Tahiti Infos

​Quelles contre-indications pour la vaccination anti-Covid ?


Tahiti, le 23 août 2021 – La plateforme Covid-19 du Pays a rappelé lundi la liste des contre-indications, absolues ou temporaires, à la vaccination contre le Covid-19.
 
Si la campagne de vaccination bat son plein, avec son lot de fausses informations et rumeurs, la plateforme Covid-19 du Pays a rappelé lundi la liste, bien réelle celle-ci, des contre-indications à la vaccination contre le Covid-19. Des contre-indications vérifiées par les médecins en charge de l'entretien de pré-vaccination lors de chaque vaccination organisées par les autorités sanitaires du fenua.
 
Des contre-indications absolues…
 
Parmi les contre-indications absolues quel que soit le vaccin utilisé, on retrouve les personnes avec antécédents d'allergies documentées (sur avis d'un allergologue) à un des composants du vaccin et en particulier le polyéthylène-glycols et par risque d'allergie croisée aux polysorbates, les personnes ayant connu des réactions anaphylaxiques au moins de grade 2 (atteinte au moins de deux organes) à une première injection d'un vaccin contre le Covid-19 posée après expertise allergologique, les personnes présentant un syndrome inflammatoire multi-systémique pédiatrique (PIMS) post-Covid-19, et enfin les personnes disposant d'une recommandation établie après concertation médicale pluridisciplinaire de ne pas effectuer la seconde dose de vaccin suite à la survenue d'un effet indésirable d'intensité sévère ou grave attribué à la première dose de vaccin signalé au système de pharmacovigilance (par exemple, la survenue de myocardite ou de syndrome de Guillain-Barré…)
 
En outre, certaines contre-indications absolues concernent pour l'heure uniquement le vaccin mono-dose Janssen. Il s'agit des femmes enceintes et allaitantes, des personnes ayant déjà présenté des épisodes de syndrome de fuite capillaire ou des personnes de moins de 18 ans.
 
… ou temporaires
 
Si ces dernières contre-indications sont absolues, certaines sont en revanche temporaires. Il s'agit alors de reporter la vaccination en cas de syndrome infectieux (ou de cas contact Covid symptomatique), en cas de patient ayant reçu un autre vaccin durant les trois dernières semaines, au cas où la personne a contracté le Covid durant les deux derniers mois, en cas de traitement par anticorps monoclonaux anti-SARS-CoV-2 ou en cas de myocardites ou péricardites survenues antérieurement à la vaccination et toujours évolutives.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Lundi 23 Août 2021 à 15:51 | Lu 2807 fois