Tahiti Infos

Turouru Temorere, Miss Tahiti 2017


Turouru Temorere, Miss Tahiti 2017
TAHITI, le 22 juin 2021 - Il s’agissait d’un défi que Terouru Temorere a relevé brillamment. Elle est devenue Miss Tahiti le 23 juin 2017 puis a reçu le prix de la sympathie à Miss France 2018. Elle ne s’attendait pas du tout à tout ce qu’elle a vécu.

Elle a été élue dans une ambiance "belle époque", dans les jardins de la mairie de Papeete, le vendredi 23 juin. Cette soirée était présentée par Jean-Pierre Foucault, le fameux animateur de Miss France notamment. Terouru Temorere est devenue la Reine de beauté de la 57e édition. Hinatea Blais et Tehani Blanc ont été élues respectivement première et deuxième dauphines. Quant à Hina Natua, elle a été choisie comme Miss Heiva. Leslie Timau (Miss Marquises), a reçu le prix du costume et Mareva Domby le "coup de cœur" des Polynésiens.

Turouru Temorere a tenté l’aventure pour se "découvrir autrement". Vaimiti Teiefitu, Miss Tahiti 2015, était une amie et "je l’ai vue évoluer grâce à l’aventure. C’est pourquoi je voulais faire ça !" Elle a souhaité d’abord s’inscrire à Miss Arue, mais son père ne le lui avait pas permis. "Je me suis inscrite à Miss Tahiti sans rien lui dire. Je lui ai appris la veille de l’annonce officielle des candidates retenues !" Elle ajoute : "En fait, il ne voulait pas que je sois déçue !"

"J’ai été choyée"

Quelques années avant la marraine de Turouru Temorere avait participé à Miss Arue qu’elle avait emporté puis s’était présentée à Miss Tahiti qu’elle n’avait pas gagnée en revanche. "Mon père ne voulait pas ça pour moi." Mais finalement, le jour J, amis et famille étaient au rendez-vous. Ils n’ont cessé de crier son nom, de l’encourager, "ce qui a été très important pour moi, ça a beaucoup compté sur scène !" Son père était l’un des plus fiers du public, si ce n’est le plus fier.

Turouru Temorere ne s’attendait pas à tout ce qu’elle a vécu cette année 2017. "Je n’avais pas l’habitude d’être apprêtée et maquillée. Là, j’ai été choyée, préparée…" Quand elle revoit sa première interview qu’elle n’avait pas préparée, elle prend conscience du chemin parcouru. Elle a beaucoup voyagé, a fait de très belles rencontres, elle a découvert la Guadeloupe, s’est rendue trois fois en France. Elle a gagné en maturité, mais aussi, est devenue plus à l’aise en société grâce à tout ce parcours. Elle garde en mémoire la bienveillance des gens, les sourires.

À l’issue de son année de règne, elle a repris ses études, une licence en comptabilité, en cours par correspondance. En parallèle, elle a postulé à Air Tahiti.


Rédigé par Delphine Barrais le Mardi 22 Juin 2021 à 15:06 | Lu 1702 fois