Tahiti Infos

Un naufragé du bonitier de Raiatea témoigne


Un naufragé du bonitier de Raiatea témoigne
Raiatea, le 1er juillet 2021 - Dans la nuit de mardi à mercredi dernier, sept marins, dont le maire de Tumaraa Cyril Tetuanui, ont été secourus au large de Raiatea suite à une voie d'eau sur leur bonitier. L'un d'entre eux a bien voulu revenir sur les circonstances de l'accident et l'intervention de l'hélicoptère Dauphin de la flotille 35F.

Sept personnes, tous pêcheurs amateurs, passionnés jusqu’à parcourir plusieurs centaines de kilomètres (270 km) entre Raiatea et Mopelia en bonitier durant 4 jours, ont bien failli y laisser leur vie. Partis de l’atoll vers 10h00 pour rentrer sur Raiatea les glacières pleines de poissons, ils devaient arriver à bon port vers minuit. Hélas la forte météo avec un mara'amu très soutenu et très probablement un écueil flottant en ont décidé autrement à environ 64 kilomètres de l'arrivée.

Vers 23h00, alors que la plupart des occupants dormaient, un bruit sourd et conséquent a réveillé la quasi-totalité des passagers. Le temps de dégager les sacs de voyage et autres affaires de pêche encombrant la cabine, pour s’apercevoir qu’une importante voie d’eau au niveau du milieu de la coque, près du moteur, laissait entrer la mer de façon soutenue.
 

De lourdes pertes matérielles

Aussitôt un des occupants saisissait son téléphone satellitaire, conservé à portée de mains, pour appeler son épouse chargée de joindre la gendarmerie tandis que le capitaine déclenchait illico la balise de détresse. Peu de temps après tout le monde évacuait, heureusement tous muni de lampes torches, vers le canot de survie et une annexe de petite taille, en embarquant quelques bouteilles d’eau. Grâce à la liaison satellitaire, les gendarmes et le JRCC de Tahiti pouvaient les rassurer quant à la mobilisation de l’hélicoptère Dauphin arrivé rapidement sur les lieux. Malheureusement il ne peut emporter que quatre personnes à la fois. Le premier voyage d'une durée d'une heure en aller-retour sur Raiatea s'est effectué avec les deux plus âgés et les deux plus jeunes des naufragés. Les trois autres occupants sont restés près du bonitier qui se maintenait en surface en présence du plongeur sauveteur avant d'être embarqués à leur tour.

Tous ont été placés en observation à l’hôpital d’Uturoa le temps de se remettre de leurs émotions et surtout d'un début d’hypothermie qui les a fait souffrir. En tout début de matinée, chacun rejoignait son domicile pour de bonnes heures d’un sommeil réparateur.
Dans l’aventure, en plus du navire et de sa cargaison, tout le monde a perdu du matériel onéreux, comme les moulinets de profondeur coûtant chacun près de 500 000 Fcfp ; sans oublier les téléphones et autres effets personnels.
Cette mésaventure heureusement assez rare aux Raromatai vient rappeler l'importance d’embarquer les équipements nécessaires pour prévenir rapidement et avec précision les secours.

Rédigé par T.T. le Jeudi 1 Juillet 2021 à 09:41 | Lu 2073 fois