Tahiti Infos

Trois Polynésiens à la conquête du meilleur apprenti de France


Tahiti, le 30 septembre 2021 – Après avoir été récompensés d'une médaille d'or régionale, trois jeunes du lycée hôtelier vont s'envoler vers la métropole début octobre pour participer au concours national “Un des meilleurs apprentis de France” (MAF). Que ce soit en cuisine froide, en arts de la table ou en dessert de restaurant, ce concours va leur permettre de créer un réseau, d'ouvrir les portes de leurs ambitions professionnelles.

Kylie Teivao, Juliano Hiriga et Maotea Vehiatua sont tous les trois médaillés d'or du concours régional de meilleur apprenti en Polynésie française. La prochaine étape pour ces élèves du lycée hôtelier de Punaauia, c'est l'épreuve nationale du concours “Un des meilleurs apprentis de France” (MAF). Pour y participer, ils vont décoller pour la première fois de leur vie vers la métropole. Entre appréhension et volonté d'en découdre, ils livrent leur ressenti à quelques jours du grand départ.
 
Réaliser mon rêve
 
À 18 ans, Kylie Teivao est élève en première année de BTS Management en hôtellerie et restauration (MHR). Elle concourt dans la catégorie arts de la table et fait partie des neufs jeunes ayant reçu une médaille d'or régionale parmi les candidats inscrits dans l'ensemble des lycées hôteliers français. Pour préparer son épreuve, qui aura lieu le 20 octobre à Paris au sein de l'hôtel Le Bristol, Kylie s'envolera le 10 octobre. C'est la première fois que le fenua sera représenté au concours dans les arts de la table.
 

Après son BTS, Kylie Teivao rêve d'ouvrir ou de diriger un restaurant en métropole.
Après son BTS, Kylie Teivao rêve d'ouvrir ou de diriger un restaurant en métropole.
Je suis extrêmement stressée de partir aussi vite, confie Kylie. Mais je me dis que de toute façon, j'aurai toujours cette impression de ne pas être prête. Je sais que j'ai la technique et assez de compétences pour pouvoir réaliser mon rêve”. Le détail de l'épreuve a été communiqué en juillet dernier. Elle contient notamment une connaissance des produits, un entretien d'embauche, une création de cocktails sans alcool, un flambage, la mise en place d'une table, un décor floral, une reconnaissance de fromages ou encore la commercialisation de cartes. Un paramètre est à prendre en compte. Les candidats disposeront d'un temps imparti pour la réalisation de chacune des épreuves. “Je m'entraîne tous les soirs aux épreuves avec des répétitions au restaurant du lycée". Après son BTS, Kylie ambitionne d'ouvrir un jour son propre restaurant ou de diriger un palace en France.

Juliano Hiriga a préparé un menu composé de quatre entrées et deux desserts spécialement pour le concours.
Juliano Hiriga a préparé un menu composé de quatre entrées et deux desserts spécialement pour le concours.
Place à la créativité
 
Vendredi soir, c'est Juliano Hiriga qui s'envolera pour la première fois vers la France. À 19 ans, il est élève de mention complémentaire traiteur en cuisine froide et participera au concours le 8 octobre au CFA Mederic à Paris. Sur les quatre étudiants en lice du lycée de Punaauia, il est le seul à avoir obtenu une médaille d'or régionale. “Nous avions tous réalisé les mêmes plats avec les mêmes quantités. C'est uniquement sur le goût et le dressage que la différence s'est faite”. Pour l'épreuve nationale, la vingtaine de candidats retenus aura le même panier et les mêmes ingrédients. “Mais cette fois-ci, il faudra laisser place à la créativité et imaginer nos différents plats”.

Avec cinq heures devant eux, les candidats devront proposer la bagatelle de quatre plats froids et deux desserts. Juliano s'est entraîné pendant des semaines pour créer son propre menu, qu'il ne peut dévoiler avant le concours. La consigne imposée est la suivante : Le candidat doit créer une entrée à base de légumes, une à base de poissons, une autour d'un œuf et une soupe froide. Pour les deux desserts à composer, à savoir une crème cuite moulée et un financier aux fruits, place également à l'imagination en se basant sur les ingrédients imposés. “On a invité plusieurs chefs de pâtisserie et de cuisine au lycée pour nous me donner des idées et des conseils. C'est maintenant à moi de tout donner pendant cinq heures. Je suis un peu stressé mais tellement impatient de rencontrer des nouvelles personnes et de vivre cette expérience”, explique Juliano, qui n'exclut pas l'idée de travailler un jour en métropole.

Maotea Vehiatua est engagé dans la catégorie dessert de restaurant.
Maotea Vehiatua est engagé dans la catégorie dessert de restaurant.
Maotea Vehiatua est quant à lui élève de mention complémentaire pâtisserie, chocolatier, glacier et confiserie. Il n'a pu se rendre disponible pour s'entretenir sur sa préparation qui le mènera le 20 octobre au salon Cerbotel de Nantes. Pour accrocher un titre de MAF dans la catégorie dessert de restaurant, Maotea s'envolera le 12 octobre.

Rédigé par Etienne Dorin le Jeudi 30 Septembre 2021 à 19:20 | Lu 1699 fois