Tahiti Infos

Ukraine: au moins sept morts dans des frappes russes sur Kharkiv


Crédit Handout / Telegram / @oleksiykuleba / AFP
Crédit Handout / Telegram / @oleksiykuleba / AFP
Kiev, Ukraine | AFP | jeudi 23/05/2024 - Une vague de missiles russes a tué jeudi au moins sept personnes à Kharkiv, capitale de la région du même nom dans le nord-est de l'Ukraine où l'armée russe mène une offensive depuis près de deux semaines.

Sur le front Est, où les troupes russes enchaînent les succès tactiques face une armée ukrainienne manquant de ressources, Moscou a revendiqué la prise du petit village d'Andriïvka, dans la région ukrainienne de Donetsk (est).

L'Ukraine, sous forte pression dans l'Est, doit aussi faire face à une attaque plus au nord, contre la région de Kharkiv, frontalière avec la Russie. Cette offensive, qui élargit la zone de combat, l'a obligée à y dépêcher de précieux renforts.

Cette région, quasiment entièrement libérée lors d'une contre-offensive ukrainienne à l'automne 2022, subit déjà depuis des mois des bombardements russes meurtriers sur des zones résidentielles ou des infrastructures civiles.

Jeudi, une nouvelle frappe sur Kharkiv, la deuxième ville du pays et capitale régionale, a causé la mort d'au moins sept personnes et blessé 16 autres, a indiqué le Parquet régional sur Telegram.

"Des missiles ont frappé l'enceinte d'une imprimerie", dans le quartier Osnoviansky, dans le sud de la ville, a indiqué cette source.

Selon les autorités ukrainiennes, cette cité, qui comptait 1,5 million d'habitants avant l'invasion, a été frappée dans la matinée par 15 missiles.

Par ailleurs, sept personnes ont été blessées par une frappe sur le centre de Lioubotyn, une ville située à l'ouest de Kharkiv, une attaque qui a également endommagé un parc, des magasins et des véhicules, toujours selon le parquet régional.

Manque de défense antiaérienne

Dans la région de Zaporijjia (Sud), un civil âgé de 74 ans a été tué par une frappe d'artillerie alors qu'il travaillait dans la cour de sa maison dans le village de Mala Tokmatchka, selon le gouverneur de ce territoire Ivan Fedorov.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a réagi à la frappe sur Kharkiv en pointant une fois encore le nombre insuffisant de moyens de défense antiaérienne que les Occidentaux ont accepté de lui livrer.

"Les terroristes russes profitent du fait que l'Ukraine ne dispose pas d'une protection suffisante en matière de défense antiaérienne", a déclaré M. Zelensky sur le réseau social X. "Cette faiblesse n'est pas la nôtre, mais celle du monde, qui n'ose pas traiter les terroristes comme ils le méritent", a-t-il ajouté. 

Le 10 mai, la Russie a lancé une nouvelle attaque terrestre contre la région de Kharkiv, occupant plusieurs villages et réalisant ses plus importants gains territoriaux depuis la fin 2022.

Depuis le début de ce nouvel assaut, près de 11.000 civils ont été contraints de quitter leur domicile dans la région, a déclaré jeudi le gouverneur Oleg Synegoubov.

Le président russe Vladimir Poutine a affirmé que son armée avait lancé l'offensive sur Kharkiv pour créer une zone tampon censée protéger les territoires frontaliers russes des attaques ukrainiennes.

-Avancée russe près de Bakhmout

Les autorités russes ont fait état jeudi de deux morts dans des attaques ukrainiennes dans la région frontalière de Belgorod et la région ukrainienne de Donetsk (Est), partiellement occupée par l'armée russe.

L'armée ukrainienne est affaiblie par un manque de troupes et des retards importants des livraisons d'aide militaire occidentale. 

Depuis l'échec de son offensive à l'été 2023, elle a perdu l'initiative et subit les attaques des forces russes, plus nombreuses et mieux armées, qui grignotent du terrain dans l'Est du pays, sans parvenir néanmoins à percer en profondeur.

Dans cette dynamique, Moscou a revendiqué jeudi la capture dans la région de Donetsk (est) de la localité d'Andriïvka, à une dizaine de kilomètres au sud de Bakhmout, ville conquise par la Russie en mai 2023 après une bataille de dix mois.

La veille, la Russie avait annoncé avoir pris une localité toute proche d'Andriïvka, celle de Klichtchiïvka, l'une des rares localités libérées par l'Ukraine en 2023.

le Jeudi 23 Mai 2024 à 06:24 | Lu 570 fois