Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



USA: 29 millions de diabétiques, une hausse alarmante de 11,5% en deux ans



WASHINGTON, 10 juin 2014 (AFP) - Les Etats-Unis comptaient en 2012 plus de 29 millions de diabétiques, ce qui représente une augmentation de 11,5% par rapport à 2010, selon un rapport alarmant des autorités sanitaires fédérales publié mardi.

Une personne sur quatre ignore souffrir du diabète de type 2 ou adulte, précisent les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Outre les 29 millions d'adultes atteints de diabète, soit 9,3% de la population, 86 millions, soit plus d'une personne sur trois, est prédiabétique (c'est à dire avec un taux sanguin de glucose plus élevé que la normale).

Sans perte de poids et sans activité physique, 15 à 30% de ces personnes deviendront diabétiques dans les cinq ans, selon les CDC.

L'obésité, qui affecte plus d'un tiers des adultes américains, est le principal déclencheur du diabète de type 2. Les responsables sanitaires parlent de véritable épidémie baptisée "diabesity".

"Ces dernières statistiques sont alarmantes et soulignent la nécessité d'intensifier les actions pour réduire le fardeau du diabète dans notre pays", insiste Dr Ann Albright, directrice de la division du diabète aux CDC.

On diagnostique deux fois plus de diabète chez les Noirs, les Hispaniques, les Amérindiens ainsi que chez les autochtones d'Alaska que chez les Blancs non-hispaniques, ont aussi constaté les chercheurs.

Mais la proportion d'adultes aux Etats-Unis qui sont prédiabétiques est quasiment similaire chez les Blancs (35%), les Noirs non-hispaniques (39%) ainsi que chez les Hispaniques (38%).

Le rapport précise également que 208.000 jeunes de moins de vingt ans souffrent de diabète de type 1 (juvénile) ou de type 2.

Le diabète est une maladie grave caractérisée par un taux élevé de glucose dans le sang. Elle peut être jugulée par une activité physique, un régime alimentaire adéquat, un usage approprié de l'insuline ou encore un traitement.

Traiter le diabète permet aussi de réduire d'autres risques de maladies cardiovasculaires alimenté par l'hypertension artérielle, un taux élevé de cholestérol ou le tabagisme.

Les diabétiques courent un risque plus grand de maladies cardiaques, d'accident vasculaire cérébral, de défaillance rénale et de complications graves dont une perte de la vision, une amputation des orteils, des pieds ou des jambes, voire une mort prématurée, met en garde le rapport.

Selon les CDC, en 2012, le diabète et ses complications ont coûté 245 milliards de dollars en soins médicaux et en manque à gagner économique comparativement à 174 milliards en 2007.

js/rap

Rédigé par () le Mardi 10 Juin 2014 à 07:04 | Lu 166 fois






1.Posté par taote le 10/06/2014 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Yes ! Encore, encore, comme çà nous, nous gagnerons encore plus de pognons et vous les travailleurs salariés vous serez obligés de cotiser encore plus à la CPS pour payer les traitements ! Vive la sédentarité, la mal bouffe, les bouffons qui pensent que la prévention va suffire ! Rendez-vous dans ... dix ans !

Signaler un abus

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies