Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


ATN : le Tahoera'a demande à Fritch de "garantir" la défisc' nationale



PAPEETE, 18 octobre 2018 - Le représentant orange James Heaux a demandé jeudi au président Edouard Fritch de "garantir" l’agrément par Bercy d'une défiscalisation nationale en faveur d'Air Tahiti Nui pour l'achat des deux Boeing Dreamliner en 2019.    

"Pouvez-vous garantir que notre compagnie aérienne Air Tahiti Nui va obtenir la défiscalisation nationale qui représente tout de même près de 40% du prix d’achat des deux appareils, soit plus de 20 milliards", a demandé James Heaux, depuis les rangs du groupe Tahoera’a Huiraatira, lors des questions au gouvernement jeudi matin, à l'ouverture de la séance plénière de l’assemblée de la Polynésie française.

Edouard Fritch absent, c’est par la voix de la ministre Tea Frogier qu’est venue la réponse étonnée du président de la Polynésie française : "Etes-vous sérieux ou s’agit-il encore de créer la polémique sur un sujet aussi important pour notre compagnie ?", a-t-il questionné en retour. La demande d'agrément présentée par Air Tahiti Nui est toujours au stade de l’instruction par les services de la Direction générale des finances publiques, à Bercy. Cette demande faite à Paris par la compagnie aérienne Air Tahiti Nui porte sur le bénéfice du dispositif de la défiscalisation nationale pour l'achat de deux nouveaux avions Dreamliner, dont la livraison est programmée au cours du premier semestre 2019. "A ce stade, les échanges entre ATN et Bercy concernent des compléments d’information au dossier, comme lors de toute instruction de dossier en défiscalisation. Il n’y a donc pas lieu de s’alarmer, ni de s’inquiéter de ce qui s’apparente à des spéculations d’un journal polémique, dont le fondement reste encore à prouver", a aussi reproché le chef de l’exécutif en réponse au représentant Tahoera’a Huiraatora. Pour lui, cette information sur le risque potentiel d’un refus de l’agrément en défiscalisation, s’appuie sur ce qu’il a qualifié de "rumeurs du Canard enchaîné (...)" : "Je ne souhaite pas prêter d’avantage d’attention à ces propos de presse qui n’engagent que leurs auteurs. Les dirigeants de la compagnie aérienne ATN sont confiants dans la gestion de ce dossier par Bercy. Et nous faisons tout pour le mener à bien". Edouard Frtich s’est en outre engagé à tenir informer la représentation polynésienne de l’issue de cette instruction. 

Dans le cadre du renouvellement de sa flotte, la compagnie au Tiare a opté en 2015 pour l’acquisition de quatre appareils de type Boeing Dreamliner, dont deux seraient exploités en location. Le premier de ceux-ci vient d’être livré, ce mois-ci. Deux appareils doivent par ailleurs être acquis en pleine propriété. L’investissement sera de l’ordre de 50 milliards Fcfp.

En 2015, compte tenu de l’incertitude sur une éventuelle prolongation du dispositif de défiscalisation nationale au-delà du 31 décembre 2017, Air Tahiti Nui avait "écarté le sujet de la défiscalisation d’emblée" dans son plan de financement, de l’aveu même de son P-dg, Michel Monvoisin. Depuis, le dispositif a été reconduit pour une prolongation jusqu’en 2025. Et pour ATN, le bénéfice éventuel d'une aide nationale à l'investissement est sans doute un bonus considérable.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 18 Octobre 2018 à 11:31 | Lu 4355 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Novembre 2018 - 15:58 Un manque de moyens pour la prévention du diabète

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués