Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Un an ferme pour des violences commises sur le conjoint de son ex-compagne



PAPEETE, le 29 octobre 2018 -Condamné en mars pour avoir poignardé le conjoint de son ex-compagne, le prévenu avait écopé d’une peine de 18 mois de prison. Le 26 octobre dernier, le mis en cause a profité d’une permission de sortie pour s’en prendre de nouveau à la même victime. Jugé en comparution immédiate ce lundi, l’homme a été condamné à un an de prison supplémentaire.

Deux frères, respectivement âgés de 25 et 29 ans, comparaissaient ce lundi devant le tribunal correctionnel pour des violences en réunion commises sur « témoin, victime ou partie civile par représailles. » Le 26 octobre dernier à Moorea, alors qu’il profitait d’une permission de sortie de Papeari, le plus âgé des deux frères s’en était physiquement pris à un homme qu’il avait plaqué à terre. La victime n’était autre que le compagnon de son ex-compagne auquel il avait déjà mis plusieurs couteaux en juillet 2017. Première agression qui lui avait valu une condamnation à 18 mois de prison ferme.

Le prévenu était donc jugé en comparution immédiate ce lundi en compagnie de son frère qui, selon les déclarations de la victime, lui aurait également porté un coup. En garde à vue, le plus âgé des deux frères avait indiqué que son comportement était dû à une « réaction instinctive » qu’il regrettait profondément. Version contredite par la victime qui s’était présentée à la gendarmerie quelques jours avant les faits pour signaler de potentielles représailles à venir de la part du prévenu lors de sa permission de sortie.

A la barre ce lundi, le prévenu le plus lourdement accusé a réitéré sa version. S’il a plaqué la victime au sol, c’était en raison de la panique. L’homme affirme qu’il n’avait aucune intention de lui faire du mal. Son frère, également poursuivi pour des violences, explique quant à lui qu’il n’avait fait que séparer les deux hommes.

Pour le conseil de la victime, qui a bénéficié de 21 jours d’incapacité totale de travail, le risque est toujours présent : « Que se passera-t-il quand cet homme sortira de prison ? Il ne peut pas agresser mon client une troisième fois. » De son côté, le procureur de la République affirme qu’il est évident que le prévenu « nourrit toujours un ressentiment à l’égard de la victime » et entend lui « faire payer à la fois sa condamnation et son infortune conjugale. »

Après en avoir délibéré, les magistrats ont finalement condamné le plus âgé des deux frères à 30 mois de prison. L’homme a l’interdiction de détenir une arme pendant cinq ans et ne peut pas se rendre à Moorea pendant deux ans. L’autre prévenu a été relaxé. Le tribunal a, par ailleurs, requalifié les faits et n’a pas retenu les circonstances aggravantes.



Rédigé par Garance Colbert le Lundi 29 Octobre 2018 à 16:21 | Lu 1294 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Novembre 2018 - 15:58 Un manque de moyens pour la prévention du diabète

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués