Tahiti Infos

​Les “très rares” contre-indications aux vaccins


Tahiti, le 20 octobre 2021 - Alors que le vice-président s’empêtrait la semaine dernière dans une explication confuse pour justifier son statut de non-vacciné, il nous a paru utile de nous intéresser aux contre-indications connues aux vaccins Pfizer et Jansen. Elles sont “très rares” selon le médecin épidémiologiste Henri-Pierre Mallet.
 
Le président Édouard Fritch déplorait la semaine dernière “la méconnaissance” par le grand public de la loi sur l’obligation vaccinale. Il annonçait d’ailleurs saisir les services de santé pour plus de pédagogie sur la vaccination. Le même jour, son vice-président Tearii Alpha, toujours non vacciné, se présentait en “pleine forme” et mettait en avant un “état biologique” qui lui permet aujourd’hui d’être en cohérence avec la loi, sans pour autant se faire vacciner. Depuis, les questions fusent sur les réseaux sociaux. Quelles contre-indications sont prévues pour les vaccins anti-Covid ? Peut-on échapper à l’obligation vaccinale sur la foi d’un simple “état biologique” particulier ?
La loi applicable en Polynésie ne prévoit que deux cas de figure permettant de se soustraire à la vaccination. L’article 15 de cette règlementation liste en effet les contre-indications “temporaires” ou “absolues” prévues par “l’autorisation de mise sur le marché des vaccins contre la Covid-19 autorisés en Polynésie française”. Il nous a paru utile d’obtenir des précisions sur le détail de ces contre-indications lors du point épidémiologique hebdomadaire présenté par la plateforme Covid de la Direction de la santé, mercredi.

>> Lire aussi : Quelles contre-indications pour la vaccination anti-Covid ?
 
“Episodes extrêmement rares”
 
En se gardant bien de faire le moindre commentaire d’ordre “politique”, le médecin épidémiologiste Henri-Pierre Mallet a évoqué de “très rares” contre-indications connues aux vaccins Pfizer et Jansen, administrés en Polynésie. Il s’agit souvent d’allergies brèves et connues à certains composants du vaccin. “Ces contre-indications peuvent aussi être liées à de très rares maladies avec un facteur de risque de thrombose ou de myocardie, chez des patients jeunes”. Des “épisodes extrêmement rares” et “traités rapidement”. “D’autres contre-indications spécifiques, je n’en connais pas”, précise-t-il aussi. En dehors de ces rares cas, “à ma connaissance, il n’y a pas de profil biologique particulier qui contre-indiquerait le vaccin”, a-t-il souligné. Reste, bien évidemment le cas d’une infection récente par le coronavirus. Les autorités sanitaires préconisent alors d’attendre deux mois avant de recevoir une primo injection.

Par souci d’exemplarité, pour être en cohérence avec la règlementation sur l’obligation vaccinale, le vice-président Tearii Alpha est donc forcément sujet à l’une des “très rares” contre-indications connues aux vaccins Pfizer ou Jansen, à moins qu’il ait simplement contracté le virus récemment. “J’ai un médecin traitant qui me suit et qui, avec mon état biologique d'aujourd'hui, me propose en accord avec mon hygiène de vie d'attendre pour la vaccination”, précisait-il lors de son explication médiatique, mercredi dernier.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mercredi 20 Octobre 2021 à 18:53 | Lu 3647 fois