Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Un étudiant polynésien invente une appli : les horaires de bus version 2.0



L'application Apetahi devrait être téléchargeable dans deux mois au plus tôt.
L'application Apetahi devrait être téléchargeable dans deux mois au plus tôt.
PAPEETE, le 29 mars 2016 - Le concept : les usagers des trucks partagent en temps réel la position de leur bus, pour permettre à la communauté de savoir quand leur transport en commun arrivera à l'arrêt. De quoi révolutionner le quotidien de nombreux Polynésiens ! Cette application mobile s'appellera Apetahi et devrait sortir dans deux mois pour toutes les plate-formes mobiles.

Les transports en commun de Tahiti ne sont pas dans leur meilleure forme. Depuis que le Pays a décidé de réglementer le marché, ce qui a correspondu à l'abandon des trucks au profit des bus, le nombre de transports en commun en circulation a chuté et la fiabilité de leurs horaires est devenue notoirement aléatoire.

Wilfred Johnston nous présente son application mobile : feu vert pour les horaires de bus collaboratifs !
Wilfred Johnston nous présente son application mobile : feu vert pour les horaires de bus collaboratifs !
Mais loin des polémiques, Wilfred Johnston est plutôt dans l'optique de trouver des solutions. Ce jeune étudiant polynésien, que l'on pourrait qualifier d'un peu geek, a décidé d'utiliser les sciences et les nouvelles technologies pour aider les usagers des bus. L'idée est née il y a cinq ans, alors qu'il était encore en seconde au lycée de Taaone : "Je sortais d'un examen de statistiques que j'avais très bien réussi. Des maths plein la tête, je me suis demandé, en attendant mon bus, s'il était possible de prédire les horaires des bus en construisant une base de données avec leurs heures d'arrivée en fonction du jour, de la météo… Je l'ai fait, et mon système était fiable à 70 % ! Mais les statistiques ne sont pas encore assez fiables, et je me suis dit que le mieux était de demander directement à ceux qui sont dans le bus de partager leur position."

Il a alors construit plusieurs prototypes de sites ou d'applications, mais les technologies mobiles n'étaient pas encore stabilisées à l'époque et il devait les recoder chaque année, pour suivre les évolutions rapide du secteur. Il avait également du mal à passer au stade suivant, la publication sur les divers app stores… Mais aujourd'hui, Wilfred Johnston est en première année à l'école du numérique Poly3D. Des études qui ont boosté ses capacités en code, gestion de projet et sa confiance en lui. Ses coachs, au courant de son projet, étaient également ravis de l'aider.

"IL N'Y AURA PAS DE PUB, L'APPLICATION SERA GRATUITE… JE VEUX JUSTE AIDER LES GENS"

C'est pourquoi le jeune Polynésien de 21 ans s'est relancé dans le projet, dans le peu de temps libre que lui laissent ses études. Aujourd'hui, un prototype est prêt, même s'il reste encore du travail à faire pour livrer une version finale au téléchargement des internautes.

L'application s'appellera Apetahi, elle sera compatible Android, iPhone et Windows Phone. Et son développeur a plein d'idées pour la développer, à commencer par y intégrer la géolocalisation pour faciliter le signalement de la position des bus, mais aussi des fonctionnalités sociales. "L'idée est de pouvoir parler avec les membres de l'application. Quand quelqu'un postera où il se trouve, ceux qui viendront après auront tous la position du bus. Donc ils pourront le remercier directement dans l'application avec un petit message, un smiley… Un remerciement ça fait toujours plaisir ! J'ai aussi d'autres idées, des petites choses pour améliorer progressivement l'application."

Pour suivre l'évolution de l'application et être prévenu dès qu'elle sera en ligne, rendez-vous sur la page Facebook Apetahi - Application Mobile.

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Mardi 29 Mars 2016 à 16:34 | Lu 4466 fois







1.Posté par pif paf le 29/03/2016 19:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonne initiative. Bravo.
Il reste dommage que le Pays ne mette pas suffisamment de moyens pour les transports en commun.

2.Posté par Ape Johnston le 29/03/2016 20:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bon courage à mon homme chéri ! (y) ;)

3.Posté par Tamatea shayne le 30/03/2016 14:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tres bon sens du bien etre collectif. Bravo et bonne continuation.

4.Posté par Equipe SIG/SIPF le 30/03/2016 14:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo jeune homme ! Si tu veux géolocaliser les bus, on peut t'aider à le faire sur le géoportail polynésien Te Fenu@ que l'on gère : https://www.tefenua.gov.pf/tefenua/ (tip: shift = zoom fenêtre).

On a de nouvelles options d'itinéraires qui pourraient servir ton projet d'aider les utilisateurs. Contacte-moi : fabrice.fauchon@informatique.gov.pf

5.Posté par JNB le 30/03/2016 15:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ca c'est top, pour avoir attendu plusieurs fois plus de heures le bus l'après modi pour aller en ville de Punaauia......
En espérant que les gens l'utilisent un grand Bravo!!!!!!!!

6.Posté par dexter le 30/03/2016 23:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo!!!
Bon moi j'ai déjà géolocalisé 3 ou 4 bus tous les matins de la semaine vers 06h30 au rond point de la mairie de Punaauia coté mer, et 1 a coté du supermarché Taina; mais que font-ils la ? Pose café ou en attente de la fin des bouchons?
C'est vrai qu'a cette heure il n'y a personne sur le bord de la route à attendre le bus...
Pour aller au lycée il faut se lever très tôt. Puis avoir la chance d'attraper un bus qui veut bien s’arrêter et qu'il reste une place dedans, pour finalement arriver très tôt au lycée et attendre encore.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Octobre 2018 - 17:23 "Boom" touristique à Rangiroa

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués