Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Une formation pour sensibiliser aux risques de la pêche sous-marine



Moorea, le 7 décembre 2020 - Une formation sur la sécurité en mer a été organisée samedi dernier à Temae en faveur de douze pêcheurs de Moorea. L’objectif était de les sensibiliser aux risques liés à la pratique de la pêche sous-marine et de leur enseigner les gestes à adopter pendant leur activité en mer.

L'AS Tefana Chasse Sous-marine, en partenariat avec la Fédération tahitienne des sports subaquatiques de compétition et le Pays, a organisé samedi dernier une journée de formation gratuite sur la sécurité en chasse sous-marine à la plage publique de Temae. L’objectif était de sensibiliser les pêcheurs de Moorea à la sécurité et aux gestes à adopter afin de limiter au maximum les accidents en mer. Douze stagiaires, encadrés par Onyx Lebihan, Taina Orth et Rahiti Buchin, étaient inscrits. La formation, durant la matinée, portait sur la connaissance théorique du matériel, l’analyse d’une syncope ainsi que sur l’apprentissage de l’apnée statique pour la relaxation. Durant l’après-midi, les stagiaires ont eu l’occasion de participer à des ateliers pratiques en mer en travaillant notamment sur les techniques de repêchage d’un syncopé, la relaxation ainsi que sur le port des plombs. Mise en place depuis cinq ans, cette formation est toujours aussi cruciale aujourd’hui pour les pêcheurs locaux. Il est bon de rappeler que le fenua compte cette année déjà huit pêcheurs décédés durant leur activité en mer et que beaucoup d'autres ne connaissent pas encore totalement les gestes de sécurité. "Soit ils ne les connaissent pas encore bien, soit ils ne connaissent pas leurs limites. Du coup, ils font des erreurs de technicité. Cela pourrait être de se mettre trop de plombs, d’avoir un couteau qui s’emmêle ou encore d’être tiré au fond par un gros poisson en raison de l’absence de moulinet. Ce sont des petites erreurs d’inattention qui font que l’accident arrive" explique Onyx Lebihan, monitrice fédérale, avant d’ajouter que "Beaucoup de personnes qui n’ont pas suivi nos formations pêchent avec la famille ou avec les amis. Ils apprennent les mauvais gestes et les transmettent par inadvertance. L’intérêt de la formation est donc de leur enseigner les bons gestes dès les premières mises à l’eau afin qu’ils puissent aussi les transmettre aux autres". En plus de l’apprentissage, adopter une autre conception de la pêche est tout aussi crucial. "Beaucoup de pêcheurs, les anciens comme les jeunes, ont une mauvaise approche et une mauvaise compréhension de la pêche. Nous, on pense que la pêche est un mode de vie. On ne peut plus pêcher n’importe quoi et n’importe quelle taille comme auparavant. Les temps changent et les ressources s’amenuisent. Il va falloir changer les habitudes. Cela passe par une approche différente de la pêche" déclare pour sa part Taina Orth, la deuxième monitrice fédérale de cette formation à Temae. Cette dernière insiste beaucoup sur l’importance de pêcher en binôme de manière à "se surveiller mutuellement, se connaitre et repérer les signes qui montrent que son collègue est en danger afin de l’aider".

Onyx Lebihan
Monitrice fédérale
"Tout le monde doit apprendre sur la sécurité en mer"
"J’encourage tout le monde à venir nous voir pour qu’ils se renseignent sur les formations, ne serait-ce que pour poser des questions. Il y a des clubs à Tahiti et à Moorea pour cela. Ils peuvent même contacter la Fédération tahitienne des sports subaquatiques de compétition qui les orientera vers les clubs ou les mairies. Tout le monde doit apprendre sur la sécurité en mer. Nous-mêmes, on en apprend tous les jours. Il vaut mieux apprendre et revenir en vie après une séance de pêche que de se dire que je suis le meilleur et au final prendre des risques ou faire apporter de mauvaises nouvelles à la maison."
 
Temehani Chand
16 ans, de Teavaro
"Je pourrai sauver à l’avenir mon binôme"
"Je pratique la pêche sous-marine en binôme depuis 2 ans. J’ai décidé de suivre cette formation car j’ai constaté que beaucoup de pêcheurs décédaient. C’est intéressant car je pourrai sauver à l’avenir mon binôme lors de nos séances de pêche ou donner des conseils aux autres personnes. Je vois que beaucoup de pêcheurs ne font pas attention à leur sécurité et ne surveillent pas non plus les autres. Je suis venu suivre cette formation avec mon binôme, qui est mon frère. Ca me rassure que lui et moi connaissions désormais les gestes de sécurité."

Manahiti Fuller
20 ans, de Atiha
"Je pêche en binôme avec mon chéri"
"Cela fait 6 ans que je pêche, plutôt dans le lagon. Je pêche en binôme avec mon chéri. Ce dernier a des bases en sécurité tandis que je n’en ai pas. C’est pour cette raison que j’ai voulu suivre cette formation. Un de mes cousins a récemment perdu la vie en allant à la pêche. Du coup, j’ai aussi voulu apprendre afin de pouvoir sauver des personnes en danger."

Rédigé par Toatane Rurua le Lundi 7 Décembre 2020 à 13:26 | Lu 41872 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 22 Juin 2021 - 19:53 Préavis de grève au CHPF

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus