Tahiti Infos

Une lente reprise des compétitions


La reprise retardée des compétitions s'explique principalement par le fait que les clubs ont du repartir dans un nouveau cycle de préparation après les quatre semaines de confinement entre août et septembre.
La reprise retardée des compétitions s'explique principalement par le fait que les clubs ont du repartir dans un nouveau cycle de préparation après les quatre semaines de confinement entre août et septembre.
Tahiti, le 11 octobre 2021 - Si les compétitions sportives peuvent de nouveau avoir lieu, à huis clos, depuis ce week-end, il faudra patienter encore quelques semaines pour assister à une reprise massive. Les fédérations de football, de basket-ball, de volley-ball ou encore de va'a tablent en effet pour une reprise de leurs compétitions pour fin octobre ou début novembre. 

A part les fédérations de surf et de tennis qui ont relancé dès ce week-end des compétitions, il faudra attendre encore un moment avant d'assister à un retour massif sur les différents terrains de sport. Du côté des sports collectifs, le lancement des nouvelles saisons sportives est prévu pour début novembre. La fédération tahitienne de football et sa cousine du volley-ball ont en effet prévu de lancer leur première journée de championnat pour la saison 2021-2022 lors du premier week-end de novembre. L'ovalie suivra également dans la foulée avec la première journée du championnat de rugby à 10, prévue le 13 novembre, avant le lancement du championnat à 15 programmé en décembre. Pour le basket-ball, une reprise du championnat est annoncé pour la fin novembre. 

Réathlétiser et remotiver les athlètes

La reprise retardée des compétitions s'expliquent principalement par le fait que les différents clubs ont vu leur préparation pour leur prochaine saison perturbée par les quatre semaines de confinement, entre août et septembre. Si les sportifs ont ensuite pu retrouver le chemin de l'entraînement le 20 septembre, les coachs ont dû repartir sur un nouveau cycle de réathlétisation de leurs protégés. Un travail de fond obligatoire pour éviter toute sorte de pépins physiques à la reprise. “Pour le football il faut au moins six semaines de préparation pour avoir une équipe en bonne forme physique. Il en va de l'intégrité physique des joueurs. On ne veut pas non plus vite reprendre et avoir des joueurs qui se blessent à tout va”, explique-t-on à la Fédération tahitienne de football.  

En plus de ce gros travail physique à reprendre au sein des clubs, se pose également la question de la motivation des sportifs qui alternent depuis plus d'un an entre reprise et arrêt. “On comprend que certains n'aient plus envie de revenir à l'entraînement. Le dernier confinement entre août et septembre a laissé des traces et la reprise des entraînements au sein des clubs a été difficile”, indique Teiki Dubois, responsable de la commission sportive à la Fédération polynésienne de rugby et ancien entraineur du Rugby Club de Pirae. Ce constat est également partagé par Erwin Manuel, entraineur du TefanaVolley-ball. “Il va falloir remobiliser les joueurs pour qu'ils reviennent à l'entraînement, sachant que tout peut s'arrêter encore une fois du jour au lendemain.”

Des courses de va'a annoncées pour fin octobre

Du côté du va'a, l'un des sports roi au fenua, des courses sont annoncées pour la fin de ce mois. “On se rapproche des clubs qui ont du annuler leurs courses pour leur demander s'ils sont intéressés de les remettre au calendrier pour la fin de l'année”, indique le président de la Fédération tahitienne de va'a (FTVAA), Rodolphe Apuarii. “Si nous n'avons pas de retour des clubs, avec la FTVAA nous mettrons certainement en place des courses en V1 pour la fin du mois d'octobre. On a de grosses échéances pour l'année prochaine avec notamment les championnats du monde de va'a. Il est donc important de relancer au plus tôt nos rameurs dans la compétition.” 

A noter que la prochaine course au calendrier de la FTVAA, le Mémorial Serge Hoatua, est programmée pour le 13 novembre, du côté de Tautira. “Cette course très populaire auprès des rameurs devrait être la plus importante de cette fin d'année”, note Rodolphe Apuarii. La Viper Race, organisée à Raiatea les 11 et 12 décembre, devrait être également un beau rendez-vous pour cette fin de saison pour les 'aito. 

Rédigé par Désiré Teivao le Lundi 11 Octobre 2021 à 05:00 | Lu 470 fois