Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Un projet de complexe écotouristique dans la haute vallée de Papenoo



Jean-Christophe Bouissou a évoqué mercredi un projet écotouristique évalué à 13 milliards Fcfp dans la haute vallée de Papenoo. Cet aménagement financé par une société "100% polynésienne" comprendrait deux hôtels, un golf et un téléphérique.
Jean-Christophe Bouissou a évoqué mercredi un projet écotouristique évalué à 13 milliards Fcfp dans la haute vallée de Papenoo. Cet aménagement financé par une société "100% polynésienne" comprendrait deux hôtels, un golf et un téléphérique.
PAPEETE, 19 août 2015 - La haute vallée de la Papenoo est au cœur d’un projet écotouristique évalué à 13 milliards Fcfp comprenant deux hôtels, un golf et l’aménagement d’un téléphérique. L’association Haururu se réjoui des perspectives offertes en matière culturelle et économique.

"Le concept est de travailler avec les associations culturelles et dans le respect de l’environnement", annonce avec une certaine réserve un représentant de Haururu, Jean-Claude Teriierooiterai, contacté au sujet du complexe écotouristique dont le ministre du Tourisme a annoncé le projet, ce mercredi. Cette association culturelle est chargée de la mise en valeur du Fare Hape dans la haute vallée de Papenoo.

Autour de ce site archéologique et culturel, sur des hectares jusqu’au-dessus du grand barrage, pourrait être aménagé bientôt un complexe décrit comme écotouristique, avec un hôtel cinq étoiles d’une centaine de clés, un autre de 3 étoiles avec 50 unités d’hébergement, en lieu et place de l’actuel Relai de la Maroto ; mais aussi un golf et peut-être un téléphérique "qui permettrait aux visiteurs d’accéder à des points de vue qui ne sont pas exploités aujourd’hui".

L’investissement global est estimé à 13 milliards Fcfp. Le Pays prévoit en complément la réhabilitation voire, par endroit, la transformation de la route desservant actuellement la vallée. Interrogé mercredi, Jean-Christophe Bouissou a assuré que l’accès à la haute vallée de Papenoo demeurerait libre et accessible à tous, comme aujourd’hui.

"Investisseurs 100% polynésiens"

"C’est un projet qui permettra de faire en sorte que les activité culturelles soient valorisantes", estime Jean-Claude Teriierooiterai, qui œuvre bénévolement depuis une vingtaine d’années au sein de l’association Haururu. L’association a beaucoup travaillé à la préservation du Fare Hape, site archéologique de la haute vallée dont elle assure l’entretien et sur lequel elle organise des visites, sur demande. "Cette vallée mérite d’être mise en valeur. Haururu y travaille depuis 20 ans de manière bénévole. Mais cela a des limites. Papenoo compte près de 300 marae dans sa vallée. On y trouve les vestiges d’une centaine de villages. Il y a des plateformes de tir à l’arc, des pétroglyphes… Si on faisait un village polynésien, comme à Hawaii, avec des animations culturelles à vocation touristiques, de l’artisanat, des spectacles, des activités de découverte, avec une vision économique, cela pourrait créer des emplois. On ferait ainsi quelque chose avec quelque chose qui aujourd’hui est inexistant".

"Les gens qui ont réfléchi sur ce projet ont du flair", estime quant à lui Jean-Christophe Bouissou. "On peut imaginer que demain, avec le développement du Tahiti Mahana Beach, du projet hôtelier d’Atimaono, l’intérieur de l’île sera un passage obligé si on souhaite s’intéresser à la culture et découvrir une perspective différente de Tahiti".

Le fait est que l’île de Tahiti, souvent considérée comme un lieu de transit vers les autres îles, dispose d’un potentiel touristique encore sous exploité. Les projets relatifs aux zones touristiques prioritaires que cite le ministre du Tourisme concernent principalement des activités axées sur la mer. Le centre de l’île présente un environnement de montagnes exceptionnel, doublé d’une multitude de sites archéologiques dont certains, comme le Fare Hape ont été restaurés et font aujourd’hui l’objet de visites régulières.

"On sait que les investisseurs ont envie d’aller très vite", a déclaré le ministre du Tourisme en précisant qu’ils souhaitaient "lancer le projet dans les mois qui viennent".

Le ministre du Tourisme avait accompagné, le 12 mai, des représentants chinois de la société TCK Green dans la vallée de la Papenoo. Il évoquait alors un "projet tourné vers le tourisme vert, en tout cas respectueux de l’environnement et doté du soutien des associations". Il assure aujourd’hui que la société promotrice, Ecoparc, est "100% polynésienne et composée d’investisseurs locaux".

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mercredi 19 Août 2015 à 17:23 | Lu 3307 fois






1.Posté par papounette le 19/08/2015 20:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Attention à notre richesse écologique, les aventuriers doivent passer leur chemin même s'ils ont un amour fou pour notre pays depuis plus de 40 ans

2.Posté par Piripirifaufau le 19/08/2015 22:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au secours!!!! Haururu? vous croyez vraiment que ce tas d'hotels et de je ne sais quoi d'autre va contribuer à préserver la vallée??? N'IMPORTE QUOI, la vallée envahie de touristes? et puis quoi encore. Vous appelez ça de l'écotourisme un projet à 13 milliards? ça va faire comme à Tetiaroa, massacre sous couvert de "vert".

3.Posté par LEPETANT le 20/08/2015 06:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Encore un rêve qui finira, comme d'habitude, en cauchemar. Et comme d'habitude, ce seront toujours les mêmes qui se rempliront les poches.

4.Posté par Hans Van Barneveld le 20/08/2015 07:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avant de lancer l'idée d'autres projets utopiques faisons en sorte de concrétiser celui dont on nous parle tant ...

5.Posté par nonotahiti le 20/08/2015 07:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bla bla bla parole et parole et parole.... toujours des annonces mais jamais rien de concret . 1 poisson d'avril chaque semaine .. attention bientôt un TAHITI DISNEY LAND a taravao LOL

6.Posté par emere cunning le 20/08/2015 09:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BRAVO, voilà un super projet qui était déjà dans les rêves de ceux qui ont construit le Relais de la Maroto et mis à jour les nombreux marae qui trônent là-haut. A CONDITION, comme dit JC Teriierooiterai, qu'on préserve l'environnement qui y est de toute beauté.

7.Posté par JacquesAdi le 20/08/2015 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le seul truc qu'ils n'ont pas dit c'est que cela allait créer 3 000 green-emplois durables. Hahahaha, elle est bien bonne, elle nous fera mourir de rire.

8.Posté par SMH le 20/08/2015 11:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est sûr que si nous voulons préserver l'environnement à 100%, il ne faut rien construire, donc ne rien entreprendre. Et laisser le taux de chômage à l'état actuel.

Notre population se doit d'adopter une appréciation équilibrée. Il ne faut pas contredire juste pour contredire.
Les investisseurs auront toujours un moyen de faire fructifier leur patrimoine. A nous de les convaincre que ces moyens font partie de la PF qui se doit de vivre en partie du tourisme. Ce, en soutenant ce type de projet conscient de l'environnement.

9.Posté par Mimi le 20/08/2015 13:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Encore un abus du pakalolo .....

10.Posté par Zorro le 20/08/2015 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Golf plus eco-tourisme: il y a un truc qui colle pas. Sans faire le brise la teuf commencons par nous assurer que les gens respectent la nature dans notre quotidien avant d'aller salir une vallee plus ou moins preservee. Cf refuges du Mont Aorai

11.Posté par jacquesAdi le 20/08/2015 15:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La seule chose qui compte pour un investisseur privé c'est la rentabilité de son investissement et c'est normal, quand c'est l'argent du contribuable c'est pas pareil. Ce projet, qui n'est en fait qu'une idée parmi d'autres et sur lequel aucune étude sérieuse n'a été faite manquera inévitablement de rentabilité. Le concept est très tendance mais il faut de la clientèle sans cesse renouvelée et là c'est pas gagné.

12.Posté par Substance le 20/08/2015 17:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous savez combien de jours il pleut par an à la Maroto?

13.Posté par Popoti le 20/08/2015 17:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout cela sent la privatisation du domaine public avec, sans doute, bien sûr, un financement assuré en partie, avec une défiscalisation payé par les contribuables.

J'espère me tromper....

14.Posté par Xenos le 20/08/2015 21:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qu'avons nous fait au bon Dieu pour que de telles destructions, de tels projets de ravages, viennent seulement à l'idée des abrutis qui nous gouvernent ?

Nous ne méritions plus Tahiti ? C'est ça ?

15.Posté par juju le 21/08/2015 01:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

meama que du bla bla tout ça

16.Posté par soufflot le 21/08/2015 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Toujours les mêmes aventuriers de la subvention et défisc en tous genres, pauvre Polynésie!

17.Posté par papounette le 21/08/2015 18:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah oui toujours les mêmes depuis les études de projet à gogo comme l'usine d'incinération dans la tipaerui, les conserves de poisson ou le marché au poisson direct de rungis et les duty-free à scandale, plus blanc que blanc, tout d'un coup on veut fagociter la culture, pour pouvoir couvrir tous les domaines il ne manquerait plus que la rédaction d'une nouvelle bible pour une nouvelle religion,il reste à trouver les prédicateurs, attention aux taches d'encre d'imprimerie, ça c'est indélébile
Bon WE tout de même

18.Posté par J.M. le 22/08/2015 14:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais d'où vient l'argent ? Une question que l'on se pose rarement à Tahiti (avec d'ailleurs l'autre question connexe: "où va l'argent de nos impôts ?"). Allons peut-être chercher du côté du…Gabon. Non, ce n'et pas une plaisanterie…"L'édile de Libreville disait si bien, à la suite du président directeur général de la société Itinéraire services, Dominique Auroy,…" blabla blablibli…Google, ça sert à quelque chose… Tapez Dominique Auroy et Gabon ou Omar Bongo et, à part la piquette plantée dans le village natal du dictateur défunt du Gabon, on découvre la société Itinéraire service…Qui, comme un cabinet d'études ici, a touché pas mal de flouze… Chut ! D'où vient l'argent ? Il parait que nous avons hérité récemment d'un "Juge anti-corruption" ? Au boulot !

19.Posté par J.M. le 22/08/2015 14:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@papounette
Ce n'est sans doute pas exactement plus "blanc que blanc", mais plus "black que black". Nuance ! Regarder du côté du Gabon, Libreville, famille de Omar Bongo. Et puis, ce qui n'est pas investi là bas (car les Gabonais ne le méritent pas, c'est des petits "blacks") peut être investi discrètement aux Tuamotu. Dans un vignoble, par exemple. Comme dans le village natal d'Omar, au Gabon ! Et c'est le même "viticulteur".

20.Posté par @patbibivern de RENNES (FRANCE) le 23/08/2015 13:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Belle connerie, avant de construire des hôtels et un golf dans une montagne, il faudrait déjà avoir des touristes qui viendraient sur TAHITI et qui dépenseraient local...... Pour ma part avec des billets à + de 1850 euros/personne soit pour une famille de 2 adultes et 2 enfants + de 6800 euros en classe éco. AU REVOIR LA POLYNÉSIE BONJOUR LES ANTILLES ET SES VOLS CHARTERS......

PAS DE CONCURRENCE ENTRE LES COMPAGNIES AERIENNES, UNE TAXE GAZOIL INJUSTIFIEE VU LES COURS DU MARCHE, UNE VALISE PAR PERSONNE AU LIEU DE DEUX..... JE SUIS VENU UNE DIZAINE DE FOIS EN 20 ANS MAIS LA.... LA COUPE EST PLEINE.....
LA DESTINATION EST DEVENUE VRAIMENT TROP CHERE POUR LES FRANÇAIS.

21.Posté par etienne le 23/08/2015 19:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

post20, c'est exactement çà, tant qu'ils n'auront pas compris qu'il faut baisser le prix du billet d'abord, les touristes choisiront d'autres destinations!!!!

22.Posté par RAVA'I ROA le 24/08/2015 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comparez ce qui est comparable, et arrêtez vos balivernes.
Le manque de concurrence entre les Cie aériennes est dû à la situation géographique de la PF, de plus l’activité touristique repose sur sa capacité à attirer des visiteurs or la PF compte grosso modo 41 hôtels et très peu d’activités de loisirs.
A titre comparatif (nombre d’hôtel): Les Antilles 295, Fidji 146, Nouvelle Zélande 1074, Hawaii 360...
Bref ce n’est pas avec 41 hôtels et le manque d’infrastructure touristique qu’on appâtera les agences de voyages étrangères et faire de la PF une destination touristique.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 2 Décembre 2020 - 19:42 ​L'ombre du couvre-feu plane sur les fêtes

Mercredi 2 Décembre 2020 - 19:14 ​Giscard, président de l'autonomie de gestion

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus