Tahiti Infos

Vélos volés cherchent propriétaires


Vélos volés cherchent propriétaires
PAPEETE, le 18/11/2016 - La Direction de la sécurité publique (DSP) lance un appel aux personnes qui se sont faites volées leurs vélos entre 2012 et 2016, sur les secteurs allant de Faa'a à Mahina, à se faire connaitre au plus tôt. Les fonctionnaires de police ont en leur possession, une quarantaine de vélos qui ont été volés. Si vous êtes concernés, rendez-vous à la DSP avec un justificatif et demandez Matahi Toofa.

Une quarantaine de vélos volés attendent d'être restitués à leurs propriétaires. Ces vélos auraient été dérobés entre Faa'a et Mahina, de 2012 à 2016.

Aujourd'hui, les fonctionnaires de police lancent un appel aux victimes de vols à se faire connaitre. "Ils doivent présenter un justificatif, une facture avec une pièce d'identité. Ils doivent venir à nos bureaux et je me tiens à leur disposition, du lundi au vendredi de 7h30 à 12 heures et de 13h30 à 17 heures", explique Matahi Toofa, de la DSP. "Nous avons à notre disposition des factures et nous attendons que les propriétaires se manifestent. Dans la plupart des cas, ces vélos ont été volés, mais il arrive aussi que les propriétaires des vélos n'aient pas déposé plainte parce qu'ils se disent, qu'ils ne les retrouveront jamais", poursuit-il.

Si personne ne se manifeste, "nous demanderons au Parquet de les détruire, ce qui serait dommage. L'idée de vendre les vélos aux enchères ou de faire un don aux associations, ce serait préférable plutôt que de les détruire. Mais ce n'est pas à moi à décider."

"Les propriétaires ont un an normalement pour se faire connaitre, mais nous avons des vélos qui sont là depuis 2-3 ans, ainsi que des scooters. Je m'efforce de retrouver les propriétaires parce que je sais qu'ils seront contents de les récupérer", dit Matahi Toofa.

Et si vous n'avez pas de factures, vous avez une autre possibilité : vous pourrez présenter des photos de vous avec votre vélo.

"Depuis décembre 2015, grâce à nos recherches à partir de nos terminaux et de nos réseaux, nous avons pu rendre une soixantaine de vélos à leurs propriétaires. Ils étaient contents, et le fait de les voir heureux c'est une satisfaction personnelle aussi", conclut Matahi Toofa.



le Vendredi 18 Novembre 2016 à 11:08 | Lu 6847 fois