Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Un huis clos hilarant dans un ascenseur



Stéphane Laffaille, Micheline Partouche, Vanessa Cunéo et Quentin Desplanque.
Stéphane Laffaille, Micheline Partouche, Vanessa Cunéo et Quentin Desplanque.
Papeete, le 20 mai 2018- La jeune compagnie de théâtre L'R2 ien revient sur les planches du Petit théâtre de la Maison de la culture les 4 et 5 juin pour présenter sa nouvelle pièce "Week-end en ascenseur", écrite par Jean-Christophe Barc. Véritable huis clos comique, quatre comédiens enfermés dans un ascenseur vont, pendant une heure, maintenir en haleine le public multipliant les jeux de mots et les répliques comiques.

Quatre inconnus enfermés dans un ascenseur le temps d’un week-end entier. Le cauchemar intégral pour ces personnes qui n'ont rien en commun, mais le bonheur absolu pour le public venu se détendre et rire en ce début de mois de juin.
Car la nouvelle pièce de la compagnie de théâtre L'R2 ien, mise en scène pas Stéphane Laffaille, réunit tous les ingrédients pour séduire les spectateurs. Trois femmes, un homme que rien ne destine à se rencontrer, hormis la malchance de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment, vont passer un week-end ensemble confinés dans un ascenseur, sans possibilité d’en sortir.
"Les personnages vont se révéler au fil de l'intrigue les uns aux autres, mais également par rapport à eux-mêmes", explique Stéphane Laffaille. Et c’est à coup de jeux de mots et de répliques comiques que les personnages vont se découvrir petit à petit.

"CELA VA TRES TRES VITE"

"Parfois, on a du mal à contenir nos sourires, tellement les jeux de mots sont drôles, les répliques s'enchaînent, cela va très très vite", détaille tout sourire Micheline Partouche, l'une des comédiennes de cette troupe d’amateurs."Je suis passionnée de théâtre, mais je n'avais pas le temps avec mon travail, maintenant je suis à la retraite", explique cette ancienne contrôleuse aérienne, qui avoue que tenir une heure sur scène no stop est un vrai défi : " Cela demande énormément d'énergie, un peu comme à marathon ! ".
Car il faut dire que si les quatre comédiens sont des amateurs, le metteur en scène, Stéphane Laffaille, n’hésite pas à les faire travailler comme des semi-pros. "Je leur demande déjà de bien connaître leur texte puis seulement après on répète ", précise cet homme de théâtre, qui a créé l’activité "Théâtre" ? dans le cadre de la section "Culturelle" de l ’ATacem (Aviation civile et Météo) lors de son arrivée au Fenua en juillet 2016.
Et c'est au sein de cet atelier que la pièce a vu le jour. Choisie par Stéphane Laffaille en collaboration avec les comédiens, le metteur s'est permis quelques libertés. "Dans la pièce de Barc qui date de 1994, le huis clos est composé de trois hommes et d'une femme, mais je l'ai adaptée un peu puisqu'il y aura trois femmes et un homme sur la scène du Petit théâtre".
Et sur les planches de la Maison de la culture, ces quatre comédiens cloîtrés dans cet ascenseur vont atteindre les sommets de l’humour !

Le pitch
L’ascenseur qui tombe en panne … qui n’a jamais eu cette inquiétude en empruntant la grande boite ascensionnelle ? Comment ferions-nous ? Aurions-nous de l’aide rapidement ? Et si ce n’était pas le cas …
Week-end à l’étroit propose un cas de figure pour le moins inattendu ! Mais surtout, ce que l’on oublie parfois de se demander, c’est avec QUI allons-nous tomber en panne ?
Quatre personnages coincés pour un W-E. Une crainte réalisée, sur scène, pour le plaisir des spectateurs. Pris au piège, les captifs paniquent, s’impatientent, tentent une sortie … et trompent l’ennui à coup de 1,2,3 Soleil.
Heureusement, nous pouvons compter sur une policière, un ingénieur, une avocate et … le caddie d’Yvette qui vient tout juste de faire ses courses.
Et qui sait, pourquoi ne pas mettre ce temps à profit pour résoudre une enquête criminelle ?

Des personnages plus vrais que nature !

-Manuel Schneider dans le rôle d'Antoine : Ingénieur et concepteur de la sécurité des ascenseurs de la tour. D’un caractère timide, renfermé et claustrophobe il va tenter de résoudre l’impensable pour lui : l’ascenseur est en panne !
-Micheline Partouche dans le rôle d'Yvette : Femme au foyer, elle est fière de vivre dans cette tour ultra moderne. Ca ne la dérange pas tant que ça d’être bloquée, d’autant plus qu’elle ne rate pas son feuilleton préféré.
-Leyla Mou dans le rôle de Roxanne : Etudiante en droit elle croit tout maitriser et se sent supérieure aux autres. Elle va élégamment reconstituer le puzzle d’une enquête policière !
-Marie-Léonor Ribeiro de Oliveira dans le rôle de Marie-Berthe : " Fonctionnaire ? – Pourquoi j’ai la tête ? –Vous en avez surtout l’humour. " Cette policière vient voir un collègue de boulot tour du Parlement. Nous sommes tour de l’Europe… Et à priori, il ne lui manque pas que le sens de l’orientation…

Infos pratiques :
Le lundi 4 juin et le mardi 5 juin à 19h30
Sur la scène du Petit théâtre de la Maison de la culture
Tarif unique : 2000 Francs. La billetterie est ouverte.
Tout public
Billets en vente sur place ou en ligne
www.maisondelaculture.pf
Tél : 40.544.544
Un service garderie devrait être disponible

Rédigé par Pauline Stasi le Dimanche 20 Mai 2018 à 12:45 | Lu 1251 fois






Dans la même rubrique :
< >

Samedi 17 Novembre 2018 - 11:32 250 plants de cannabis saisis à Rikitea

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués