Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Allergie : "on a des médecins qui ont la compétence en allergologie"



PAPEETE, le 22 octobre 2018. Depuis le départ en 2012 du docteur Georges Sebatigita, il n'y a plus d'allergologue en Polynésie française. Mais des médecins, ayant des compétences en allergologie, peuvent prendre en charge les patients. Depuis début octobre, le pneumologue Redouane Bouayad est vice-président de l'Association des Allergo-Immunologistes du Pacifique Sud et peut répondre aux interrogations des malades du fenua. Entretien avec le taote.

Depuis le départ de l'allergologue Georges Sebatigita fin 2012, les Polynésiens ne savent plus trop vers qui se tourner pour traiter leurs allergies. Que leur recommandez-vous ?
C'est vrai qu'il n'y a pas de numéro d'allergologue dans les pages jaunes car c'est devenu une spécialité à part entière. Le dernier allergologue est parti il y a six ans. Mais il faut dire aux gens qu'il ne faut pas paniquer car on a des médecins qui ont la compétence en allergologie. Avant que ce soit une spécialité, c'était une compétence des médecins. Par exemple, un pneumologue peut s'occuper des allergies respiratoires, un dermatologue peut s'occuper des allergies cutanées, un pédiatre peut s'occuper des allergies alimentaires… Mais tous les médecins n'ont pas cette compétence.


Début octobre, vous avez participé à un congrès international de l'Association de formation continue en allergologie à Nouméa de tous les pays francophones. Vous avez été élu vice-président de l'Association des Allergo-Immunologistes du Pacifique Sud. Au niveau des allergies, quels sont les points communs avec ce qui est observé en Nouvelle-Calédonie?
On a trouvé la même incidence au niveau des allergies aux acariens, qui est une allergie très fréquente dans les milieux tropicaux. En métropole, on retrouve deux types d'acariens. Ici, il y en a trois, dont le Blomia tropicalis, qui est le plus allergisant.
En métropole, on sait que les allergies aux pollens concernent beaucoup les graminées. Ici, il n'y a jamais eu d'études.
On met beaucoup en cause la floraison des manguiers. Mais l'allergie au pollen reste faible. A cause du climat tropical, ici c'est plutôt les allergies aux acariens.
Ceci explique le taux d'asthmatiques qui est très élevé. 70 à 80 % d'asthme sont liés aux allergies et sont dues aux acariens.

Quels sont alors les traitements ?
Pour les acariens, c'est d'abord la prévention en diminuant la présence des acariens au maximum. Si les allergies sont sévères, provoquent des rhinites, des conjonctivites et qu'il y a un asthme persistant, il y a une prise en charge avec un traitement de désensibilisation. Ce sont des gouttes à prendre sous la langue qui dure minimum trois ans et c'est radicalement efficace.
Mais c'est un traitement qui coûte cher. Le taux de remboursement par la CPS est de 30 % . En revanche, les enfants qui sont asthmatiques et allergiques ont le carnet rouge et sont pris en charge à 100%.
Si les allergies ne sont pas trop sévères, on peut proposer un traitement médicamenteux par la bouche, les antihistaminiques.

Être allergique, est-ce héréditaire ?
Quand on a un parent allergique, on a 50% de chance d'être allergique aussi. Quand on a les deux parents allergiques, on a 75% de chance d'être aussi allergique.



> Lire aussi Seul allergologue de Polynésie : les adieux du Dr. Sebatigita

Contact :
Dr Redouane Bouayad, vice-président de l'Association des Allergo-Immunologistes du Pacifique Sud : 40 46 19 20

Droit de réponse

PAPEETE, le 7 novembre 2018. Suite à notre article paru le 22 octobre s'intitulant 'Allergie : "on a des médecins qui ont la compétence en allergologie"', où nous avions interviewé le Dr Redouane Bouayad, les médecins allergologues polynésiens Drs Marie-Paule De Barthez, Maria Lopez et Michaël Phelippeau ont souhaité apporter des précisions. Voici l'intégralité de leur communiqué.


«Notre confrère le Dr Redouane Bouayad, pneumologue, a rapporté des propos erronés dans un article de Tahiti Infos, paru le 22/10/2018 au sujet d'une prétendue carence de médecins allergologues en Polynésie française.

En effet, il affirme qu'il n'y a plus d'allergologue en Polynésie française depuis le départ du Dr Georges Sebatigita, ce qu'il est totalement faux puisque Mmes les Dr Marie-Paule de Barthez, pédiatre au CHPF, assure des consultations pédiatriques d'allergologie (et adultes dans certaines circonstances : réactions post-anesthésiques, médicamenteuses,...) et Dr Maria Lopez de Bora Bora, médecin généraliste, sont allergologues dans la mesure où elle sont diplômées depuis de nombreuses années de la Capacité d'Allergologie, seul diplôme autorisant la pratique sous ce titre « d'allergologue ».

Cette année 2018, le Dr Phelippeau Michaël, pneumologue, a lui aussi obtenu ce même diplôme, qui lui permettra d'exercer en tant qu'allergologue (allergologie générale, enfants et adultes) à Tahiti et Moorea dans les semaines qui viennent.

Le Dr Bouayad connait bien la situation puisque les Drs Marie-Paule de Barthez et Michaël Phelippeau, étaient au même congrès que lui à Nouméa ce mois d'octobre (Rencontres Francophones d'Allergologie). La présidente de l'Association des Immuno-Allergologistes du Pacifique Sud (AIAPS), Me le Dr Sylvie Delaunay, allergologue à Nouméa, nous a par ailleurs confirmé qu'il ne s'était pas tenu d'élection du bureau de l'AIAPS et que le Dr Bouayad n'est pas à ce jour le vice-président de l'association qu'elle préside.

Nous sommes donc très surpris des allégations mensongères du Dr Bouayad et nous posons la question de l'objectif précis de sa communication dans la presse. Nous en avons informé le Conseil de l'Ordre des Médecins pour une prise en compte de ce comportement déplacé à notre égard. Nous lui demandons de modifier et corriger ses déclarations dans un souci de clarification. Pour finir, que les Polynésiens se rassurent effectivement, il n'y a donc en effet aucune carence en allergologues sur le territoire polynésien, quoi qu'on en dise à Paofai."

Rédigé par Propos recueillis par Mélanie Thomas le Lundi 22 Octobre 2018 à 15:06 | Lu 6284 fois

Tags : ALLERGIE, SANTE





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Novembre 2018 - 15:58 Un manque de moyens pour la prévention du diabète

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués