Tahiti Infos

Une Hawaiki Nui Va’a 2019 “propre”


Trois réunions d'information ont été organisées
Trois réunions d'information ont été organisées
PAPEETE, le 17 octobre 2019 - Le comité organisateur de Hawaiki Nui Va’a 2019 a annoncé sa volonté de fermeté quant à l’application du règlement. Mauvais alignement, surf de vague de bateau, dopage…Pourquoi les sanctions seront appliquées cette année ? Eléments de réponse avec Alexandre Wohler.

Le comité organisateur de la course Hawaiki Nui Va’a a organisé trois réunions ces dernières semaines au siège de la fédération tahitienne de va’a. Le but ? Informer les clubs des dispositions règlementaires liées au déroulement de la cette course qui, rappelons-le, consiste à relier en pirogue V6 Huahine, Raiatea, Taha’a et Bora Bora.
 
Alexandre Wohler, directeur adjoint du comité organisateur de cette 27e édition, explique que “ces réunions d’information étaient liées aux modalités d’organisation : logistique, bateaux, rameurs, effectif, bracelets, contrôles anti-dopage, parcours de course, procédures de départ…”
 
L’organisation a souhaité prévenir, afin que personne ne soit surpris en cas de sanction. “Il n’y a pas de nouveauté, si ce n’est une amélioration de la procédure de départ avec un décompte inspiré de la dernière Tahiti Nui Va’a : drapeau rouge à 30 minutes du départ, drapeau jeune à 10 minutes, puis un drapeau blanc ou un drapeau noir si l’alignement n’est pas correct, avant le drapeau vert du départ.”
 
L’organisation voudrait éviter le départ catastrophique qu’il y avait eu à Uturoa en 2018. “Nous voulons marquer le coup en étant plus fermes sur l’application des pénalités liées aux infractions et éviter ainsi les critiques de présidents de clubs déçus. On espère cette année être à la hauteur de la tâche.”
 
L’organisation avait déjà manifesté cette volonté de fermeté en 2018. Rodolphe Apuarii, président de la Fédération tahitienne de va’a, expliquait alors que les sanctions n’avaient pas été appliquées en 2018 car la procédure de réclamation n’avait pas été respectée.
 
Cette année, lors de courses fédérales, plusieurs sanctions ont été appliquées, notamment lors du dernier Fa’a’ati Moorea. Avis donc aux équipages car, cette fois-ci, les pénalités devraient être appliquées pour mauvais alignement, surf de vague de bateau ou autres infractions.
 
“La prochaine réunion servira à définir les modalités liées aux contrôles anti-dopage qui vont être effectués au long des trois étapes, nous voulons une Hawaiki Nui Va’a propre, sans cannabis” conclut Alexandre Wohler. SB
 

Rédigé par SB le Jeudi 17 Octobre 2019 à 16:28 | Lu 1152 fois