Tahiti Infos

Visite État-Pays aux Gambier


Tahiti, le 3 juillet 2022 - Édouard Fritch et le haut-commissaire Dominique Sorain étaient à Rikitea samedi 2 juillet, date anniversaire du premier tir nucléaire en Polynésie. Dans son discours, outre la présentation des récents investissements financés à Mangareva, le président a consacré une large place au fait nucléaire, précisant qu'il souhaitait un débat apaisé, espérant “justice et “vérité”.
 
Samedi, le président Édouard Fritch, le haut-commissaire Dominique Sorain, accompagnés d'une délégation gouvernementale étaient en déplacement à Mangareva. Ils ont été accueillis par le tāvana Vai Gooding, son conseil municipal et la population. Ce déplacement État-Pays, était l’occasion de visiter les principales réalisations qu'ils ont financées et inaugurer certaines installations. C'est le cas de la nouvelle école primaire Maputeo où la délégation s'est rendue pour la levée des drapeaux et un discours du maire de Rikitea, du président et enfin du haut-commissaire.
 
Cette visite aux Gambier samedi, coïncidait avec la date du premier tir nucléaire en Polynésie, Aldébaran, le 2 juillet 1966. Dans son discours, le président n'a pas manqué d'aborder ce “sujet sensible pour les Polynésiens”. Ainsi, il a rappelé qu'avec la délégation Reko Tika il avait signifié au président Emmanuel Macron l'an dernier à Paris, “notre désir de vérité, notre volonté réaffirmée d’une grande transparence de la part de l’État pour l’ouverture des archives, et enfin notre volonté maintes fois exprimée d’une plus large prise en compte des conséquences des essais nucléaires”. Édouard Fritch, pense avoir été entendu soulignant les travaux de dépollution engagés et une amélioration dans le dispositif d'indemnisation des victimes. Le président s'est déclaré “convaincu que les hauts responsables de la République prendront en considération le volet délicat de la prise en charge des frais médicaux qui ont été payés par la CPS au profit des travailleurs exposés”. Il a conclu, en appelant à une démarche et un débat “apaisés et constructifs tout en comprenant que certains puissent contester cette voie : “Nous ne pourrons avancer et progresser que dans la justice et la vérité.”
 
Une fois la visite de l’école terminée, l’inauguration de la nouvelle salle de sports, de la scierie ont aussi pu se faire. En début de soirée la troupe de danse Toromiki no Anauga a présenté une prestation de danse traditionnelle, le pe'i, afin de remercier les officiels. Pour Vai Gooding, cette visite a été l’occasion de “présenter et de remercier l’État pour tous les projets qui ont pu être réalisés grâce à cette aide financière… des constructions qui visent premièrement à améliorer le cadre de vie de la population, à garantir sa sécurité”.

L’association 193 présente pour manifester

Jerry Gooding, le président de l’association 193 accompagné d'autres membres manifestaient sur le quai à l'arrivée de la délégation : "Aujourdhui nous sommes le 2 Juillet 2022, une date importante car depuis le 2 Juillet 1966 il y a eu le premier tir atmosphérique nucléaire de l’état français à Moruroaune première bombe du nom de Aldébaran, qui a contaminé tout larchipel des Gambier. Cette date pour nous est importante à commémorer, cest le 56e triste anniversaire. Avec ce rassemblement nous souhaitons que l’état demande pardon et quil accède aux revendications de lassociation, comme une accélération des dossiers dindemnisations, la suppression du caractère 1 millisievert en qui bloque les dossiersCela nous concerne tous, toute la Polynésie."

Rédigé par Shana Boosie-Mu et Julie Barnac le Dimanche 3 Juillet 2022 à 21:22 | Lu 1019 fois