Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Un militaire poursuivi pour avoir poignardé un homme



Un militaire poursuivi pour avoir poignardé un homme
Tahiti, le 10 août 2020 - Deux affaires similaires de violences avec arme sur fond d’alcoolisation ont été présentées en comparution immédiate lundi. Un militaire de 24 ans, caporal dans l’armée française, était poursuivi pour avoir poignardé un homme le 8 août dernier à Mahina. Deux hommes étaient aussi poursuivis pour des violences commises l’un contre l’autre.

Une fois n’est pas coutume. Les faits de violence jugés en comparution immédiate lundi avaient tous en commun d’avoir été commis alors que les auteurs, comme les victimes, étaient alcoolisés. Le tribunal correctionnel a ainsi étudié le cas d’un jeune militaire de 24 ans, caporal de l’armée française ayant notamment combattu au Mali. Le 8 août dernier, lors d’une fête, ce dernier avait eu une altercation avec un boxeur très alcoolisé pour une question futile. Le jeune homme lui avait alors porté un coup de couteau dans le cou, une "blessure grave" qui avait nécessité une opération chirurgicale "rapide"
 
Présenté pour ces faits de violences avec arme ayant entraîné une incapacité totale de travail (ITT) de plus de huit jours, le jeune militaire au casier vierge de toute condamnation a demandé un délai pour préparer sa défense. Il sera donc jugé le 31 août et a, dans l’attente de sa comparution, été placé sous contrôle judiciaire avec l’interdiction de quitter Arue où il réside.

Couteau et barre de fer

Outre cette affaire, le tribunal a jugé lundi deux hommes qui étaient poursuivis pour des violences commises l’un contre l’autre mais qui étaient également chacun victime de l’autre. Le 20 juin dernier à Uturoa et alors qu’il était alcoolisé, l’un des deux prévenus s’en était pris à l’autre sur fond de vielle rancune tenace et futile. Il l’avait frappé à plusieurs reprises avec une barre de fer qui avait fini par se briser. Il avait ensuite pris la fuite mais sa course avait été stoppée nette lorsqu’il avait perdu son short, se retrouvant ainsi, tel qu’il l’avait déclaré face aux enquêteurs, les "fesses à l’air". L’autre homme en avait profité pour se saisir d’un couteau et lui porter huit coups dans le dos. 
 
Alors qu’ils devaient tous les deux être jugés lundi, seul l’homme au couteau a comparu devant le tribunal correctionnel. A la barre, il a expliqué qu’il avait un conflit ancien et larvé avec son co-prévenu qui l’accusait régulièrement d’être un "voleur". Après en avoir délibéré, le tribunal a condamné ce dernier à 24 mois de prison dont 12 de sursis probatoire assortis du maintien en détention. L’autre prévenu a quant à lui écopé de 12 mois dont 4 de sursis probatoire. Un mandat d’arrêt a été délivré à son encontre.
 

Rédigé par Garance Colbert le Lundi 10 Août 2020 à 18:09 | Lu 6691 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus