Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Trois films, trois spectacles pour parler de la violence



L'équipe de la compagnie du Caméléon et du spectacle Laïka.
L'équipe de la compagnie du Caméléon et du spectacle Laïka.
Papeete, le 19 février 2019 - La compagnie du Caméléon propose du 27 février au 17 mars, le festival Te Vevo – Le monde en écho- au petit théâtre de la Maison de la culture. Pendant trois semaines, la compagnie invite les spectateurs à se pencher sur trois sujets de société à travers trois films et trois spectacles vivants suivis d'un débat avec des intervenants locaux.

Le monde en écho pendant trois semaines à travers trois spectacles vivants, trois débats, trois films, c'est le concept du festival Te Vevo, organisé par la Compagnie du Caméléon qui se déroulera du 27 février au 17 mars au petit théâtre de la Maison de la culture. "L'idée du festival est de s'interroger sur des sujets de société à travers trois films et trois spectacles et de voir comment ils peuvent faire écho en Polynésie en organisant des débats avec les artistes, des intervenants locaux et le public. C'est un festival qui donne la parole à travers ses œuvres aux personnes qui œuvrent dans ces domaines", explique Guillaume Gay, de la Compagnie du Caméléon.
Ainsi pendant trois semaines, les thèmes de l'exclusion, de la violence et enfin de la violence sexuelle seront mis en exergue. Si les sujets de société retenus sont graves, "ils ne doivent pas être anxiogènes pour autant. Le festival n'est pas un forum sur l'exclusion", insiste Guillaume Gay. "Les spectacles sont également porteurs d'échanges, d'émotions, d'espoirs et de solidarité. Les thèmes sont traités avec délicatesse, parfois même avec humour".

"UN COTE OPTIMISTE AVEC L'ENVIE DE VIVRE"

Durant la première semaine du festival, le thème de l'exclusion sera abordé avec la projection du film de Ken Loach, Moi, Daniel Blake, qui a reçu la Palme d’or à Cannes en 2016, puis avec la représentation du spectacle Laïka, récompensé par le Meilleur Seul en scène et Prix de la critique 2016-2017.
Pendant un peu plus d'une heure, David Murgia sera sur les planches du Petit théâtre pour jouer le spectacle écrit et mis en scène par Ascanino Celestini. "On s'intéresse aux laissés-pour-compte du système capitalisme, à leur quotidienneté, à leur vie au long cours (…). On s'interroge sur nos sociétés modernes consuméristes. Cela est intéressant de la jouer ici, je ne sais pas à quoi ressemble la société polynésienne. Laïka est un spectacle poétique avec de l'émotion, de l'amour. Il s'y dégage un côté optimiste avec l'envie de vivre", avoue le comédien belge.
Lors de la deuxième semaine, le thème de la violence sera abordé avec le film Eléphant de Gus Van Sant, Palme d’or à Cannes en 2003 et la pièce Je vole… et le reste je le dirai aux ombres de la Compagnie Fouic. Ce spectacle tente de comprendre les raisons qui ont poussé Richard Durn, auteur de la tuerie du conseil municipal de Nanterre en 2002, à commettre un tel acte de violence.
Enfin, la troisième semaine parlera du sujet de la pédophilie avec Les chatouilles ou la danse de la colère, Molière 2016 du meilleur Seul(e) en scène et de son adaptation en film cette année par André Bescond et Éric Métayer.
Chaque représentation sera suivie d'un débat en présence du public, des artistes et des intervenants locaux afin d'apporter un éclairage sur ces différentes questions au sein de la société polynésienne.

Infos pratiques :

Spectacles - débats au petit théâtre de la Maison de la culture
Laïka : 28 février, 1er et 2 mars à 19h30, le 3 mars à 17h
Meilleur Seul en scène - Prix de la critique 2016-2017
1h10 à partir de 12 ans.
Je vole… et le reste je le dirai aux ombres : Les 7, 8 et 9 mars à 19h30, le 10 mars à 17h
1h25, à partir de 12 ans.
Les chatouilles ou la danse de la colère : Les 14, 15 et 16 mars à 19h30, le 17 mars à 17h
Molière 2016 du meilleur Seul(e) en scène
1h40 à partir de 12 ans.
Projections - débats au petit théâtre de la Maison de la culture
Moi, Daniel Blake : mercredi 27 février à 18h30 (Palme d’or au Festival de Cannes 2016 ; César 2017 du meilleur film étranger). A partir de 10 ans.
Elephant : mercredi 6 mars à 18h30 (Palme d’or au Festival de Cannes 2003). Interdit au moins de 12 ans.
Les chatouilles : mercredi 13 mars à 18h30 (Nommé à 5 reprises aux Césars 2019). Suggéré à partir de 14 ans.

Tarifs
Théâtre : entre 2 500 francs et 4 000 francs
Cinéma : 1000 francs
Pass individuel adulte : 10 000 francs
Pass Festival étudiants / - 18 ans : 6 000 francs
Le Pass Festival donne accès à une représentation de chacun des spectacles et à chacune des projections.
Billets en vente dans les Carrefours Arue, Faa'a, Punaauia, à Radio 1 Fare Ute, et en ligne sur ticket-pacific.pf.
Garderie au théâtre : 1000 francs

Toutes les infos sur : www.cameleon.pf/

Rédigé par Pauline Stasi le Mardi 19 Février 2019 à 15:30 | Lu 484 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués