Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Village tahitien : Kaitiaki Tagaloa, un groupement néo-zélandais et samoan



Après près de deux mois d’analyse des propositions, de négociation et d’auditions, le jury s’est réuni une dernière fois ce vendredi afin de noter et classer les propositions finales remises par les candidats au regard des critères de jugement des propositions indiqués dans le règlement de consultation. Le jury a choisi Kaitiaki Tagaloa.
Après près de deux mois d’analyse des propositions, de négociation et d’auditions, le jury s’est réuni une dernière fois ce vendredi afin de noter et classer les propositions finales remises par les candidats au regard des critères de jugement des propositions indiqués dans le règlement de consultation. Le jury a choisi Kaitiaki Tagaloa.
PAPEETE, le 13 avril 2018. Kaitiaki Tagaloa a remporté l'appel d'offres pour la réalisation de la première partie du Village tahitien. Ce groupement est composé d'investisseurs néo-zélandais et saomans, dont l'ancien président du Parti Māori Tukoroirangi Morgan et l'homme d'affaires Frédérick Grey, qui possède déjà cinq hôtels au fenua.


Le comité de pilotage du Village tahitien a présenté ce vendredi matin le lauréat de l'appel d'offres pour la première partie du Village tahitien. Il s'agit de Kaitiaki Tagaloa. Ce groupement réunit Kaitiaki property, Iwi international (Nouvelle-Zélande) et le groupe Grey (Samoa).

Kaitiaki Property, dirigée par Bryan Perring et Baden Turley, gère des projets immobiliers de bout en bout.

La société Iwi international est dirigée notamment par l'ancien président du Parti Māori de Nouvelle-Zélande Tukoroirangi Morgan.

Le groupe dirigé par Frédérick Grey est déjà un acteur important du tourisme polynésien. Il possède en effet cinq hôtels : le Méridien Tahiti, le Manava Moorea, le Ia Ora de Moorea, le Sofitel Marara et le Sofitel Private Island de Bora Bora.

Images : Kaitiaki Tagaloa
Images : Kaitiaki Tagaloa
"La solidité financière de ce groupement " a été un atout décisif pour ce groupement, a relevé le vice-président Teva Rohfritsch.
En mars dernier, le porte-parole du gouvernement avait précisé que deux investisseurs de la zone pacifique avaient déposé leur candidature. Le groupe thaïlandais Dusit, qui possède 29 hotels dans 18 pays, n'a pas su convaincre le gouvernement.
L’appel à projets en vue de la réalisation du Village Tahitien avait été publié le 24 novembre dernier, par l’établissement public Tahiti Nui Aménagement de Développement (TNAD). Cette consultation publique concernait pour le moment la conception de quatre hôtels et deux résidences en condominium, soit six des 16 lots que compte ce projet de complexe.

SIGNATURE AVEC LE PROCHAIN GOUVERNEMENT
En raison du contexte électoral, le comité de pilotage du village tahitien a décidé de repousser la signature de ce protocole d'engagement. "Le gouvernement a demandé au jury s'il acceptait après désignation des lauréats de suspendre la procédure de manière à ce que l'honneur et la responsabilité de contractualiser avec le lauréat incombe au gouvernement issu des urnes", a souligné Teva Rohfritsch. "Il nous semble important que le prochain gouvernement, quel qu'il soit, ait le choix de pouvoir travailler avec un groupement sérieux, responsable qui a les dispositions financières pour réaliser ce projet et que ce soit lui qui engagera la période de contractualisation dès lors que la période de négociation finale des 200 jours sera terminée."


A l'issue de la désignation du lauréat, Tukoroirangi Morgan de Iwi International, ancien président du Parti Māori de Nouvelle-Zélande, a mis en avant : "Cet investissement représente bien plus qu'un investissement commercial. Il s'agit de nous réunir à nouveau en tant que famille maohi, maori et amoa (samoan, NDLR). Nous allons investir 700 millions de dollars US dans ce projet."



Images : Kaitiaki Tagaloa
Images : Kaitiaki Tagaloa
Ce groupement souhaite proposer "des nouveaux produits", qui couvre des clients des "plus âgés au plus jeunes" en faisant venir les chaînes W Hotels (Starwood Hotels & Resorts), Moxy Hotels (Moxy Hotels est une marque de Marriott International qui met en avant le concept du select-service pour offrir aux hôtes uniquement ce qu’ils désirent, pas ce dont ils n’ont pas besoin).

L’appel à projets précisait que le contrat d’occupation du domaine public sera conclu avec les lauréats dans un délai de 200 jours à compter de la signature d’un protocole d’engagement. Ce n’est qu’alors que pourront démarrer les travaux de construction. Entre temps, l’établissement public TNAD, propriétaire du site, aura dû réaliser tous les travaux d'infrastructure de réseau liés à l’aménagement du Village Tahitien.

Images : Kaitiaki Tagaloa
Images : Kaitiaki Tagaloa

Le détail de l'appel à projets

L’appel à projets en vue de la réalisation du Village Tahitien avait été publié le 24 novembre dernier, par l’établissement public Tahiti Nui Aménagement de Développement (TNAD). La procédure avait pour but de définir qui réalisera les unités d'hébergement de ce complexe, sur les 39 hectares de foncier domanial, et 10 ha de remblai et canaux maritimes, de la zone prioritaire d’aménagement et de développement touristique établie à Punaauia, en lieu et place de l’ancien projet Tahiti Mahana Beach.

Cette consultation publique concernait pour le moment la conception de quatre hôtels et deux résidences en condominium, soit six des 16 lots que compte ce projet de complexe.

Dans le détail, il s'agit d'un hôtel de deux étages (R + 2) "haut de gamme", construit sur une parcelle dédiée de 4,4 hectares, en partie gagnée sur le lagon, à proximité de la pointe Tata’a. A une dizaine de mètres, un second hôtel "haut de gamme" de quatre étages avec vue sur Moorea, sur un lot de 2,7 ha de foncier en partie remblayé. En continuant sur le front de mer, au-delà d’une allée centrale bordée d’échoppes artisanales, large d’une trentaine de mètres et conduisant à une plage de 7,6 hectares, un troisième hôtel "haut de gamme" de 11 étages. Le quatrième hôtel de ce projet de Village Tahitien est souhaité sur une bande de littoral de 2,5 ha essentiellement gagnée sur le lagon. Compte tenu de "sa composante mixte hôtel/commerces/restaurants, un positionnement moyenne gamme pourrait être envisagé pour ce lot", souligne la fiche technique de l’appel à projets pour cet établissement touristique de "sept niveaux (R + 6) au maximum".

Deux lots pour la réalisation de résidences en condominium sont également détaillés dans cette consultation. Il s’agit d’un programme immobilier en R + 6 situé à l’extrémité Sud du foncier domaniale de Outumaoro, sur une parcelle de 2,8 ha en bordure de l’actuelle marina Taina. Un programme accessible directement depuis la route de ceinture, par la même voie que le supermarché Carrefour, et pour lequel "un positionnement haut de gamme pourrait être envisagé" précisait l’appel à candidatures. L’autre condominium, aménagé à l’extrémité Nord du Village Tahitien, est prévu en R + 2 sur une parcelle de 2,8 ha dominant le site, en contrebas de la résidence Royal Palms.

1300 clés

La fiche technique de chacun de ces six lots précise que "l’opportunité d’un casino (…) sera étudiée en fonction de l’évolution de la réglementation polynésienne", en attirant l’attention des soumissionnaires "sur le fait que la réalisation d’un casino n’est pas garantie à ce stade du projet".

En plus d’une marina de 3,2 ha, d’un centre de conférences et spectacles sur le foncier de 2,5 ha, en bordure de RDO, d’un centre culturel et de zones commerciales, dans l’ensemble le site du Village Tahitien prévoit d’offrir 1300 unités d’hébergement hôtelier ou résidentiel, avec "une place centrale qui sera le lieu de vie et d’animation du complexe (…)", soulignait Teva Rohfritsch fin octobre, à l’issue du comité de pilotage qui avait validé les options d’aménagement du projet, avant appel à candidatures.

Toutes les parcelles domaniales accueillant les aménagements privés seront cédées aux investisseurs sur la base d’un contrat d’occupation du domaine public d’une durée de 70 ans. Le projet combine la création d’hôtels, de condominiums, de commerces, de restaurants et de bars. Il prévoit un espace culturel autour de la source Puna’au, une place ouverte aux spectacles et notamment à la danse traditionnelle. Il offre des espaces publics, dont une plage, un centre de conférences et de spectacle, une marina, voulus comme des lieux de rencontres et d’échange entre la population et les visiteurs hébergés dans les hôtels.

L’offre d’hébergements touristiques du projet Village Tahitien sera bien en-dessous des 2700 clés du projet Mahana Beach. Mais ce complexe promet le doublement de l’offre hôtelière actuellement proposée sur Tahiti et Moorea (1564 clés) et l’augmentation de moitié de l’offre polynésienne aujourd’hui en exploitation (2744 clés).


Rédigé par Mélanie Thomas le Vendredi 13 Avril 2018 à 10:35 | Lu 28864 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués