Tahiti Infos

Une chanson pour aider les sans-abri


Tahiti le 14 novembre 2021 – Des artistes du fenua se sont mobilisés à travers une chanson en faveur du centre d'accueil des sans-abri, Te vai 'ete 'āpī. Kevin Wong Kam Sang, musicien professionnel, a écrit et composé le titre A hi'o mai i tō'u mata, dont le clip sortira le 8 décembre prochain.

Une vingtaine d'artistes du fenua se sont mobilisés pour l'enregistrement de A hi'o mai i tō'u mata, une chanson écrite et composée par Kévin Wong Kam Sang en faveur des "oiseaux de la rue", comme les surnomme Père Christophe. Ce titre invite les Polynésiens à changer leur regard sur les plus démunis, à leur accorder plus d'attention, plus de temps. Le clip vidéo, qui sortira le 8 décembre prochain, met en lumière des sans-abri aux côtés de chanteurs connus du fenua tels que Teiho Tetoofa, Eto, John Menezes, Tinalei ou encore Meari U.
 
"Un jour je me suis rendu au presbytère de Père Christophe pour proposer de chanter, d'animer un repas pour les sans-abri. Sherita, secrétaire bénévole, m'a suggéré d'écrire une chanson, c'est comme ça que le projet est né", explique Kevin.
 
Le projet artistique a pour but de lever des fonds pour financer la construction du nouveau centre d'accueil des sans-abri. Les travaux sont estimés à près de 180 millions de Fcfp. Pour l'heure, 75 millions Fcfp ont déjà été récoltés. Pour faire un don, il faudra créer un compte sur la plateforme de financement participatif 'ĀNĀVAI et scanner un QR code qui sera diffusé à la fin du clip à partir du 8 décembre prochain.
 
Un projet 100% bénévole
 
"De l'enregistrement au tournage du clip vidéo, tous les participants sont bénévoles, musiciens, chanteurs, ingénieur du son, cameraman, photographe... Tous sans exception. Nous avons voulu aider avec ce qu'on sait faire tout simplement. Et nous espérons que notre clip incitera les Polynésiens à faire aussi comme nous, ou à soutenir financièrement le projet de construction de père Christophe", déclare le compositeur.

"Ce dont nous avons le plus besoin, c'est d'être considérés"

(Titaua, "oiseau de la rue")

"L'annonce du tournage de ce clip nous a soulagé, car cela veut dire que des gens s'inquiètent pour nous. Et vous n'imaginez pas le bien que ça nous fait. Bien sûr que nous avons besoin de manger, bien sûr que nous avons hâte de voir le nouveau centre ouvrir ses portes, mais ce dont nous avons le plus besoin, c'est d'être considérés, qu'on nous regarde, qu'on nous sourit, qu'on nous accorde un moment de partage. Je remercie chaleureusement tous les artistes, car ils nous ont abordé naturellement, généreusement et sans jugement."

Rédigé par Areatua Parau le Dimanche 14 Novembre 2021 à 04:00 | Lu 1317 fois