Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



"Un esprit sain dans un corps sain"par Frédéric Précloux, Chiropracteur à Papeete



Par Frédéric PRÉCLOUX, D.C.(Doctor of Chiropractic) Chiropracteur diplômé de Los Angeles (1986)

Est-il aussi important d’avoir un corps sain qu’un esprit sain ? L’être humain moderne n’ayant plus à chasser pour vivre, il lui est facile de « s’économiser » et de n’avoir aucune activité physique, comme deux français sur trois. Après tout, l’intelligence étant l’apanage du genre humain, pourquoi devrions à l’image des bêtes, transpirer pour exister ?
Pourtant, nous connaissons tous des individus, certes moins nombreux que les 66,6% qui s’économisent, qui ne peuvent justement pas conclure une journée sans avoir transpiré, sans avoir senti leur corps exulter en produisant endorphines et adrénalines, ces drogues naturelles autoproduites, mais auxquelles ils sont devenus totalement dépendants.
Tout individu aux biceps remarquables se trouve bien souvent, suspecté d’avoir une matière grise limitée en contrepartie. On suppose probablement qu’une personne qui aura passé du temps à faire du sport, aura forcément moins étudié et réfléchi que les autres. Voyons si ce raisonnement est justifié…

Ayant reçu une éducation intellectuelle, grâce aux diverses classes que nous avons fréquentées, il nous semble naturel d’être en possession d’un cerveau opérationnel !
Avoir un esprit sain est considéré comme primordial par la société. Celle-ci ne reviendra pas sur le « formatage » de nos cerveaux ; c’est sa priorité. Pour ce qui est du corps, notre société se contente de laisser à chacun son libre arbitre.
Est-ce suffisant, où est-ce là une forme de désinformation ?

En ce qui concerne la santé physique, il est établi que l’activité physique contribue à une bonne hygiène de vie : Le sport, activité physique par excellence fortifie le cœur, les poumons, le système cardio-vasculaire, et le système digestif. Il est essentiel pour lutter contre l’asthme, l’obésité, tandis qu’il ralentit le vieillissement. En outre, un développement physique harmonieux des enfants et des ados, s’avère conditionné à la pratique régulière d’un sport.
En ce qui concerne la santé psychique, on sait aujourd’hui que l’activité physique libère du stress, en expulsant les frustrations et l’anxiété, tandis qu’elle construit la confiance en soi. De récentes recherches montrent que bouger régulièrement favorise la formation de nouveaux neurones. Bref, l’activité physique régulière participe grandement à l’épanouissement personnel.

D’ailleurs, il suffit d’observer nos enfants qui sont naturellement heureux lorsqu’ils jouent. Pour une fois, considérons les comme l’exemple à suivre. Or, la plupart des sports comprennent des activités ludiques permettant de satisfaire l’envie de jeu de « notre enfant intérieur ». Certains sports pratiqués en plein air, rajoutent un « côté nature » qui va développer spontanément le côté éco-responsable du sportif-citoyen.

La plupart des sports intégrant des règles préétablies seront respectées. En effet, un vrai sportif est un gentleman ; il se doit d’être loyal envers ses partenaires ainsi que ses adversaires, tout comme il doit respecter l’arbitre quelques soient ses décisions.
L’analogie avec la vie réelle semble évidente : Il semblera facile au jeune sportif de se fondre naturellement dans la société. Ses habitudes de sociabilité feront de lui une personne populaire. A l’école, nous avions tous remarqué que les premiers de la classe sont rarement de grands sportifs, tandis que les beaux gosses au physique bien bâtis et au bulletin de note qui l’est moins, sont bien souvent les plus populaires.

A l’aube de ce 21ième siècle, nous ne pouvons plus nous permettre de nier l’importance de notre corps dans notre vie. Notre corps est non seulement notre premier véhicule, mais c’est surtout celui dont nous ne pourrons jamais changer les pièces lorsqu’elles seront usées. Voilà pourquoi nous devons nous en occuper, nous devons le préserver et l’entretenir : Nous seuls pouvons le faire, car personne n’est capable de le faire à notre place. L’animal sauvage n’a pas à se poser ce genre de question ; son corps doit être sain pour survivre, il doit chasser ses proies et même se battre pour trouver un partenaire…
C’est justement parce que nous ne sommes pas de simples animaux, parce que nous avons une intelligence inégalée dans le monde animal, que nous pouvons et que nous devons construire le corps que nous visualisons depuis un moment déjà. De nos jours, c’est possible sans aucun moyen, grâce à Internet. On y trouve les outils vidéo nécessaires, pour obtenir le corps que nous méritons, et surtout qui soit à l’image de notre esprit.

Le véritable enjeu de l’éducation que nous essayons d’apporter à nos enfants, est de réussir leur intégration dans ce monde avec un maximum d’atouts, qu’ils soient physiques ou intellectuels. Il est notamment essentiel de leur enseigner la meilleure façon de s’alimenter, en leur apprenant les éléments nutritifs dont les cellules de leurs corps ont réellement besoin. L’éducation alimentaire, au même titre que l’éducation intellectuelle de même que l’éducation physique, seront les trois piliers de la santé de l’avenir !

Non seulement, le corps et l’esprit fonctionnent de concert, mais contrairement à une automobile, nous sommes beaucoup plus que la somme de nos parties : La vie fait toute la différence ! Elle circule dans l’ensemble de notre corps ; à partir de notre cerveau vers notre moelle épinière, et de celle-ci vers l’ensemble des nerfs de notre corps. Et notre précieuse colonne vertébrale protège tout ce miracle interne. Un simple coup d’œil sur un tableau anatomique montre cela parfaitement : Seul notre cerveau dirige notre corps. Et notre corps est notre unique véhicule pour ce voyage qu’on appelle la vie. En choisissant le bon mode de vie, celui qui met notre corps sur le même piédestal que notre cerveau, nous passerons une étape décisive dans la compréhension de notre existence.


Prochain chapitre : L’âge n’est qu’un numéro.
P.S. : Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le transmettre à vos amis, votre famille ou vos collègues, susceptibles également d’apprécier les informations qu’il contient.
Tel : 42 23 30 – Website : chiropratiquedoucetahiti.pf

Rédigé par () le Mercredi 5 Novembre 2014 à 15:39 | Lu 956 fois

Tags : Précloux






1.Posté par etienne le 06/11/2014 05:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"De récentes recherches montrent que bouger régulièrement favorise la formation de nouveaux neurones"...je croyais que le capital neurone était déterminé a la naissance et s'amenuisait tout au long de la vie...en tout cas merci pour a l'auteur et TI pour cet article!!!

2.Posté par Harmony le 06/11/2014 13:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci pour tes publications, Frédéric, toujours empreintes de sagesse et de bon sens.
Bravo et félicitations. Bonne continuation sur le chemin de la Vie

Signaler un abus

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies