Tahiti Infos

Un gendarme de Faa'a poursuivi pour corruption


Tahiti, le 15 juin 2021 -- Le tribunal correctionnel a ordonné un renvoi de jugement au 22 juin prochain, pour un gendarme de la brigade de Faaa et un mis en cause dans une affaire de viol, poursuivis tous deux pour des faits de corruption commis entre 2018 et 2020, d’après la prévention.

Un gendarme de la brigade de Faa'a comparaissait ce matin devant le tribunal correctionnel de Papeete. Par deux fois, entre novembre 2018 et février 2020, il est suspecté d’avoir renseigné un mis en cause convoqué dans une affaire de viol, en échange de la réception de sommes de 20 000 et 50 000 fcfp. Il aurait aussi orienté une des déclarations de celui-ci, et mis plusieurs mois avant de renvoyer le dossier vers la justice. Toujours selon la prévention, il est poursuivi également pour avoir consulté et fiché un véhicule automobile, constitutif détournement d’un règlement de la CNIL (commission nationale informatique et libertés) sur la protection des données.

« Une peine de 10 ans » encourue

A l’audience de mardi matin, son avocat demande le renvoi de l’affaire, au motif qu’il n’avait pas eu assez de temps pour préparer le dossier avec son client : « Ce n’est pas dans mon habitude, vous le savez, mais mon client encourt une peine de dix ans d’emprisonnement ». Le procureur donne son accord pour le renvoi du procès dans un délai raisonnable, finalement fixé par le tribunal au 22 juin prochain. Le mis en cause, détenu pour autre cause, reste en prison en attendant son jugement pour recel de fichier et corruption active. Le gendarme repart libre, mais le procureur reprécise la suspension de ses fonctions : « Il ne faut pas qu’il exerce, aussi bien sur le terrain qu’en administratif. »

 

Rédigé par Valentin Guelet le Mardi 15 Juin 2021 à 18:40 | Lu 6449 fois