Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Cyclisme - La Ronde Tahitienne : Aventures humaines, interviews croisées


La Ronde Tahitienne 2018 a réuni dimanche 761 participants, battant ainsi son record de participation. Cette " cyclo sportive " se veut être une course accessible au plus grand nombre grâce à ses trois parcours de 110, 55 et 15 km. Elle a été pour certains une aventure humaine à la saveur particulière. Voici trois interviews croisées, celles de Thomas Peyroton-Dartet, Kylie Vernaudon et Daniel Aukara.


Thomas Peyroton-Dartet, le champion métropolitain, avait été victime d’un très grave accident lors du Tour de Tahiti Nui 2017, il est revenu à Tahiti pour participer à la Ronde Tahitienne pour faire « le deuil de sa chute » et s’offre une très belle deuxième place lors de la Grande Ronde de 110 km.
 
Kylie Vernaudon, ancienne championne de cyclisme devenue mère de cinq enfants, est revenue au sport en 2017. Elle s’offre une première place chez les féminines sur la Petite Ronde de 55 km et une belle 14e place au scratch sur 313 participants. Daniel Aukara, danseur marquisien et passionné de sport, lui découvrait l’épreuve et voulait simplement boucler le parcours sans casse. Il arrive 115e sur la Petite Ronde de 55 km, sur 313 participants. SB / VCT

Article précédent sur la Ronde Tahitienne avec résultats

Parole à Thomas Peyroton-Dartet :
 
Vos impressions ?
 
« Très belle course, beau circuit, une bonne ambiance. J’ai pu retrouver tous les copains, il y avait un moment que je n’avais pas couru avec tous les amis. J’ai pu retrouver Tahiti dans de meilleures conditions par rapport à la course de l’année dernière. Je suis très heureux d’avoir pu revenir ici pour faire une belle course. »
 
Une manière de conjurer le sort ?
 
« Oui et de faire un peu le deuil de cette chute qui a laissé quand même pas mal de traces mais je suis content d’être là, de pouvoir faire la course et de revoir Benoit qui est devenu un très bon ami et plus qu’un ami, un père... Même les copains qui étaient venus me voir à l’hôpital, cela m’avait très touché. »
 
Un dernier mot, un remerciement ?
 
« Je remercie les bénévoles qui étaient ici pour mettre en place cette course, l’organisation était impeccable, la sécurité était impeccable, c’était parfait, merci à tous. »

Parole à Kylie Vernaudon :
 
Tes impressions à l’arrivée ?
 
« Cela s’est super bien passé, la course, les conditions, l’animation, tout était au top en fait. Je gagne aujourd’hui donc je tiens à remercier ma famille et l’organisation. J’avais mes enfants à l’arrivée, j’ai couru avec mes deux frères, c’était juste un bonheur familial. Je finis 14e au scratch et première féminine, c’est un très bon résultat quand même, je suis très satisfaite. »
 
L’analyse de ta course ?
 
« C’était très bien, moins dur que l’année dernière, où c’est peut-être que j’avais un peu plus d’entrainement ! J’ai fait le parcours de 55 km avec les deux passages difficiles du Tahara’a, c’est là que les écarts assez conséquents se sont formés et que j’ai pu tirer mon épingle du jeu, parce que j’aime les montées. C’est là que j’ai fait la différence, j’ai tenu les gars, il fallait juste aller jusqu’au bout et c’est une fierté d’arriver et de terminer cette ronde sous le regard de mes enfants. »
 
On sent que le côté sportif se fait de plus en plus présent ?
 
« C’est vrai qu’à la base, c’est une cyclo, il ne devait pas trop y avoir de combat, mais chaque sportif a toujours envie de faire mieux. L’année dernière, j’avais fait dans les trente, cette année mon objectif était d’être dans les quinze, objectif atteint. C’est vraiment magnifique de voir autant de personnes qui se présentent et surtout autant de femmes car c’est notre combat que de promouvoir le cyclisme féminin. Rien que sur le 55 km, on devait être une soixantaine, c’est du jamais vu. Merci à l’organisation. Grand bravo à Benoit Rivals et à tout son staff pour cet évènement magique. »

Parole à Daniel Aukara :
 
Analyse de ta course ?
 
« C’est ma première participation à cette course, la Ronde Tahitienne. Je me suis mis eu peu au vtt depuis l’année dernière. Avec un copain, on s’est inscrit pour le fun pour le 55 km. C’était dur, surtout qu’il n’y avait pas de catégorie, on était mélangés, vélo route et vtt. J’ai essayé de suivre ceux qui étaient en vélo route et ça a été très dur, surtout dans les côtes. »
 
Au niveau ambiance ?
 
« En tous cas, sacrée ambiance, ce matin il y a eu différentes prestations des groupes de danse locale et les marquisiens qui ont été mis à l’honneur. C’était super, on avait hâte de prendre le départ. Notre but c’était d’aller et revenir, sans crever, sans tomber. Mission accomplie ! »
 
Les Marquisiens aiment le sport ?
 
« Ah oui, on fait tous les sports. Il y a les Tuaro Maohi qui arrivent, on fait de tout…de la pirogue, de la muscu, du crossfit et du vélo (rires). Mauruuru à toute l’organisation, le staff sécurité qui était présent du début à la fin, merci à la police municipale de chaque commune, on se sentait en sécurité. Kaoha nui à toutes les Marquises ! »

Rédigé par SB le Lundi 21 Mai 2018 à 19:01 | Lu 1828 fois





Dans la même rubrique :
< >

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti