Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Violences contre les arbitres dans le foot: la Martinique dit stop



Fort-de-France, France | AFP | lundi 27/01/2020 - "Les conditions d'une pratique sereine ne sont plus réunies": le football est à l'arrêt en Martinique où la Ligue a décidé de suspendre ses compétitions pendant deux semaines pour alerter sur les violences contre les arbitres.

C'est une "décision courageuse" estime Samuel Pereau, le président de la Ligue de Martinique. La semaine dernière, après une réunion extraordinaire, son conseil a décidé de suspendre tous les matches de R1 (équivalent de la 6e division), R2 (D7), R3 (D8) et de Coupe de Martinique, jusqu'au 2 février inclus.
Une décision qui s'inscrit dans un contexte plus général de violence dans l'île.
Quelques jours plus tôt, les arbitres avaient décidé de déposer le sifflet pour trois semaines en réaction à plusieurs faits de violences depuis le début de la saison.
Le dernier en date, l'un d'eux, Damien Rosa, en a fait les frais.
"Nous sommes sortis du match et mon véhicule a été caillassé et j'ai reçu un projectile derrière la tête, une bouteille en plastique. Tout ça, c'était par des supporters venus voir le match et qui sont restés 45, 50 minutes après", raconte le jeune arbitre de R1.
 

- "Créer un électrochoc" -

 
"C'est ma deuxième agression (la première fois c'était un joueur, NDLR) donc j'ai décidé de déposer le sifflet parce que ça ne touche pas que moi, mais aussi mon entourage. Même dans la vie de tous les jours, ils (les arbitres, NDLR) sont reconnus, harcelés, invectivés ou menacés. Je le vis assez mal parce que c'est une passion avant tout", poursuit-il.
Depuis cinq ans le jeune homme sacrifiait tout à l'arbitrage. A 25 ans, il arbitrait déjà des matches internationaux de la CONCACAF et prenait très au sérieux sa progression.
Après son retrait, puis celui de tous les arbitres, il a fallu réagir. "On considère qu'aujourd'hui les conditions d'une pratique sereine de cette discipline ne sont plus réunies", assure Samuel Pereau.
Pour le président de la Ligue, il fallait "essayer de créer un électrochoc avec des opérations qui seront menées". Une grande réunion avec les différents acteurs du football, et plus largement de l'éducation en Martinique, est notamment prévue.
Les "Monsieur sécurité" auront également droit à des formations complémentaires. Enfin, tous les matches seniors annulés seront remplacés par des rencontres de jeunes. Les équipes féminines et les compétitions de futsal poursuivront aussi leurs calendriers. Les hommes, resteront au vestiaire, ce qui devrait leur donner aussi le temps de réfléchir.
 

- "Travail de fond" -

 
Pour Kévin Parsemain, attaquant du Golden Lion, club de R1, "personne n'a envie de voir les matches continuer jusqu'en août. A court terme ça va calmer un peu tout le monde. Mais après, je pense qu'il y a un vrai travail de fond à faire auprès des jeunes pour qu'on puisse prendre conscience que ce n'est pas facile de prendre certaines décisions arbitrales".
Pour Samuel Pereau, au-delà de la formation des joueurs, c'est tout le territoire qui doit se pencher sur cette problématique.
"En Martinique, un territoire insulaire avec une mentalité un peu particulière, tout le monde se connaît, il y a des enjeux de répercussion sociétale qui font que les choses vont très vite, en plus avec les réseaux sociaux… et puis il y a aussi le fait, tous les observateurs le reconnaissent, que nous sommes malheureusement dans une société hyper violente", souligne-t-il.
Cette semaine, les représentants de la Ligue doivent rencontrer le procureur de la République pour aborder un certain nombre de questions judiciaires et voir quelle posture doivent adopter les associations.
Damien Rosa, lui, espère que le message parviendra jusqu'aux supporters. En attendant, il ne retournera plus au stade. "Ma saison est terminée, ça c'est définitif. C'est une passion donc c'est quelque chose qui sera amené à me manquer.

le Lundi 27 Janvier 2020 à 05:16 | Lu 184 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus