Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Un pot de départ à l’origine du cluster de la gendarmerie



Tahiti, le 13 août 2020 - Selon un communiqué de presse du haut-commissariat, un pot de départ au camp de Faa'a "est certainement à l’origine du cluster de la gendarmerie".  

Le haut-commissariat de Polynésie française précise jeudi en fin de matinée, par voie de communiqué l'origine du cluster de la gendarmerie à la caserne de Faa'a. C'est à ce foyer infectieux qu'est attribuée l'origine des 51 cas positifs constatés jeudi à Tarbes par les 72 militaires de l'escadron de gendarmerie mobile (EGM) fraîchement arrivés de Tahiti, le 7 août.

>> Lire aussi : 51 gendarmes mobiles testés positifs après leur retour de Polynésie   

"Le lundi 3 août au soir, l’escadron a organisé un pot de départ qui pourrait être l’événement à l’origine de la contagion au Covid-19", explique jeudi matin le communiqué du haussariat. "En effet, au cours de ce pot auquel participaient les 72 militaires de l’EGM, ainsi que des gendarmes locaux et des invités extérieurs, plusieurs individus, a posteriori porteurs du virus, étaient présents". Notamment, des "gendarmes mobiles de l’escadron de Tarbes qui ont participé à la soirée au restaurant « Piment rouge » le 31 juillet et qui pourraient avoir été contaminés à cette occasion".

Les 72 militaires de l'EGM de Tarbes étaient déployés en Polynésie depuis le 22 mai dernier. A leur arrivée, souligne le communiqué du haut-commissariat, ces militaires avaient fait l'objet d'un double test négatif et observé une quatorzaine stricte. : "Aucun d’entre eux n’était porteur du virus." 
Fin juillet, ils ont été regroupés sur le camp de Faa'a, afin de préparer leur retour en métropole. Et c'est là qu'ils ont été contaminés durant leur pot de départ.

De retour le 7 août à Tarbes, les militaires ont été testés le 11, après que l’Etat-major de la gendarmerie a eu connaissance de la contagion à Tahiti d’un premier militaire ayant participé à ce pot de départ. "C’est à cette occasion qu’une contagion de forte ampleur a été observée dans les rangs de cette unité".

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Jeudi 13 Août 2020 à 11:50 | Lu 10313 fois

Tags : CORONAVIRUS





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Octobre 2020 - 09:21 Un re-confinement "adapté" en Polynésie française

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus