Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



USA: un deuxième foyer autochtone de Zika identifié à Miami



La Floride a identifié une nouvelle zone à Miami où le virus Zika pourrait se transmettre localement par des moustiques, deuxième foyer de contamination après le quartier de Wynwood à Miami Beach, selon le gouverneur jeudi.

La nouvelle zone identifiée représente environ 2,6 kilomètres carrés dans le nord-ouest de la ville, précise un communiqué du gouverneur de Floride Rick Scott.

Le ministère de la Santé a identifié cinq personnes contaminées par le Zika, "deux femmes et trois hommes, dans la nouvelle zone".

Le cinquième cas confirmé a été annoncé jeudi, ce qui fait que ce quartier répond à présent aux exigences des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC) pour être classé comme une zone de contamination autochtone.

La Floride a enregistré à ce jour 1.021 cas de Zika, dont 155 contaminations locales. En tout 106 cas concernaient des femmes enceintes.

Les autorités de Floride ont levé mi-septembre leurs consignes déconseillant aux femmes enceintes de se rendre dans le quartier de Wynwood à Miami, lieu de la première flambée aux Etats-Unis d'infections par le Zika transmis localement par des moustiques.

Le Zika présente surtout un danger important pour les femmes attendant un enfant, car le virus peut infecter le foetus et provoquer des malformations congénitales irréversibles, dont des microcéphalies, un développement insuffisant du crâne de l'enfant.

La transmission du Zika se fait dans la plupart des cas par une piqûre de moustique mais aussi par voie sexuelle.


Zika: fin de l'épidémie en Martinique

L'épidémie de zika est terminée en Martinique, dix mois après son début, a annoncé jeudi le préfet à l’issue d’une réunion de la cellule de gestion et après l’avis d’un comité d’expert.

Cette annonce intervient "après quatre semaines consécutives" d’un recensement du nombre de cas évocateurs de la maladie inférieur à 200 sur l’ensemble du territoire, a précisé la préfecture dans un communiqué.

Au plus fort de l’épidémie, entre le 30 mai et le 5 juin 2016, 1.140 cas hebdomadaires avaient été recensés.

Au cours de la semaine du 3 au 9 octobre,  seuls "80 cas évocateurs de zika vus en consultation par les médecins généralistes ont été recensés".

Selon la préfecture, "ces chiffres encourageants constituent une étape importante dans l’effort des autorités locales pour lutter contre le zika".

Le préfet de Martinique a salué à cette occasion "le travail considérable" mené par les établissements et professionnels de santé, les élus et les collectivités locales et les services de l’Etat dont l’ARS.

Depuis janvier 2016, plus de 36.000 patients ont consulté un médecin généraliste pour une suspicion de zika. Un décès à l’hôpital directement lié au zika a été recensé. 28 personnes au total ont déclaré un syndrome de Guillain-Barré confirmé zika et l’infection a été confirmée biologiquement chez 535 femmes enceintes en Martinique, selon le communiqué du préfet.

Enfin, si la fin de l’épidémie a été actée, les autorités sanitaires recommandent toujours les mesures de prévention.

avec AFP


Rédigé par RB le Vendredi 14 Octobre 2016 à 03:33 | Lu 213 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies


















ranktrackr.net