Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Vaimalama Chaves, amoureuse et boostée après ses vacances en Polynésie



Vaimalama Chaves et son petit ami, Nicolas Fleury, un sportif de haut niveau en VTT Trial. Crédit Instagram Vaimalama Chaves
Vaimalama Chaves et son petit ami, Nicolas Fleury, un sportif de haut niveau en VTT Trial. Crédit Instagram Vaimalama Chaves
Tahiti, le 2 septembre 2020 - Vaimalama Chaves vient de passer près de deux mois en Polynésie. Amoureuse, la  belle Tahitienne a profité de ce séjour pour se ressourcer et faire découvrir le fenua à son petit ami, Nicolas Fleury, un sportif de haut niveau en VTT Trial. Ses projets, sa musique, sa nouvelle vie en métropole post Miss France, mais aussi la situation de la Polynésie entre épidémie sanitaire et crise économique, la belle Vaimalama Chaves a répondu en toute sincérité à nos questions.  


Comment se sont passées tes vacances au fenua ? 
"Les vacances étaient géniales. La Polynésie, c’est ma maison, c’est ici que j’ai grandi, alors après avoir vécu une année loin de mes racines, revenir ici pour me ressourcer m’a apporté tout ce dont j’avais eu besoin en France. J’ai pu vivre et découvrir mon pays sous les traits d’une touriste et je sais que nous avons une manière unique et magnifique d'offrir notre culture au monde."
 
Cela fait du bien ce retour aux sources entre famille et amis ?
"C’est tout ce dont j’avais besoin pour repartir boostée pour travailler en métropole".
 
Un coup de cœur pour l’une des îles où tu es allée ou des choses que tu as pu faire ?
"J’ai beaucoup aimé mon voyage dans les îles et c’est peut-être inattendu mais l’île que j’ai la plus aimée est Tahiti.
Même s’il est dit que Tahiti ne représente pas toute la Polynésie et qu’on encourage souvent les touristes à aller voir d’autres îles, il y a beaucoup de choses à y faire. Pour commencer, la plus grande montagne de Polynésie est à Tahiti, les randonnées y sont nombreuses et les légendes tout autant. Le lagon est riche et beau, il y a des plongées à faire, tant en masque et tuba qu’en bouteille, les activités culturelles, comme avec le centre ‘Ario’i à Papara, et plusieurs autres activités qu’on peut trouver sur place !"

 
Comment se passe ta nouvelle vie en métropole, post Miss France  ?
"Elle est plus calme, plus douce, les projets sont nombreux mais le changement réside dans l’action : va falloir que je travaille plus !"
 
Côté musique, tu as déjà sorti plusieurs singles, d’autres sont-ils en préparation ?
"J’ose espérer, depuis le temps que je l’attends."
 
Peux-tu nous en dire en peu plus sur la sortie de ton album ? Avec qui travailles-tu ? 
"J’ai eu la chance de collaborer avec une équipe fantastique, que TF1 Music, Endemolshine et ExplayMusic m’ont fait rencontrer : Sarah Louis et Suzanne Marqué, chefs de projet, des compositeurs renommés tels que Corson, Yohan Malory, Barbara Pravi, Tristan Salvati, de merveilleux musiciens, Fabien, Joël et Tsyo et le chef d’orchestre de tout, Thierry Said, mon producteur."

"Davantage au fur et à mesure"

Vaimalama Chaves, amoureuse et boostée après ses vacances en Polynésie
D’autres projets pour la rentrée ?
"Peut-être, c’est une surprise..."  
 
Et les amours, on t’a vu en charmante compagnie sur Instagram ? C’est du sérieux ?
"Oui, j’en révélerai davantage au fur et à mesure."
 
Miss Guadeloupe a été éliminée du concours de Miss France pour avoir posée seins nus pour une campagne contre le cancer du sein ? Aurais-tu pu faire la même chose ? Qu’en penses-tu ?
"Je n’étais pas assez en confiance avec mon corps pour porter haut et fort les valeurs de la lutte contre le cancer du sein. Ainsi, je ne peux qu’avoir de l’admiration pour ce beau projet qu’elle a su mener avec grâce et convictions." 
 

Il n’y aura pas d'élection de Miss Tahiti cette année, tu es forcément très attachée à ce concours, qu’est-ce que cela te fait ?
"En ces temps de crise sanitaire, c’est la meilleure décision qui aurait pu être prise. Miss Tahiti a toujours suscité beaucoup d’intérêt et la population est très impliquée dans l’élection. Prendre la décision d’éviter de créer un événement aussi important force le respect, car bien que ce soit très attendu, cela engendrera des rassemblements de masse, favorable à la transmission du virus. C’est de la prudence pure et le comité de Miss Tahiti a raison." 

"Appliquez les gestes barrière"

Ton expérience du jeûne thérapeutique pendant une semaine ? A refaire ? Oscar Temaru prône justement le jeûne thérapeutique, qu’en penses-tu ?
"Ah non ! Plus jamais ! Ou peut-être pas pendant une semaine ! C’était une expérience à vivre, je suppose mais moi qui aime manger, je me suis vue m’éteindre à petit feu !" 
 
Quelle est ta vision de la Polynésie aujourd’hui qui subit de plein fouet une grave crise économique ?
"Je constate avec beaucoup de tristesse que nous sommes bien trop dépendants du monde extérieur pour subvenir à nos besoins de manière pérenne. Nous avons beaucoup de chance de vivre dans un environnement propice à l’agriculture : des terres pour cultiver, du soleil, de l’eau, du vent et des courants pour créer de l’énergie verte. Il y a une grande volonté de devenir indépendants, mais pour le moment, la situation économique actuelle résulte des habitudes de consommation et de la peur du changement." 
 

Le nombre de cas augmente chaque jour au fenua ? Si tu avais un conseil à donner aux Polynésiens ? 
"Appliquez les gestes barrière, portez un masque, lavez-vous les mains régulièrement, mangez mieux et sportez bien !"

Rédigé par Pauline Stasi le Mardi 1 Septembre 2020 à 15:38 | Lu 15113 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus