Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Une nouvelle antenne de la Protection judiciaire de la jeunesse à Papeari



PAPEETE, 7 août 2018 - La direction locale de la Protection judiciaire de la jeunesse ouvre une antenne au Centre des Jeunes Adolescents (CJA) de Teva i Uta, à Papeari, dès la prochaine rentrée scolaire.

Cette antenne décentralisée de la Protection judiciaire de la jeunesse ouvre dans le cadre d’une convention pilote signée mardi entre la municipalité de Teva i Uta, le Centre des jeunes adolescents, le ministère de l’éducation et ce service de l’Etat dédié au suivi des jeunes délinquants.

Le CJA de Papeari accueille pour l’instant une quinzaine d’élèves. Une partie de ses locaux sera mise à la disposition de la direction de la protection judiciaire de la jeunesse. Sur place, la direction de la protection judiciaire de la jeunesse mettra en place dès jeudi 16 août un programme de diversification de la prise en charge de ses jeunes articulé autour de la collaboration entre deux éducateurs chargés d’un service civique, en poste à Papeari, avec les intervenants du plateau technique de la PJJ, à savoir une psychologue, une conseillère technique santé et une assistante sociale.
Pour la direction de la protection judiciaire de la jeunesse, installée à Papeete, l’ouverture de ce "point d’accueil" au sein du CJA de Papeari offre l’occasion de se décentraliser "sur le territoire du sud de l’île", comme l’explique Hélène Nicolas, directrice de la PJJ. "On sait qu’il peut y avoir des soucis de transport. Il est plus facile pour nous d’être sur place pour rencontrer le nombre assez important de jeunes que nous suivons sur ce territoire-là".

Cette antenne de la PJJ à Papeari devrait s’occuper au quotidien du suivi d’une centaine de mineurs délinquants faisant l’objet d’un suivi judiciaire sur décision du juge des enfants ou du juge d’instruction. "On veut créer une dynamique qui fasse revenir le jeune vers l’insertion et qui lui donne le goût d’apprendre. (…) Nous avons des jeunes qui sont scolarisés, d’autres qui travaillent. C’est avec ceux des jeunes que nous suivons qui sont sans activité que nous allons travailler avec le CJA. Ces quelques jeunes serons pris en charge au CJA".

Le ministère de l’éducation a présenté mardi le dispositif expérimental de cette convention tripartite comme une opportunité dans la lutte contre le phénomène de décrochage scolaire. L’idée étant de donner une chance à ces jeunes d’obtenir un diplôme de niveau V dans l’enseignement général ou pratique.

Deux enseignants seront mis à disposition. La convention signée mardi prévoit d’assurer la prise en charge éducative de mineurs suivis par la justice, de permettre à ces jeunes en difficulté de participer à des activités et à des apprentissages durant leur temps de présence en CJA, en vue d’obtenir un socle de compétences minimales et de les accompagner vers une qualification professionnelle. Elle prévoit, par ailleurs, de conduire auprès des élèves du CJA, des actions de sensibilisation et de prévention contre la délinquance juvénile.

Installée à Papeete depuis 2006, la direction de la protection judiciaire de la jeunesse dispose déjà depuis juin 2016 d’une antenne décentralisée, Afareaitu, dans des locaux mis à disposition par la municipalité de Moorea.

Rédigé par JPV le Mardi 7 Août 2018 à 10:52 | Lu 1060 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 22 Septembre 2018 - 07:48 Les syndicalistes ne lâcheront rien

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués