Tahiti Infos

Windsurf - Les Boosie survolent la reprise


Raiatea, le 18 septembre 2020 - Moeata et Beb Boosie, le couple baroudeur de Raiatea, fort de ses 28 ans de navigation, a survolé les épreuves Open et Masters de cette étape des championnats de Polynésie de windsurf, synonyme de reprise du championnat, marquée par un manque de vent.

On pourra dire pour cette reprise du championnat suprême de la planche à voile au fenua que cette manche aura été dédiée à la jeunesse : 50 participants. La moitié avaient moins de 18 ans. Étalée sur six jours, du samedi 12 au jeudi 17 septembre, elle n’aura finalement débuté timidement que lundi, faute de vent, pour monter en puissance à compter du lendemain, avant de finir en beauté, questions nœuds, jeudi pour la finale avec des pointes jusqu’à 35 km/h. De quoi donner de belles sensations de glisse laissant s’exprimer le talent de chacun.
 
Le plan d’eau se situait non loin de l’hôpital de Uturoa, où la veine de vent est la plus forte, au pied du mont Tapioi. Grâce aussi au large terrain côté montagne, et à la place Tamatoa, les 50 windsurfers, dont la moitié en provenance de Tahiti, ont eu largement de quoi déployer leur imposant matériel. Seule la mise à l’eau sur les coraux (au lieu du sable blanc à l’époque de la course de pirogue Hawaiki Nui Va’a) a posé quelques petits soucis, vite oubliés pour traverser le chenal qui relie Raiatea à Tahaa, en passant par le motu artificiel.

"Contrat rempli"


L’organisateur Gwen Zampieri, boss du club Raiatea Windsurfing, ne cachait pas sa satisfaction : "Nous avons eu quelques craintes au niveau météo, mais finalement tout le monde a eu son compte de sport. J’ai organisé cette compétition pour la jeunesse, avec très peu de moyens, et elle a répondu massivement présente. Ainsi, mes licenciés (32 inscrits sur 50) ont pu se mesurer à des pointures venues de Tahiti. Pas de subventions, tout en fonds propre, mais c’était mon souhait, car je veux que ce championnat reste populaire et abordable. Pas d’argent ni de trophées à gagner, on vient pour s’amuser, pour le fun. Contrat rempli".
 
Quant aux grands vainqueurs, les époux Boosie, les raisons de leur succès devraient trouver un écho auprès de cette jeunesse : "Cela fait bientôt près de trois décennies que nous naviguons. De ce fait pour notre participation, nous ne nous sommes même pas entraînés.  Ce qui paye ce sont les acquis, l’expérience et le maintien d’une forme physique classique, en dehors du plan d’eau, des salles de sports et autres activités physiques, alliés à une bonne hygiène de vie. C’est tout !"

Les podiums
Catégorie Masters
1. Beb Boosie
2. Jean-Luc Saucet
3. Hubert Langlois
 
Catégorie Open H
1. Serge Dunoyer
2. Vincent Goya
3. Philippe Michaux
 
Catégorie Open F
Moeta Boosie
Mathilde Zampieri
Hélène Pujol
 
Catégorie Espoirs 2 H
Mathieu Michaux
Félix Chambon
Karyl Lichtle
 
Catégorie Espoir 2 F
Tara Urban Romero
Emma Mathieu
Lila Gerard
 
Catégorie Loisir
Bruno Lacroix
Mathieu Charuau
Tiphaine Deom
 
Catégorie Espoir 1 H
Martin Lacroix
Elohim Bouregba
Levi Soulaiman
 
Catégorie Espoir 1 F
Albane Fremont
Loane Soulaiman
Kahaia Rafnsson
 
Catégorie Handisport
Heimanu Tauirau

Rédigé par JPM le Vendredi 18 Septembre 2020 à 11:11 | Lu 552 fois