Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Un second cas de dengue de type 2 à Raiatea



RAIATEA, le 26 juin 2018. Un second cas "autochtone" de dengue de type 2 à Raiatea a été diagnostiqué la semaine dernière par les autorités sanitaires.

Un premier cas de dengue 2 "autochtone" avait été enregistré le 8 juin dernier par la Direction de la santé à Raiatea.

Le dernier bulletin de veille sanitaire fait état d’un deuxième cas « autochtone » de dengue de type 2 à Raiatea dans la semaine du 18 au 24 juin, après le premier cas depuis l’année 2000 découvert le 8 juin dernier toujours sur l’île sacrée. Les autorités sanitaires ont donc suivi avec attention si un nouveau cas se déclarait. Ce second cas laisse craindre une épidémie grande ampleur.
« Ce sérotype n’ayant pas circulé sur le territoire depuis l’an 2000, cet évènement pourrait entraîner une épidémie de grande ampleur », insiste le bureau de veille sanitaire. « Dans l’éventualité d’une diffusion de l’épidémie, le seul moyen efficace de la contenir est de s’attaquer à la transmission de la maladie par le vecteur. En effet, le moustique est le seul vecteur de la dengue. En conséquence, des actions de démoustication par pulvérisation auront lieu à Uturoa dans les jours à venir. De plus, un appel est lancé à toute la population pour éliminer les gites larvaires à son domicile et sur son lieu de travail une fois par semaine. »

La dengue 2 n'a pas circulé en Polynésie française depuis l'an 2000. En conséquence la population est faiblement immunisée. L’introduction du sérotype DENV-2 sur le territoire peut être à l’origine d’une épidémie de grande ampleur.

Le moustique Aedes aegypti est le principal vecteur de la dengue. Le virus se transmet à l’homme par la piqûre des femelles infectées. Après une incubation de 4 à 10 jours, un moustique infecté peut transmettre le virus tout le reste de sa vie.

L’être humain infecté est le principal porteur du virus ; il permet sa prolifération et sert de source de contamination pour les moustiques qui ne sont pas encore infectés. Les sujets infectés par le virus de la dengue peuvent transmettre l’infection (pendant 4 à 5 jours et au maximum 12 jours) par l’intermédiaire des moustiques du genre Aedes après l’apparition des premiers symptômes.

Pour limiter la survenue de nouveaux cas, la population doit s’impliquer :
- éliminez les gites larvaires
- protégez-vous des piqûres de moustiques (répulsifs, moustiquaire, diffuseurs…)
- en cas de fièvre supérieure à 38°C, consultez un médecin.

Les services de santé du pays mettent tout en œuvre pour limiter la survenue d’une épidémie.

Des actions de démoustication par pulvérisation pourront être effectuées. Pour protéger les abeilles, les personnes détentrices de ruchers doivent se déclarer à la direction de l’agriculture.

En 2017, la Région du Pacifique occidental a notifié des flambées de dengue dans plusieurs États ainsi que la circulation des sérotypes DENV-1 et DENV-2. Des cas de DENV-2 ont été diagnostiqués durant le premier trimestre 2018 en Nouvelle-Calédonie.


Rédigé par Mélanie Thomas le Mardi 26 Juin 2018 à 05:43 | Lu 8540 fois

Tags : DENGUE, SANTE





Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués