans le voisinage. Et c’est au cours de celle-ci que Herehei décoche le coup fatal. Atteint au visage, Alfred chute lourdement et se blesse mortellement sur un obstacle au sol. Il décèdera le jour même des suites d’une hémorragie cérébrale.
 Reconnu coupable de violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner, Herehei risque une peine d’emprisonnement de 15 ans.


Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Vendredi 14 Juin 2019 à 16:46 | Lu 3834 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 16 Juillet 2019 - 19:28 Voyage époustouflant au golf de Moorea

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués