Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Une étude épidémiologique pour les vétérans des essais nucléaires



Une étude épidémiologique pour les vétérans des essais nucléaires
PAPEETE, le 22 décembre 2017. Le ministère des Armées a lancé un appel d'offres afin d'actualiser les données sur le taux de mortalité des vétérans des nucléaires. L'objectif est d'évaluer au mieux le risque sanitaire présenté par les anciens travailleurs du centre d'expérimentations du Pacifique.

Le ministère des Armées a lancé le 17 décembre un appel d'offres pour réaliser "une étude épidémiologique sur le risque sanitaire lié à la participation de ses personnels, "appelés vétérans", aux campagnes d'expérimentations nucléaires, au centre d'expérimentations du Pacifique entre 1966 et 1996", peut-on lire dans le document.
L’objectif principal est l’actualisation des deux premières études de mortalité et morbidité "ALD" (affections de longue durée) sur les vétérans soumis à surveillance dosimétrique lors des essais nucléaires en Polynésie française. Ces études épidémiologiques portaient sur la période 1966-2008 pour la mortalité et 2003-2008 pour la morbidité.

> Lire aussi La dimension radiologique des essais nucléaires français en Polynésie

Le but est aussi d'harmoniser les informations détenues par l'Observatoire de la santé des vétérans (OSV). "Dans la mesure où plusieurs versions de classifications ont été utilisées au cours des années, il sera nécessaire d’une part pour les années les plus anciennes de recourir à des documents papiers disponibles dans les bibliothèques de médecine alors que les classifications les plus récentes sont disponibles en ligne, d’autre part de faire un travail d’harmonisation pour les différentes causes d’intérêt entre les différentes classifications", peut-on lire dans le dossier du marché. "L’OSV fournira également au titulaire les rapports des deux premières études de mortalité et morbidité afin d’harmoniser les différentes analyses et le protocole de recherche validé par la CNIL."

Cette étude vise à réaliser différentes analyses statistiques. Seront ainsi décrites les causes de décès et leur fréquence selon l’âge, le sexe, la dosimétrie (nulle versus non nulle), la période, le temps de participation et le délai écoulé depuis la participation aux essais nucléaires en Polynésie française.

Seront aussi comparés les taux de mortalité totale et par cancer des vétérans avec la population française. Cette étude permettra ainsi de déterminer de manière objective et avec précision la surmortalité par certains cancers pour les vétérans des essais nucléaires. Il y aura aussi des comparaisons selon le sexe, la durée de participation aux essais, délai écoulé depuis la participation aux essais, dosimétrie nulle versus non nulle, etc.

Plus de 20 000 personnes concernées

Les spécialistes qui travailleront sur ce dossier auront les données de tous les vétérans ayant participé aux essais nucléaires français dans le Pacifique entre 1966 et 1996 et ayant bénéficié d’une surveillance dosimétrique. Cela représente pas moins de 26 555 vétérans surveillés sur le plan dosimétrique, pour lesquels les renseignements d’identité sont connus de manière complète. La première étude de mortalité avait identifié 5 508 personnes décédées avant 2009.
L'appel d'offres est ouvert jusqu'au 15 janvier prochain. Les résultats de cette étude devront être livrés 15 mois après le début des travaux.



Rédigé par Mélanie Thomas le Vendredi 22 Décembre 2017 à 10:54 | Lu 1451 fois

Tags : NUCLEAIRE





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués