Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Vallée de la Punaruu : Ils cherchent leur tiki familial volé



Vallée de la Punaruu : Ils cherchent leur tiki familial volé
PAPEETE, le 22 août 2017 - Fin juin, la famille Tuhoe a la mauvaise surprise de voir le tiki familial, sous lequel étaient enterrés les cordons ombilicaux de tous ses mo'otua, volé. Deux mois après ils continuent de chercher la pierre sacrée qui leur a été offerte par leur grand-père maternel.

Cela fait deux mois que Vaitiare Tuhoe et sa famille sont abasourdis, "sous le choc". Ils ne décolèrent pas. Fin juin, ils se sont fait voler une pierre rouge sacrée que leur grand-père marquisien a choisi dans la rivière de la Punaruu et qu'il avait sculpté de ses propres mains. "Cette pierre sculptée de la main de mon grand-père maternel des Marquises!!! Une pierre "Rouge" trouvée, dans la rivière, chez nous, dans la vallée de la Punaruu! Cette pierre représente deux tiki gémellaires filles dos à dos. Elle a une valeur sentimentale familiale!"

Vaitiare Tuhoe raconte que depuis que leur Grand-Père a offert ce tiki à la famille, les grossesses gémellaires se sont succédé. La famille a pris pour coutume d'enterrer le cordon ombilical de ses nouveaux nés sous la pierre sculptée.

"Quand on est arrivés et qu'on a vu que la pierre avait disparu ça a été un choc. D'autant plus qu'on voyait des bouts de pito dans la terre. C'était douloureux et très violent de voir ce lieu sacré profané. C'est comme si on avait profané le pito de nos enfants!" raconte Vaitiare les sourcils froncés." Toute la famille est sous le choc" ajoute-t-elle.


le grand-père maternel qui a sculpté la pierre et sa défunte épouse
le grand-père maternel qui a sculpté la pierre et sa défunte épouse
Selon la famille la pierre a disparu pendant la période des "tomora'a anani". La pierre pèserait plus d'une centaine de kilos, selon la famille " Il faut au moins 2 à 3 personnes pour la porter, ou la déplacer!!!" Vaitiare Tuhoe et sa famille ont lancé un appel à témoin. Ils cherchent toujours leur tiki. "Nous avons porté plainte. Nous ne demandons qu'une chose : que l'on nous rende notre bien familial. Si la pierre nous est restituée, nous abandonnerons toute poursuite. Nous voulons simplement récupérer notre bien familial".

Le grand-père de Vaitiare Tuhoe a été averti par téléphone de la disparition du tiki. "Il est à Ua Huka et est très déçu. Il a très mal pris cet acte de vandalisme. Il pense que le tiki reviendra à sa place. Je l'espère aussi".

En plus d'avoir vandalisé un bien sacré et familial, cet acte risque d'avoir des répercussions importantes. "Ma famille est propriétaire d'une partie de la vallée de la Punaruu. Nous avons longtemps eu des problèmes avec les associations de cueilleurs d'orange et de protection de la vallée. Nous avions réussi à trouver un accord au début des années 2000 et avons accepté de laisser un libre accès pour les randonneurs et les gens. C'est magnifique là-haut. Après ce vol, nous ne sommes pas sûrs de vouloir rouvrir l'accès l'an prochain. Nous sommes en pourparlers. Si nous ne récupérons pas la pierre, il a de grandes chances que nous fermions le portail", explique Vaitiare Tuhoe.

La propriété vandalisée se trouve dans les hauteurs de la vallée de la Punaruu, sans clôture, ni murs. "Nous vivons dans la plaine, mais le week-end on remonte dans la maison de famille, c'est un peu notre maison de campagne. Nous en avons assez des incivilités "

Pour conclure Vaitiare explique "tout le monde est perdant dans cette histoire. Si les voleurs nous lisent qu'ils nous rendent notre pierre familiale. Elle a une grande valeur sentimentale et toute cette histoire s'arrêtera là."

l'emplacement où se trouvait le tiki
l'emplacement où se trouvait le tiki
En plus d'avoir vandalisé un bien sacré et familial, cet acte risque d'avoir des répercussions importantes. "Ma famille est propriétaire d'une partie de la vallée de la Punaruu. Nous avons longtemps eu des problèmes avec les associations de cueilleurs d'orange et de protection de la vallée. Nous avions réussi à trouver un accord au début des années 2000 et avons accepté de laisser un libre accès pour les randonneurs et les gens. C'est magnifique là-haut. Après ce vol, nous ne sommes pas sûrs de vouloir rouvrir l'accès l'an prochain. Nous sommes en pourparlers. Si nous ne récupérons pas la pierre, il a de grandes chances que nous fermions le portail", explique Vaitiare Tuhoe.

La propriété vandalisée se trouve dans les hauteurs de la vallée de la Punaruu, sans clôture, ni murs. "Nous vivons dans la plaine, mais le week-end on remonte dans la maison de famille, c'est un peu notre maison de campagne. Nous en avons assez des incivilités "

Pour conclure Vaitiare explique "tout le monde est perdant dans cette histoire. Si les voleurs nous lisent qu'ils nous rendent notre pierre familiale. Elle a une grande valeur sentimentale et toute cette histoire s'arrêtera là."

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Mercredi 23 Août 2017 à 04:00 | Lu 4327 fois





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Septembre 2018 - 19:17 Angélo Frébault exclu du Tahoera'a Huiraatira

Lundi 24 Septembre 2018 - 18:30 Un cas de tuberculose au lycée Gauguin

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués