Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Un jeune de 17 ans mis en examen pour le meurtre d’une mère de famille en Guadeloupe



Pointe-à-Pitre, France | AFP | vendredi 10/06/2021 - Un jeune de 17 ans est mis en examen pour homicide volontaire en Guadeloupe, pour le meurtre d’une mère de famille, tuée chez elle le 24 février, à Baie-Mahault, a indiqué le procureur de Pointe-à-Pitre, jeudi lors d’une conférence de presse.

L’adolescent, qui réside dans "le voisinage géographique" de la victime, a été interpellé et placé en garde-à-vue mercredi, confondu par son ADN, a indiqué à l'AFP Patrick Desjardins, procureur de la République de Pointe-à-Pitre.

"Il a reconnu être l’auteur du coup mortel, porté à l’arme blanche, sur la victime".

L’enquête, confiée à la Section de Recherche de la Gendarmerie, "a été extrêmement longue et complexe car au départ plusieurs pistes plausibles pouvaient être retenues et toutes ont été exploitées, vérifiées de façon extrêmement précise", selon la même source.

Des constatations techniques ont notamment été réalisées par  l’IRGN (Institut de Recherche Criminelle). Des agents de ce service spécialisé, venus de l’hexagone, "o"nt passé la maison au peigne fin et ont trouvé des traces ADN inconnues du fichier FNAEG".

Finalement, il a fallu "plusieurs campagnes de prélèvement ADN", et "un total de 45 personnes prélevées" avant de trouver un suspect correspondant. Car les recherches s’étaient d’abord orientées vers "le cercle familial ou professionnel", avant de s’étendre "au voisinage géographique".

L’adolescent, "inconnu des services et qui n’a pas du tout le profil d’un délinquant", selon M. Desjardins, entendu par le juge d’instruction en charge de l’affaire, n’avait pas encore donné, jeudi soir, de mobile selon la même source :  "pour l’instant ça reste assez obscure, les enquêteurs ont encore du mal à comprendre les motifs réels de l’intrusion de l’intéressé et de son passage à l’acte criminel".

Le parquet a requis un mandat de dépôt, jeudi soir.

La victime, âgée de 35 ans, mère d’un enfant de 9 ans, absent au moment des faits, avait été retrouvée sans vie par son mari, le soir du 24 février . Elle présentait une plaie au niveau du cou. L’autopsie n’avait pas montré de violences d’ordre sexuel selon le procureur.

le Vendredi 11 Juin 2021 à 04:57 | Lu 213 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus