Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Un "Atchoum!" sonore plutôt que de gros soucis



Paris, France | AFP | mardi 16/01/2018 - Quand un geste courant a, dans des cas très rares, les conséquences d'une acrobatie périlleuse... Réprimer un éternuement peut causer une déchirure dans la gorge, percer un tympan voire, fait rarissime, endommager des vaisseaux sanguins du cerveau, avertissent des chercheurs.

"Bloquer un éternuement en se bouchant le nez et en fermant la bouche est un geste dangereux qui doit être évité", préviennent ces chercheurs dans une étude publiée mardi par la revue médicale BMJ Case Reports.
Pour appuyer leur propos, ils citent le cas d'un homme de 34 ans admis aux urgences d'un hôpital de Leicester, en Angleterre, avec le cou gonflé et de vives douleurs.
"Le patient a expliqué qu'il avait ressenti une sensation de craquement dans le cou après avoir tenté de bloquer un éternuement en se pinçant le nez et en fermant la bouche", expliquent les auteurs de l'étude.
Un scanner confirme leurs soupçons: la pression de l'air créée lorsque l'homme a réprimé son éternuement a provoqué une déchirure à l'arrière de sa gorge. L'homme, qui peut difficilement parler ou avaler, est traité aux antibiotiques et nourri à l'aide d'une sonde. Il peut finalement sortir de l'hôpital au bout d'une semaine.
Selon les auteurs de l'étude, réprimer un éternuement peut également endommager les tympans, provoquer des problèmes pulmonaires voire, dans des cas encore plus rares, une rupture d'anévrisme dans le cerveau.

le Jeudi 18 Janvier 2018 à 04:47 | Lu 473 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies