Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Une quarantaine de cas de transmission locale du virus Zika à Singapour (gouvernement)



Singapour, Singapour | AFP | dimanche 28/08/2016 - Les autorités singapouriennes ont annoncé dimanche que 41 personnes avaient été contaminées par le virus Zika dans la ville-Etat, pour la plupart des ouvriers étrangers travaillant sur un chantier.

Singapour avait fait état samedi de son premier cas de transmission locale du virus, une Malaisienne de 47 ans.

Dans un communiqué commun, le ministère singapourien de la Santé et l'Agence nationale pour l'environnement annoncent dimanche 40 cas supplémentaires.

Les 41 personnes infectées vivaient ou travaillaient toutes dans un quartier périphérique.

"Elles n'ont pas voyagé récemment dans des zones touchées par le Zika, et ont donc probablement été infectées à Singapour", selon le communiqué.

"Cela confirme que des transmissions locales du virus Zika ont eu lieu."

Trente-six des personnes infectées sont des ouvriers travaillant sur un chantier du quartier. Trente-quatre se sont rétablies tandis que les sept autres demeurent à l'hôpital.

"Nous nous attendons à découvrir d'autres cas positifs", ajoute le communiqué. "Etant donné que la majorité des cas sont asymptomatiques ou peu symptomatiques et que les moustiques (..) ont déjà dû être infectés, l'isolation des cas positifs pourrait n'avoir que des effets limités pour gérer la propagation".

Le premier cas de Zika à Singapour avait été détecté en mai sur un homme qui avait passé plus d'un mois au Brésil, épicentre de l'épidémie.

Le Zika se transmet par la piqûre du moustique Aedes aegypti mais aussi par voie sexuelle. Et quatre patients sur cinq ne développent aucun des symptômes associés, qui sont des éruptions cutanées ou des douleurs articulaires et musculaires.

Si une femme est infectée par le Zika, elle court un plus grand risque de donner naissance à un enfant avec une malformation du cerveau, connue sous le nom de microcéphalie.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a recensé 53 pays touchés par l'épidémie qui a éclaté en 2015, notamment en Amérique du Sud, l'Etat le plus affecté étant le Brésil.

Début août, les autorités sanitaires américaines ont lancé les essais sur l'homme d'un second vaccin contre le virus Zika.

Rédigé par AFP le Dimanche 28 Août 2016 à 13:50 | Lu 220 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies